Votre titre Audible gratuit

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Vous êtes membre Amazon Prime ?

Bénéficiez automatiquement de 2 livres audio offerts.
Bonne écoute !

    Description

    Le Feu, Journal d'une escouade est un récit par Henri Barbusse de sa vie au front durant la première Guerre mondiale, paru en novembre 1916. Il reçoit la même année le prix Goncourt. Ce livre que Barbusse, engagé volontaire en 1914, tira de son expérience personnelle du front, a été longuement mûri et pensé en première ligne pendant vingt-deux mois dans les tranchées de décembre 1914 à 1916.

    Barbusse tient un carnet de guerre où il note des expériences vécues, les expressions des poilus. Ce roman est considéré comme l'une des œuvres littéraires majeures concernant la Première Guerre mondiale. Cent ans après l'Armistice de 1918, ce livre nous rappelle le drame de cette guerre qui a touché chaque famille française, par ses soldats morts, ses combattants blessés, ses hommes mobilisés. La Première guerre mondiale, c'est avant tout un bilan humain effroyable : 1 400 000 de soldats français morts, soit 27 % des 18-27 ans ; plus de 4 millions de blessés militaires français, plus de 300 000 civils français morts. Ne les oublions pas.

    ©2019 Compagnie du Savoir (P)2019 Compagnie du Savoir

    Ce que les auditeurs disent de Le feu, journal d'une escouade

    Notations
    Global
    • 4.5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      9
    • 4 étoiles
      4
    • 3 étoiles
      0
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      0
    Interprétation
    • 4.5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      9
    • 4 étoiles
      2
    • 3 étoiles
      0
    • 2 étoiles
      1
    • 1 étoile
      0
    Histoire
    • 5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      9
    • 4 étoiles
      3
    • 3 étoiles
      0
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      0

    Commentaires - Veuillez sélectionner les onglets ci-dessous pour changer la provenance des commentaires.

    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars

    jamais plus de guerre

    prix goncourt 1916 et nous n'avons jamais retenu de lecons lisons ecoutons ce livvre vrai

    1 personne a trouvé cela utile

    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars

    Edifiant

    Un classique écrit par un futur pacifiste
    A lire absolument dans les écoles et ailleurs aussi !

    1 personne a trouvé cela utile

    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars

    Indispensable

    Un classique de la littérature de la Première Guerre mondiale. On y lit le quotidien des Poilus, sans filtre, dans toute sa violence. Ici pas de héros, pas de personnage central. Juste des soldats, des hommes avec leur quotidien fait d'horreur mais surtout bien ordinaire entre cantonnement et attente interminable avant un assaut dont personne ne connait la motivation tactique.
    Très bien lu, très vivant. À écouter!

    1 personne a trouvé cela utile

    • Global
      4 out of 5 stars
    • Interprétation
      2 out of 5 stars
    • Histoire
      4 out of 5 stars

    Un témoignage percutant

    Un grand récit documenté avec le soin d'un journaliste tenant ses carnets sous le feu. Un ton bien différent du fameux "Ceux de 14" de Maurice Genevois mais un témoignage aussi accablant pour la guerre et les ravages du nationalisme. La fin du livre déçoit un peu, le prêchi-prêcha pacifiste de l'auteur parait bien faible au regard du réquisitoire des faits rapportés avec tant de minutie pour décrire l'horreur de l'hécatombe et la déshumanisation des combattants. La description des souffrances subies et causées ont par elles mêmes bien plus de force que ce prosélytisme qui semble un peu dérisoire. Quant au narrateur, il veut un peu trop en faire et se croit obligé de "prendre le ton" pour faire parler les personnages. Peut-être aurait-il dû s'effacer derrière le récit et laisser tout simplement parler l'auteur dont le propos porte comme un cri outragé.