Votre titre Audible gratuit

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Vous êtes membre Amazon Prime ?

Bénéficiez automatiquement de 2 livres audio offerts.
Bonne écoute !

    Description

    "Eugène Onéguine, le roman en vers de Pouchkine, est le plus grand livre jamais écrit en russe. Le traduire aura été le travail de ma vie. J'ai voulu en conserver une voix vivante, en demandant à ma mère, Daredjan, qui m'a transmis la langue et le connaît par cœur, de dire le texte russe. Ce n'est pas une lecture d'artiste, (les plus grands acteurs russes ont enregistré "leur" Onéguine), c'est le témoignage d'une lecture familiale, de la façon dont ce roman, - dont ce poème - peut vivre, au jour le jour, dans le cœur de chaque Russe. Je dis le texte français, Daredjan en russe, et Françoise Morvan lit "la lettre" et les dernières paroles de Tatiana."
    André Markowicz
    ©2008 Actes Sud (P)2016 Éditions Thélème

    Autres livres audio du même :

    Ce que les auditeurs disent de Eugène Onéguine

    Notations
    Global
    • 3.5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      5
    • 4 étoiles
      0
    • 3 étoiles
      0
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      3
    Interprétation
    • 3.5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      4
    • 4 étoiles
      1
    • 3 étoiles
      0
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      3
    Histoire
    • 4 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      5
    • 4 étoiles
      2
    • 3 étoiles
      0
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      1

    Commentaires - Veuillez sélectionner les onglets ci-dessous pour changer la provenance des commentaires.

    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      1 out of 5 stars
    • Interprétation
      1 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars

    phrases en russe et en français, pénible à écouter

    A éviter si vous ne parlez pas russe. Très pénible au niveau du rythme de lecture

    2 personnes ont trouvé cela utile

    • Global
      1 out of 5 stars
    • Interprétation
      1 out of 5 stars
    • Histoire
      4 out of 5 stars

    Réalisation imbuvable !

    Très déçu par la réalisation de ce livre audio !
    L’alternance de deux minutes de Russe et de deux minutes de Français est insupportable. Qui est-ce que cela intéresse d’écouter huit heures d’affilée comme ça ?
    Il aurait été bien plus judicieux de mettre quatre heures de Français puis quatre heures de Russe. Ou bien à la rigueur de chapitrer correctement le livre audio de sorte qu’on puisse sauter les passages en russe. Personnellement cela ne m’intéresse pas du tout d’entendre une langue à laquelle je ne comprend rien pendant quatre heures. Suis-je le seul ?

    Sous cette forme, c’est inaudible. A éviter

    5 personnes ont trouvé cela utile

    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars

    Une élégante beauté

    C'est un texte élégant et beau qui résume tous les meilleurs mots du romantisme européen. A la hauteur de Byron et Göthe, bien mieux que Richardson, Austen ou Scott mais clairement inspiré par eux (sans leur lourdeur), il préannonce Lermontov! A qui veut se faire une éducation littéraire, ce sont 8h bien utilisées !

    2 personnes ont trouvé cela utile

    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars
    Image de profile pour angela
    • angela
    • 09/07/2019

    Fascinant et merveilleux, poésie qui traverse les âges

    Ce n’est une épopée car le sujet n’est pas la mythologie ni la grande histoire. Mais les traits lyriques et épiques sont présents et se disputent la primauté. Un roman, dit-on, en vers. Plutôt la parodie que la poésie offre, des prétentions romanesques du vécu lui-même. Car Onegin pourrait être héros de roman, et si seulement il avait laissé la chance à la poésie que Tatiana incarne, de lui illuminer la voie, il n’aurait pas échoué dans le cynisme qui menait son jeu. La musique de la traduction en vers pushkiniens de Markowicz, accompagnant laquelle danse la mère, voix du texte original, composent une berceuse envoûtante. Plus on avance dans le texte, plus les deux voix s’enlacent dans l’amour pour ce texte dont la beauté ne peut être décrite, mais entendue. Markowicz offre le sauvetage à tous ceux qui comprennent la grandeur de la littérature russe (voir ses traductions de Dostoyevsky) mais ne connaissent pas la langue. Il donne à comprendre le rôle crucial des traducteurs dans la transmission des œuvres et leur rang de poètes à part entière. Sa poésie est profonde et espiègle, il entraine sur la voie d’une culture qui fait entrer le passé dans le présent et redonne sa dignité au monde des lettres.