H.P. Lovecraft
AUTEUR

H.P. Lovecraft

Découvrir H.P. Lovecraft - Biographie

Howard Phillips Lovecraft est un écrivain américain né le 20 août 1890 et mort le 15 mars 1937 à Providence aux États-Unis. Ses récits teintés de fantastique, d’horreur et de science-fiction lui valent aujourd’hui une renommée mondiale. Stephen King le décrit comme « le plus grand artisan du récit classique d’horreur du vingtième siècle ».
\

Les premiers écrits de Lovecraft : poète ou écrivain ?

En 1904, à l’âge de 14 ans seulement, Howard Phillips Lovecraft rédige l’ébauche de son premier conte La Bête dans la caverne. Il en peaufine l’écriture l’année suivante et le publie en 1905. Si la prose occupe une place particulière dans son cœur d’écrivain, il voue un amour certain à la poésie qu’il cultive dans son quotidien. Entre 1908 et 1913, il y consacre d’ailleurs essentiellement ses écrits. Il revient ensuite à une écriture plus classique en publiant un article dans le pulp magazine Argosy, un magazine de fiction populaire. Cette publication éveille la curiosité d’Edward F. Daas, le président d’une des principales associations nationales de journalisme amateur. Élu président de la United Amateur Press Association fin 1917, il continue de publier poèmes et essais, encouragé par l’engouement de ses lecteurs. Il crée un fanzine, The Conservative, autour duquel il organise des échanges avec son lectorat. En 1919, Lovecraft publie Dagon, sa première nouvelle en tant qu’écrivain professionnel. Cette publication sera suivie de nombreuses autres nouvelles, comme Par-delà le mur du sommeil en 1919 ou Le Temple en 1920.
\

H.P. Lovecraft, une plume épistolaire

Suite à ses premières publications, H.P. Lovecraft suscite l’intérêt de ses confrères avec lesquels il entame une correspondance. L’inventaire de ces échanges – estimés à près de 100 000 lettres – fait de lui l’un des épistoliers les plus prolifiques du vingtième siècle.
\

Une écriture de l’imaginaire

Le « gentleman de Providence », avec la création d’un univers littéraire bien à lui, est considéré aujourd’hui comme le grand maître de l’écriture de l’imaginaire. L’auteur a aussi bien écrit de la science-fiction, comme sa nouvelle La couleur tombée du ciel publiée en 1927, que du fantastique qu’il illustre dans sa nouvelle La Cité sans nom publiée en 1921.

H.P. Lovecraft met en scène toutes sortes de créatures dans ses récits, comme des divinités venues d’autres planètes. Son univers est si singulier que l’adjectif inventé « lovecraftien » est celui qui lui sied le mieux. À travers ses récits, on devine la passion de l’auteur pour le temps. Il l’aborde dans la plupart de ses œuvres, jouant tantôt avec le passé, tantôt avec le présent. Dans sa nouvelle d’horreur fantastique Les Rats dans les murs (1924), on comprend l’importance du passé pour l’auteur. On y découvre au fil des mots un protagoniste poursuivi et tourmenté par les drames et malédictions du passé. L’auteur se plaît également à inventer des civilisations antiques dans la nouvelle Celui qui hantait les ténèbres, publié en 1935.

Lovecraft ne se limite pas à l’écriture de nouvelles fantastiques. En effet, il aime à s’essayer à d’autres genres littéraires et thématiques : essai philosophique, politique ou encore mythologique. Ses récits restent cependant marqués par la notion d’horreur et ses travaux inscrits dans un univers onirique.
\

H.P. Lovecraft, les œuvres emblématiques

À 36 ans, après plusieurs années passées à New York, Lovecraft retourne sur sa terre natale, à Providence où il restera jusqu’à sa mort. Durant cette période, il abonde en nouvelles créations. Il publie à plusieurs reprises dans le magazine Weird Tales, dont L’Appel de Cthulhu en 1928, l’une de ses nouvelles fantastiques les plus connues. Stephen King, Alan Moore ou encore Charles Stross puisent leur inspiration dans l’univers fictionnel de Lovecraft pour la création de leurs œuvres respectives.

Grâce à ses publications dans Weird Tales, Lovecraft est propulsé au rang d’auteur de renom, à titre posthume. Une grande majorité de ses nouvelles et romans courts, dont L’Affaire Charles Dexter Ward en 1941, y sont publiés.
\

Son œuvre comme inspiration pour le 7e art

Son roman de science-fiction Les Montagnes hallucinées, publié en 1936 fait partie des plus notables de sa carrière. Cinquante ans plus tard, en 1982, ce roman inspirera le réalisateur John Carpenter pour son film The Thing.

H.P. Lovecraft succombe à l’âge de 47 ans d’un cancer de l’intestin en 1937. Il n’obtiendra pas la reconnaissance tant espérée de son vivant et ne trouve son lectorat qu’à titre posthume. Il meurt dans la pauvreté sans avoir connu le succès.

Près d’un siècle après sa mort, l’univers littéraire lovecraftien séduit toujours autant les lecteurs. Les passionnés de fantasy et de littérature horrifique font perdurer l’œuvre de ce célèbre écrivain.
Afficher plus Afficher moins
Votre premier livre audio gratuit avec Audible


Nouveau chez Audible ?

Votre 1er livre audio est gratuit
9,95 € par mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

Top ventes

Êtes-vous auteur ?

Aidez-nous à améliorer les pages Auteur en mettant à jour votre bibliographie en soumettant une nouvelle biographie et image.