Votre titre Audible gratuit

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Vous êtes membre Amazon Prime ?

Bénéficiez automatiquement de 2 livres audio offerts.
Bonne écoute !

    Description

    Exilés après leur précédente aventure au fin fond des Côtes d'Armor, San-Antonio et Bérurier s'ennuient à mourir... Pinaud a démissionné et le Vieux a été remercié. Les voilà mutés à Ploumanac'h-Vermot et les journées sont bien longues. Jusqu'au jour où le cadavre d'un marin est retrouvé dans le port. Ce meurtre vient soudainement mettre un terme à la monotonie, surtout que San-Antonio et Bérurier ne vont pas tarder à retrouver une vielle connaissance en la personne du sous-préfet...

    ©1978 Éditions Fleuve Noir (P)2019 Lizzie, un département d’Univers Poche, Paris

    Ce que les auditeurs disent de Si ma tante en avait

    Notations
    Global
    • 4.5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      11
    • 4 étoiles
      2
    • 3 étoiles
      2
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      0
    Interprétation
    • 4.5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      9
    • 4 étoiles
      1
    • 3 étoiles
      1
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      0
    Histoire
    • 4.5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      8
    • 4 étoiles
      2
    • 3 étoiles
      1
    • 2 étoiles
      0
    • 1 étoile
      0

    Commentaires - Veuillez sélectionner les onglets ci-dessous pour changer la provenance des commentaires.

    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars

    Formidable!

    Quel plaisir de retrouver le grand San Antonio lu par Antoine de Caunes ! On sent le bonheur du narrateur et c'est communicatif !

    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars
    Image de profile pour Alex Berger
    • Alex Berger
    • 04/10/2019

    de Caunes, génie!

    Il lit bien en Français maintenant...il fallait vraiment un interprète de la classe de Caunes pour sublimer un texte aussi difficile à jouer. J’espère ardemment qu’il sera suivie de beaucoup d’autres...après tout il y a 186 volumes de San Antonio (rires). Encore bravo!!!