Votre titre Audible gratuit

La petite école dans la montagne

Durée : 9 h et 48 min
Catégories : Romans, Terroirs et Racines
4.5 out of 5 stars (20 notations)

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Description

C'est plein d'une espérance inquiète qu'en ce jour d'octobre 1908, Victor Chambost, jeune instituteur, vient prendre son nouveau poste à Saint-Just, dans le mont Pilat. La foi en son métier le quitte et il souhaite ardemment que cette rentrée soit un nouveau départ.
A Saint-Just, ses attentes sont comblées : le village est charmant, le maire fier de son école. Et surtout, parmi les joyeux petits montagnards qu'il enseigne, il trouve un phénomène comme tout instituteur rêve d'en rencontrer : Colinet, un jeune berger orphelin aussi vif que boulimique de savoir, qui veut à tout prix passer le certificat d'études.
Le maître et l'élève se lancent dans l'aventure avec passion. La classe est portée par l'ardeur et l'ingénuité du petit berger. Victor est heureux. Mais à l'approche des beaux jours, l'oncle de Colinet le retire de l'école...
L'auteur
"Écrivain de métier, paysan de coeur", comme il se présente lui-même, Michel Jeury partage son inspiration entre le Périgord, qu'il a quitté en 1987, et les Cévennes, où il s'est installé depuis. Le terroir demeure pour lui une riche source d'inspiration. Il s'est longtemps consacré à l'écriture de science-fiction, dont il est l'une des figures connues, jusqu'au jour où il a ressenti la nécessité de mettre en valeur ses origines. C'est alors qu'il publie son premier "roman de terroir", Le vrai goût de la vie (1988), couronné par le prix Terre de France/La Vie, suivi en 1989 d'Une odeur d'herbe folle, roman qui se situe dans son Périgord natal. Le Soir du vent fou (1991), marque une autre étape. Son héros est toujours Vincent Lerouge, personnage central des deux romans précédents, mais le contexte est celui d'un village de France dans les années cinquante. Michel Jeury s'impose alors comme romancier de la vie provinciale. Parmi ses derniers romans, L'Année du certif (1995), prix Charles-Exbrayat et prix Cabri d'Or, a été adapté à la télévision et diffusé par France 3 en 1996. La Vallée de la soie (2 tomes) est une fresque sensible et très documentée de l'univers des filatures cévenoles et lyonnaises au milieu du XIXe siècle.
© Editions Robert Laffont, 2005
© Livres Audio V.D.B., Septembre 2005

Critiques

Le mot de l'éditeur
Plein d'émotion et de tendresse, ce roman rend avec justesse les débats d'une époque où l'école, institution vénérée par excellence, faisait des instituteurs des personnages publics et respectés.

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    9
  • 4 étoiles
    9
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0

Interprétation

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    7
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0

Histoire

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    6
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0

Trier par :
Trier par:
  • Global
    4 out of 5 stars
  • HERAUD
  • BILLERE, France
  • 07/09/2006

Très bon livre

Très agréable à écouter, très bien narré.

4 sur 4 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    4 out of 5 stars
  • CAGNE
  • NANCE, France
  • 27/01/2007

100 ans plus tôt

Un livre très agréable à écouter avec les us de l'école du début du XXème siècle.

1 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Tous les enseignants devraient écouter ce livre

Qu'est-ce qui a rendu l'écoute de La petite école dans la montagne agréable ?

Étant enseignante moi-même j'avoue sincèrement que j'aurais aimé enseigné dans cette petite école de la montagne. J'ai trouvé dans cette école des enseignants qui possèdent la vocation, le désir de faire réussir les élèves. L'auteur a su me captiver en y introduisant une intrigue amoureuse qui m'a passionnée. J'aurais aimé que ce livre dure plus longtemps. J'ai préféré ce livre de Michel Jeury à ``Un jeune amour. Le lecteur Christophe Caysac a rendu toutes les émotions des personnages à la perfection.



Avec quel autre livre pouvez-vous comparer La petite école dans la montagne ? Expliquez pourquoi.

