Votre titre Audible gratuit

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Vous êtes membre Amazon Prime ?

Bénéficiez automatiquement de 2 livres audio offerts.
Bonne écoute !

    Description

    Dans ces années 1950, O. est une jeune femme étonnamment indépendante et libre, y compris sexuellement. Jusqu'à sa rencontre avec l'homme qu'elle va se donner comme maître. Conduite dans un château isolé d'Ile de France, elle va y être "dressée" par son amant. De son plein gré, elle y subira sévices et humiliations. Fouettée, publiquement livrée à d'autres hommes, marquée au fer rouge des initiales de son "propriétaire", elle trouve son accomplissement dans cette absolue soumission.

    Histoire d'O provoqua l'un des scandales les plus retentissants de la littérature française contemporaine. D'abord interdit, souvent saisi, vendu sous le manteau, ce chef-d'œuvre de l'érotisme est l'un des romans les plus lus depuis sa parution en 1954. Valérie Lang réussit cette performance de rendre compte à la fois de la cruelle brutalité du texte et du raffinement extrême de son écriture, restituant ainsi toute la singularité de ce roman mondialement renommé.

    A réserver aux adultes.
    L'auteure
    Le nom de Pauline Réage fut longtemps un mystère littéraire. Jusqu'en 1994 - soit 50 ans après la publication du livre en 1954 - où Dominique Aury, alors âgée de 87 ans, de longue date membre du comité de lecture de Gallimard et jurée du prix Femina, confirma qu'elle était bien, sous ce pseudonyme, l'auteure d' Histoire d'O, le plus souvent attribué à un homme, et particulièmement à Jean Paulhan, directeur de la NRF, avec qui elle était liée et qui en écrivit la préface.

    La narratrice
    Formée au Conservatoire National Supérieur d'Art dramatique de Paris, Valérie Lang réussit cette performance de rendre compte à la fois de la cruelle brutalité du texte et du raffinement extrême de son écriture, restituant ainsi toute la singularité de ce roman mondialement renommé. Elle joue dans de nombreuses productions théâtrales : en 2011, on la retrouve notamment dans Sodome, ma douce de Laurent Gaudé. Au cinéma, elle tourne dans La Belle personne de Christophe Honoré ou encore Le Père de mes enfants de Mia Hansen-Love.
    ©1954-1972 Société Nouvelle des éditions Jean-Jacques PauvertVictoria Hislop; Librairie Arthème Fayard (P)2013 Audiolib

    Ce que les auditeurs disent de Histoire d'O

    Notations
    Global
    • 3 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      8
    • 4 étoiles
      1
    • 3 étoiles
      2
    • 2 étoiles
      5
    • 1 étoile
      4
    Interprétation
    • 4 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      8
    • 4 étoiles
      2
    • 3 étoiles
      3
    • 2 étoiles
      3
    • 1 étoile
      1
    Histoire
    • 3 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      7
    • 4 étoiles
      2
    • 3 étoiles
      2
    • 2 étoiles
      3
    • 1 étoile
      5

    Commentaires - Veuillez sélectionner les onglets ci-dessous pour changer la provenance des commentaires.

    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      1 out of 5 stars
    • Histoire
      4 out of 5 stars

    Une belle histoire mal conté.

    J'ai vu le film il a bien longtemps, je pensai passer un agréable moment en écoutant cette belle histoire. la narratrice n'as vraiment rien à faire sur ce roman. Sa façon de lire est glacial. Une horreur que je n'ai même plus envi d'écouter . Elle lirait un triller ou une enquête policière ça ferait le même effet. Aucun charme , aucune douceur même dans les passage tendre aucune émotion en adéquation à la lecture. d'une rapidité de lecture morne et terne. Vraiment Écoeuré par la lectrice.

    achetez le livre ou regarder le film. Mais n'écoutez pas cet enregistrement, ça fait peur tant c'est trop mal lu !!

    2 personnes ont trouvé cela utile

    • Global
      2 out of 5 stars
    • Interprétation
      4 out of 5 stars
    • Histoire
      1 out of 5 stars

    Érotisme du siècle dernier

    Beaucoup trop désuet au niveau du vocabulaire, certainement un livre culte mais largement dépassé aujourd'hui. J'ai jeté l'éponge 2h avant la fin.

