Votre titre Audible gratuit

Le rasoir d'Ockham

Ari Mackenzie 1
Série : Ari Mackenzie, Volume 1
Durée : 15 h et 54 min
Catégories : Thriller et SF, Thriller
4 out of 5 stars (120 notations)

Prix : 27,95 €

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

Description

Des meurtres en série. Une secte sanguinaire surgie du passé. Six pages mystérieusement disparues d'un célèbre manuscrit du XIIIe siècle. Ari Mackenzie, analyste atypique et controversé des Renseignements généraux, est confronté à la plus extraordinaire et la plus violente affaire de sa carrière. Dans l'ombre, un groupe occulte est prêt à tout pour redécouvrir le secret des pages manquantes du célèbre carnet de Villard de Honnecourt. Ari saura-t-il arrêter ces fanatiques sans scrupule avant qu'ils ne mettent en place leur sinistre dessein ?


>> Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.
©2008 Flammarion (P)2017 Audible Studios

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 4 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    59
  • 4 étoiles
    37
  • 3 étoiles
    17
  • 2 étoiles
    4
  • 1 étoile
    3

Interprétation

  • 4 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    51
  • 4 étoiles
    36
  • 3 étoiles
    14
  • 2 étoiles
    3
  • 1 étoile
    5

Histoire

  • 4 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    51
  • 4 étoiles
    37
  • 3 étoiles
    13
  • 2 étoiles
    6
  • 1 étoile
    3
Trier par :
Trier par:
  • Global
    1 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    1 out of 5 stars

Poncifs

Ce n'est pas inécoutable mais c’est juste une enchainement de poncifs déjà lu partout ailleurs.
Beaucoup de clichés (y'a qu'a voir le nom du héro) et quelques invraisemblances (le héro s’entête un peu bêtement a tout vouloir faire seul alors que ça ne porte pas chance aux autres personnages)
Bref c’est bien long pour aucun angle original.

3 sur 3 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    3 out of 5 stars
  • Interprétation
    3 out of 5 stars
  • Histoire
    3 out of 5 stars

Un peu déçu

Faut suspense! imitation des voix pénible. Histoire entendue 100 X et souvent sans vraiment de sens logique

4 sur 5 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    4 out of 5 stars

presque parfait

j ai beaucoup aimé le texte mais pas le narrateur pour lequel les intonations sonnaient fausse. Malgré la longueur du texte je n ai pas reussi à m adapter. merci

4 sur 6 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Passionnant

Roman haletant . dommage qu’il y ait quelques incohérences : Ary avec la clavicule cassée de la veille qui rampe sur les deux bras dès le lendemain , les 105 vitraux qui se transforment en 500 à la fin du roman..

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Surprenant

Une livre surprenant, parfois alambiqué, parfois déferlement de violence et de réalisme, érudit souvent, parfois tendre souvent poétique.... À conseiller

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Excellent

J'ai vraiment adoré. Suspens, action, aspect historique, histoire d'amour. .. rien ne manque . C'est vraiment parfait.

  • Global
    2 out of 5 stars
  • Interprétation
    1 out of 5 stars
  • Histoire
    2 out of 5 stars

décevant!!

L'histoire pourrait peut-être, je dis bien peut être , être intéressante, mais ...au secours !!! le narrateur n'est pas du tout à la hauteur...On se perd dans les personnages, la voix est limite efféminée, j'ai vraiment eu du mal à discerner les différents protagonistes au point où je n'ai pas terminé l'écoute de ce livre et c'est bien la première fois!... Vraiment dommage, je n'écouterai plus cet auteur et surtout plus ce narrateur!!!

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Un engrenage parfait...