Le livre de Christian Signol ''Une si belle école.'' L'intensité et la générosité des personnages.

Qu'est-ce qu'a pu apporter Christophe Caysac de plus à l'histoire par rapport à si vous aviez lu le livre ?

Une lecture touchante qui traduit exactement ce que l'auteur à écrit.

Si vous faisiez une adaptation de ce livre audio au cinéma, quel en serait le slogan ?

L'enseignement est réservé à ceux qui ont la vocation.

Avez-vous d'autres commentaires ?

N'hésitez pas à choisir ce livre.

  • Global
    4 out of 5 stars

Un roman bucolique

Difficile d'être objectif lorsqu'on est stéphanois et que l'on doit critiquer un livre qui a pour toile de fond le massif du Pilat et la capitale forézienne. Quelle délectation que d'entendre des expressions typiques du parler 'gaga', encore bien vivantes de nos jours (je ne citerai à cet égard que le mythique "beauseigne" aussi usité à
Saint-Etienne que le 'Peuchère' à Marseille). Bien évidemment, cet ouvrage ne s'adresse pas qu'aux ligériens mais il aura néanmoins peut-être un écho particulier auprès de ceux-ci. Ce fut mon cas et cette histoire simple et presque pastorale m'a touché bien qu'elle ne soit pas dénuée de quelques défauts de mon point de vue : personnages parfois caricaturaux, naïveté de la narration, exposés des correspondances écrites entre les deux personnages principaux un tantinet fastidieux,... A l'inverse, il convient de saluer les qualités descriptives de l'auteur qui donne au cadre dans lequel évolue son histoire une ampleur et une présence remarquables. De même, les personnages sont attachants, pétris d'idéaux : de véritables icônes républicaines ! En revanche, j'ai trouvé la fin trop abrupte et frustrante. Quant à la narration, elle est remarquable, tout en nuances et en sensibilité. En conclusion, la prochaine fois que j'irais me promener dans le Pilat pour cueillir des "barabants" et ramasser des "babets", je "brogerai" en pensant à la petite école dans la montagne et j'attraperai le "babaud".

1 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    4 out of 5 stars

Nostalgie

Une histoire qui nous ramène au temps du début de ce siècle où le
personnel de l'Education Nationale avait une haute idée de sa mission,
et était encore au contact d'une société qu'ils avaient pour but d'éduquer.
C'est la nostalgie de cette corporation plus soucieuse de leur mission
que, comme bien des cohortes des corporations de toutes sortes qui
peuplent notre pays, de l'accumulation de leurs avantages ou la défense
de leur corporation. C'est rafraichissant mais nostalgique d'un passé
définitivement révolu.

  • Global
    4 out of 5 stars

Une belle histoire

On passe un bon moment à écouter cette histoire. L'auteur s'éternise parfois sur les détails très techniques des outils pédagogiques de l'époque. Le narrateur est parfait sur ce texte, j'adore cette petite pointe de bonhomie lorsqu'il fait parler les élèves de l'époque. Petit bémol cependant sur le choix de la musique de transition entre les chapitres : la personne qui a choisi la musique a dû confondre bucolique (le ton du livre) et mélancolique : la musique serait parfaite pour un thriller un peu angoissant, mais pas du tout pour un roman historique.

  • Global
    5 out of 5 stars

Vraiment très sympa

J'ai beaucoup aimé ce roman qui parle de l'école du début du siècle dernier au coeur de la montagne française.
Par contre juste la fin un peu trop rapide à mon gout !!!
A écouter par toutes les oreilles...

  • Global
    2 out of 5 stars
  • Ilini
  • MALAKOFF, France
  • 07/11/2007

Bof !

Peu intéressant et certes pas "prenant"... Une vague histoire d'attirance dans un petit village de montagne du début du XXème siècle entre l'instituteur très attaché aux valeurs de la république et une institutrice qui se la joue "libérée"... J'ai quand même été jusqu'au bout...

0 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.