Prix : 9,95 €

Détails de l'abonnement : Détails de l'abonnement :
  • Gratuit pendant 30 jours, avec un titre au choix offert.
  • 9,95 € par mois pour le livre audio de votre choix, quel que soit le prix.
  • Vous n'aimez pas un titre ? Échangez-le.
  • Résiliez à tout moment, vos livres audio vous appartiennent.
ou
Dans le panier

 

Daniel Mercier dîne seul dans une fameuse brasserie parisienne quand - il n'en croit pas ses yeux - un illustre convive s'installe à la table voisine : François Mitterrand. Son repas achevé, le Président oublie son chapeau, que Daniel décide de s'approprier en souvenir. Tel un talisman, le feutre noir ne tarde pas à transformer sa vie. Daniel aurait-il percé le mystère du pouvoir suprême ? Hélas, il perd à son tour le précieux couvre-chef qui poursuit de tête en tête sa promenade savoureuse, bouleversant le destin de personnages pittoresques et brossant, sous la forme d'une fable, un tableau de la France des années quatre-vingts.


>> Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.
©2012 Les Éditions J'ai lu (P)2016 Audible FR

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 4 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    2
  • 4 étoiles
    2
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0

Performance

  • 5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    4
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Histoire

  • 3.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    1
  • 4 étoiles
    3
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    1
Trier par :
  • Global
    2 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    1 out of 5 stars

Trop de réalité pour que le conte soit joli

Qu'est-ce qui a pu vous déplaire dans le livre Le chapeau de Mitterrand ?

Eh bien, sortant à peine de la lecture de "la femme au carnet rouge" qui m'a enchantée, j'ai cherché un autre livre du même auteur. Hélas, je n'y ai pas trouvé la même magie, la même légèreté, la même fantaisie. Si nous sommes, certes, dans un cas de figure où entre une part d'iréel (les pouvoirs du chapeau) l'histoire s'inscrit dans une réalité bien concrète peuplée de gens connus et d'idées stéréotypées de notre temps. Je ne m'attendais pas à un éloge du chef de l'État des années 1980 passant par la balade sans surprise de son couvre chef (de l'État). Au cours de son voyage, ce chapeau coiffe plusieurs têtes et chacun de ces individus à qui appartiennent ces têtes devient fort et sûr de lui comme un miraculé de Lourdes serait guéri. Après la première histoire, plus de surprise, plus de magie et, hélas, un peu d'agacement. Je le regrette.

Est-ce que Le chapeau de Mitterrand a pu vous faire arrêter la lecture de livres de ce genre littéraire ?

La question n'est pas le genre, au contraire, j'aime le grain de follie et là, il est bridé.

Qu'est-ce qu'a pu apporter Nicolas Djermag de plus à l'histoire par rapport à si vous aviez lu le livre ?

Je crois que l'interprétation du narrateur, très vivante, alerte, m'a permis d'aller jusqu'au bout de l'histoire.

Si vous pouviez prendre la place de l'éditeur, quelle(s) scène(s) auriez-vous pu couper de Le chapeau de Mitterrand ?

Il n'est pas question de scènes, mais de la trop grande place que tient la part de réalité et de dithyrambisme.

Avez-vous d'autres commentaires ?

Je suis persuadée qu'Antoine Laurain commettra d'autres jolis contes bien construits qui nous feront voler par dessus les bassesses de ce monde austère.