Votre titre Audible gratuit

Virus L.I.V. 3 ou la mort des livres

Durée : 3 h et 34 min
4.5 out of 5 stars (10 notations)
Prix : 12,90 €
9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

Description

Le gouvernement des Lettrés a interdit les écrans et décrété la lecture obligatoire. Face à cette tyrannie, les Zappeurs se révoltent : ces jeunes rebelles, adeptes de l'image, propagent un virus qui efface les mots à mesure qu'ils sont lus. Seule Allis, une jeune fille sourde et muette, semble capable d'identifier l'inventeur du virus et de trouver un antidote.

Un roman de science-fiction et d'aventure qui nous fait voyager en 2095, dans une société où l'existence des livres comme des écrans est en danger. Recommandé par l'Éducation nationale.

©1998 / 2001 Hachette Livre (P)2018 Audiolib

Autres livres audio du même :

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    8
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    1

Performance

  • 5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    8
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Histoire

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    7
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0
Trier par :
  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Pour les grands et les petits.

À écouter en famille ou seul en tout lieux . Et pourquoi pas même le relire.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars
  • Bru
  • 05/12/2018

histoire autant atachante que incroiable

J'ai adorer ce livre et en plus pour moi ses trés pratique en tant que dislecxique

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Excellent pour toute la famille

Nous l'avons écouté avec nos enfants de 11 et 13 ans avec beaucoup de plaisir. L'histoire est originale et donne envie de rester à écouter. Nous avons eu dû mal à le lâcher.