Je poursuis ma découverte de l’univers de Henri Loevenbruck par la trilogie Mackenzie… Dans le premier volet, Le Rasoir d’Ockham, l’auteur mêle avec brio interprétation de faits historiques, thriller, occultisme et sentiments…

Rien de vraiment nouveau dans le genre : une vieille énigme ayant un fond de vérité (le maître d’œuvre Villard de Honnecourt a réellement existé), un analyste atypique et controversé des Renseignements Généraux confronté à une étrange affaire de meurtres rituels en séries, des personnes qui lui sont chères mêlées à l’enquête, des alliances improbables, des courses poursuites… etc. Mais, avec Henri Loevenbruck un tel ensemble fonctionne au-delà de l’imaginable pour qui accepte le pacte de lecture…
Au sujet du titre, il faut toujours garder en mémoire que le principe élaboré par le philosophe franciscain Guillaume d’Ockham au XIVème siècle est une ode à la simplicité : « il est inutile d’accomplir par un plus grand nombre de moyens ce qu’un nombre moindre de moyens suffit à produire. […] Quand des choses doivent rendre vraie une proposition, si deux choses suffisent à produire cet effet, il est superflu d’en mettre trois ». Mais attention ! simplicité et économie ne signifient pas simplification à outrance… Nous sommes, en effet, en présence d’un beau pavé riches en péripéties et hypothèses… ; que chaque lecteur(trice) se débrouille donc comme il(elle) le peut avec ce raisonnement et le médite à la fin du livre.

L’écriture est savamment maitrisée dans un chapitrage court qui permet l’alternance des situations et des points de vue ; c’est rythmé, sans le moindre temps mort, très visuel aussi, cinématographique. En même temps, les personnages sont travaillés, complexes, attachants… J’ai passé un excellent moment en leur compagnie, m’intéressant à certains plus qu’à d’autres ; ainsi, Ari, avec son faux air de Georges Clooney, m’agace un peu... tandis que je m’identifie un peu à Lola…
Ma récente rencontre avec l’auteur m’a permis de mieux comprendre son rapport à l’écriture : encore une fois, je salue l’important travail de documentation et de recherche, la complexité du plan du récit et surtout, je mesure mieux l’importance du personnage de la libraire aux côtés d’Ari : « un fantasme d’écrivain » ?...
Henri Loevenbruck, nous emmène, nous entraine, ne nous laisse pas souffler et ne perd jamais de vue que ses lecteurs pourraient se fatiguer à suivre Ari Mackenzie ; mais il a l’art et la manière de veiller à ne jamais les laisser se perdre… Ainsi, par exemple, pour ce qui me concerne à titre personnel, je me souviens d’un moment précis ou j’ai pensé tout haut : « non, mais là Henri, c’est pas possible… Ari a été sévèrement blessé il y a à peine quelques pages et vous le faites donner l’assaut, se hisser sur une mezzanine avec une clavicule que je croyais fracturée (je me souviens très bien que l’os avait craqué… et je sais de quoi je parle parce que, moi-même quand je me suis explosée l’épaule, je ne pouvais plus lever le bras…), c’est pas crédible… » ; et bien, juste à cet instant où je bloquais un peu sur la plausibilité du récit, l’auteur fait référence à la douleur insupportable ressentie par son héros… Trop fort !

De ce roman foisonnant, je retiendrai, sans ordre ou hiérarchie particulière… :
- Les bases historiques,
- L’occultisme et les arcanes du pouvoir : franc-maçonnerie et compagnonnage… entre autres,
- Les références littéraires, cinématographiques,
- L’action, les bastons, les assauts…,
- Le sens des détails,
- L’hiver et la neige…
- Un engrenage parfait…
- …

À la fin, Henri Loevenbruck nous dit « à suivre »… Pour ma part, c’est déjà fait : j’ai entamé Les Cathédrales du vide, toujours en livre audio lu par François Montagut, un vrai bonheur…

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars

interrogatif <br /><br /><br />

la fin me laisse sur ma faim! Mais peut être une suite viendra plus tard

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    3 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars

Bon récit, conteur peu convaincant

J’ai connu Henri Loevenbruck via l’Alchimiste, et m’attendais à une chute plus abrupte, pas à une suite. Je me réjouis d’écouter le tome 2. Conteur engagé, mais je n’ai pas croché sur l’interprétation.

1 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.