    2 personnes ont trouvé cela utile

    • Global
      1 out of 5 stars
    • Interprétation
      2 out of 5 stars
    • Histoire
      1 out of 5 stars

    Pas de fin

    Le dernier chapitre du roman n’est pas évitable suite à un problème technique. C’est ennuyeux.

    • Global
      3 out of 5 stars
    • Histoire
      3 out of 5 stars

    critique

    on comprend la suppression de la fin qui brise l image de sir stephen et le romantisme du livre tout en n'apportant rien à l histoire. de même on comprend que dans l a version rendue par le film Nathalie qui n apporté rien non plus ait été remplacée partie par Jacqueline, partie par Nora. la présence de Nathalie est violente et choquante car elle donne une vision pédophile à l oeuvre et ruine la fin de l oeuvre, et, la très belle emotion gardée de la version cinéma. quel dommage que cette version originale de la fin de l oeuvre vienne à ce point l entacher. bravo au film pour sa version plus morale...

    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      3 out of 5 stars
    • Histoire
      4 out of 5 stars

    Une très bonne découverte

    Découvert entre les lignes d'un autre livre, celui-ci expose le sujet cru et direct du sexe avec subtilité et niveau de langage, sans aucune vulgarité.

    • Global
      2 out of 5 stars
    • Interprétation
      3 out of 5 stars
    • Histoire
      1 out of 5 stars

    Une femme battue et prostitué, puis jetée. Malsain

    Je ne vois pas un rapport sain, au contraire.
    Je ne retrouve qu'une femme battue et prostitué, un amour malade et non pas une soumission volontaire comme ça devrait être.
    Je retrouve une femme obligée et non pas libre de choisir, je retrouve des scènes de viols non pas d'amour (extrême si non veut)

    Déçue par cet ouvrage, je pense que toute personne ne doit appartenir à personne! car rien n'est pour toujours (la fin me donne raison) usée, violée, marquée au fer, prostituée, malgré son obéissance la fille sera rejetée à Roissy et remise "disponible" aux autres, une déception qui l'amène à choisir la mort!!
    Un maître ne devrait pas respecter, adorer, protéger, dominer? les deux l'ont juste usée et jeté une fois leurs pratiques fini et leurs désirs tordus épanouis.

    libres de jouer, dominer ou être soumis, mais libres de choisir!
    personne n'appartient à personne!!


    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      3 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      1 out of 5 stars
    Image de profile pour Julie
    • Julie
    • 13/04/2016

    Âmes sensibles s'abstenir !!

    Ames sensibles: s'abstenir !!
    Trop bien écrit et fort bien lu: certaines seront gênées de mouiller mais d'autres sont si mal a l'aise qu'elles n'en dormiront pas, même si elles abandonnent dès les premières pages.

    2 personnes ont trouvé cela utile

    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars
    Image de profile pour Amazon Customer
    • Amazon Customer
    • 15/12/2020

    Un chef d’œuvre littéraire, une lecture parfaite..

    Même si le sujet peut être troublant pour beaucoup, l’œuvre de Pauline Réage combine une remarquable perspicacité de la nature humaine avec un style littéraire qui est élégant, suggestif, et nous rappelle une époque où la langue française était la plus prisée pour l’expression de grands sentiments.

    Le voyage de découverte que vit O nous fait passer par des moments difficiles, tout en nous faisant examiner nos sentiments envers les thèmes de la soumission, de l’acceptation de la douleur physique, et de la violence sexuelle. A chacun d’arriver à ses propres jugements ; on ne peut néanmoins enlever à ce chef d’œuvre qu’il nous fait parcourir le chemin avec perspicacité et élégance.

    La lecture de Valerie Lang est, elle aussi, un chef d’œuvre. Sa voix, féminine mais grave, fournit une consonance et un rythme qui ne font qu’accentuer les sentiments d’O ainsi que le monde encore raffiné et élégant de l’après-guerre. La lecture ne manque quasi jamais une ponctuation, une transition, ou les moments clés où il faut accentuer le texte. C’est un accompagnement parfait à un des romans les plus uniques du siècle dernier, tel un Romanée-Conti dégusté avec une volaille de Bresse aux truffes…