Votre titre Audible gratuit

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Vous êtes membre Amazon Prime ?

Bénéficiez automatiquement de 2 livres audio offerts.
Bonne écoute !

    Description

    "La terrible, l'indicible, l'impensable banalité du mal." Trop souvent amputée, cette citation pose chez Hannah Arendt les bases d'une réflexion résolument ancrée dans le réel. L'émergence des totalitarismes, appuyés sur des idéologies puissantes, force les philosophes du XXe siècle à se positionner. La relation des penseurs avec le pouvoir et les mécaniques intellectuelles justifiant la barbarie des actes sont au cœur d'une problématique ancienne alors portée à son paroxysme. Michel Onfray présente une analyse essentielle de Hannah Arendt, philosophe politique, penseur d’une société en crise.

    "La société de masse ne veut pas la culture mais les loisirs." Hannah Arendt
    "Pour être confirmé dans mon identité, je dépends entièrement des autres."
    Hannah Arendt
    ©2015 Frémeaux & Associés (P)2015 Frémeaux & Associés

    Ce que les auditeurs disent de Hannah Arendt. La pensée post-nazie 2

    Notations
    Global
    • 5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      16
    • 4 étoiles
      2
    • 3 étoiles
      1
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      0
    Interprétation
    • 5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      13
    • 4 étoiles
      2
    • 3 étoiles
      0
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      0
    Histoire
    • 5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      13
    • 4 étoiles
      2
    • 3 étoiles
      1
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      0

    Commentaires - Veuillez sélectionner les onglets ci-dessous pour changer la provenance des commentaires.

    Il n'y a pas encore de critique disponible pour ce titre.
    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars
    Image de profile pour Amazon Customer
    • Amazon Customer
    • 19/11/2019

    parmi les nécessaires

    Mais quel travail, 5 heures de culture. Donne vraiment envie de continuer à approfondir les écrits de Hannah Arendt