Votre titre Audible gratuit

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Description

Inspiré à Balzac par son expérience dans l'imprimerie, Illusions perdues raconte l'échec de Lucien de Rubempré, jeune provincial épris de gloire littéraire. En contrepoint au parcours malheureux de ce "grand homme de province", alternativement héros et antihéros plein de faiblesses, l'histoire évoque les modèles de vertu que sont la famille de Lucien et le "Cénacle", cercle intellectuel de "vrais grands hommes". Les "illusions perdues" sont celles de Lucien face au monde littéraire et à sa propre destinée, mais aussi celles de sa famille envers les capacités et les qualités humaines du jeune homme. Une réflexion métaphysique sur le sens d'une société et d'une époque placées, entre cynisme et mélancolie, sous le signe de la perte et de la désillusion.

©Domaine public (P)2019 Éditions Thélème

Ce que les auditeurs disent de Illusions perdues

Notations
Global
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    23
  • 4 étoiles
    9
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0
Interprétation
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    20
  • 4 étoiles
    8
  • 3 étoiles
    2
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0
Histoire
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    19
  • 4 étoiles
    10
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Trier par :
Trier par:
  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars
  • JCH
  • 28/02/2020

Remarquable

J'ai pris un très grand plaisir à écouter ce livre qui fut une de mes premières lectures . Balzac fournit comme à l'accoutumée un travail titanesque et fortement documenté sans jamais ennuyer le lecteur même si la fin du livre est, à mon sens, un peu trop providentielle pour Lucien de Rubempré. Cette fine observation de la société,de la comédie humaine est admirablement servie par Pierre-François Garel qui, avec beaucoup de talent et d'esprit,rend ce texte vivant,nous invitant à poursuivre notre écoute avec très grand plaisir de chapitre en chapitre. Bravo.

3 personnes ont trouvé cela utile

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Un très bon moment avec Balzac

J'ai beaucoup apprécié cette lecture. On se laisse emporter dans les aventures de Lucien avec plaisir. Le lecteur est à la hauteur de l'oeuvre, c'est fluide et très agréable à écouter. Cela donne envie de poursuivre avec la Comédie Humaine.

2 personnes ont trouvé cela utile

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars

Parfaite lecture d’une très grande œuvre

Un chef-d’œuvre de Balzac lu de manière exquise par Pierre-François Garel. Cette satire de la vie provinciale, puis parisienne et du monde de l’édition est le prétexte pour Balzac pour démontrer que « la passion est une force, elle est toute l’humanité, mais ses ravages sont effroyables : elle détruit l’être qu’elle envahit ». Ici, c’est le pouvoir corrupteur de l’argent qui est en cause et la brillante désinvolture de Lucien dissimule mal sa triste dégradation morale. Balzac dépeint de manière acerbe le rôle puissant de la presse de cette époque et des procédés et manigances des puissants pour parvenir, par ambition et attrait de l’argent. Une leçon de vie au final qui nous rappelle les manœuvres des uns au détriment des autres pour se hisser dans la société et vouloir briller. J’ai passé d’excellents moments et découvert un lecteur très agréable.

2 personnes ont trouvé cela utile

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    3 out of 5 stars

Du Balzac, pur et dur.

Je ne suis pas Balzacien. Mais force est de reconnaitre que ce bourreau de travail vous attire dans ses livres, et qu'il est bien mal aisé de s'en échapper. Cet ouvrage m'en apporte encore la preuve. Le "Monstre Sacré" a encore frappé !

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    3 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Intéressant!

Ce très long roman raconte la « montée à Paris », sous la Restauration, d’un jeune idéaliste de province, convaincu de son talent d’écrivain, et aussi les péripéties que vit sa famille qui reste sur place à Angoulême. La structure de l’ouvrage est particulière puisque qu’on suit d’abord le jeune artiste tout d’une traite pendant plusieurs chapitres puis on recule dans le temps pour suivre en faux « temps réel » ce qu’il est advenu à Angoulême jusqu’à ce que finalement ce deuxième récit rattrape le premier. Les personnages sont peu complexes, soit d’une naïveté affligeante, soit d’un cynisme et d’un égoïsme sans nom. L’intrigue se situe souvent à la limite de ce qui est plausible et exige du lecteur qu’il ne boude pas son plaisir. Il y a plusieurs longueurs, notamment sur des questions techniques de papier et d’impression et sur des questions juridiques relatives au paiement de dettes. Toutefois, en version audio, à vitesse 120%, la chose demeure digestible. Le narrateur, d'ailleurs, est de manière générale très bon, sauf pour quelques liaisons mal à propos et un rendu exagéré et caricatural d'un accent Alsacien. Soulignons que l’œuvre est très ancrée dans Paris qui est décrite fréquemment, de manière fort intéressante. Enfin, il est fort agréable de voir les nombreuses références à Eugène de Rastignac, personnage du « Père Goriot », lui-aussi un Angoumoisin établi à Paris, depuis toutefois plus longtemps. Globalement, voilà donc une œuvre fort recommandable qui nous éclaire sur la France du 19e siècle … et sur la nature humaine.