Votre titre Audible gratuit

Vernon Subutex 3

Lu par : Jacques Frantz
Série : Vernon Subutex, Volume 3
Durée : 11 h et 4 min
4.5 out of 5 stars (143 notations)

Prix : 20,60 €

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

Description

Après deux ans d'attente, la suite et fin de l'épopée moderne de Vernon Subutex arrive en livre audio. Une lecture toujours incarnée par Jacques Frantz qui vous a séduit sur les deux premiers tomes.

Vous l'attendez depuis deux ans, le voici ! Le retour de Vernon, suite et fin de la trilogie !
©2017 Virginie Despentes / Éditions Grasset & Fasquelle (P)2017 Audiolib

Critiques

La presse en parle :
"Virginie Despentes, avec ces trois tomes addictifs et intelligents, a écrit un sacré roman sur la France contemporaine."
Raphaëlle Leyris, Le Monde des Livres

Autres livres audio du même :

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    93
  • 4 étoiles
    34
  • 3 étoiles
    12
  • 2 étoiles
    3
  • 1 étoile
    1

Performance

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    106
  • 4 étoiles
    19
  • 3 étoiles
    2
  • 2 étoiles
    2
  • 1 étoile
    1

Histoire

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    76
  • 4 étoiles
    28
  • 3 étoiles
    20
  • 2 étoiles
    3
  • 1 étoile
    2
Trier par :
  • Global
    3 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    3 out of 5 stars

une fin tiré par les cheveux..<br />

malgré la qualité indéniable du texte de Virginie Despentes et la voix formidable de Jacques Frantz (simply the best!) je me suis un peu ennuyée (au contraire des 2 tomes précédentes, que j'avais adorés) avec Vernon Subutex 3. la fin, à mon avis, c'est vraiment du grand n'importe quoi ...

3 sur 3 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Des émotions brutes

Des dynamiques personnelles qui s'entrechoquent. Des groupes et des affinités qui se font et se défont au grès des interactions. Des personnages habités par des émotions à mille nuances.
Un roman sombre traversé par des rayons lumineux. Intensément humain. L'auteur a su capter et retranscrire la profondeur des sentiments de ses personnages et ficeler un roman aux mécaniques bien huilées.

2 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Excellente trilogie !

Que j'ai aimé cette trilogie... Comment ne pas craquer pour Venon ? Il est tellement attachant cet anti héros ! J'ai lu que Romain DURIS que j'apprécie beaucoup, va jouer le rôle de Vernon. J'ai écouté ce livre en calquant son visage sur le personne, et ça lui va très bien !

Pour mon premier DESPENTES, j'ai été gâtée ! J'ai ri, j'ai souri, je me suis régalée... Merci à Jaques FRANTZ sans qui cette trilogie n'aurait pas tout à fait été la même !

2 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

trash et genial !!!

Après avoir lu la trilogie, je confirme : j adhere totalement !
l auteure trouve des mots trash mais simple, ces mots qu on cherche souvent mais qu on a du mal à exprimer, elle les sort avec une facilité et une véracité déconcertante!

2 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars
  • JPK
  • Romandie
  • 04/05/2018

Un miroir vivant de notre monde

Même si la fin nous laisse sur notre faim... une saga impressionnante imprégnée d’une profonde musicalité et servie par une performance exceptionnelle: et si le vacarme mental pouvait faire place aux vibrations intelligentes ?

1 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

brillantissime

Considérez-vous la version audio meilleure que la version papier ?

je ne connais pas la version papier mais la voix de Jacques Frantz est vraiment extraordinaire. merci pour cette experience

Qu'avez-vous aimé de la performance de Jacques Frantz ?

tout. la voix , l'intonation, c'est LA voix la plus envoutante que j'ai jamais entendue!

Auriez-vous pu écouter ce livre audio en une seule fois ?

non

Avez-vous d'autres commentaires ?

merci Jacques Frantz et Virginie Despentes évidemment :-)

1 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

92100 oct 2017

belle mise en perspective de l'actualité du début du 21ème siècle à Paris. bravo à Jacques Franz pour sa restitution orale éblouissante ( justesse de ton, perfection des langues étrangères)

1 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Fabuleux.

Fa-bu-leux.
Un monde. Tout un monde.
Performance magistrale.
Ecoutez un extrait, si ça vous plait, pas de doute, vous allez vivre un moment d'écoute-lecture que vous n'oublierez pas.
Despentes, chapeau.
Frantz, bravo.

2 sur 3 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Performance
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars

pour les 3 livres

le narrateur plein d énergie totalement adapté au texte
l histoire interessante et bien écrite
lucidité humour un panorama de la société sans complaisance

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Une qualité constante dans toute la trilogie !

Je termine la trilogie Subutex avec Vernon Subutex 3, toujours dans la très belle version audio lue par Jacques Frantz pour Audiolib.

J’ai gardé comme clé de lecture principale la notion de comédie humaine contemporaine, de roman fleuve, d’études de mœurs et d’épopée moderne, une peinture réaliste et détaillée de la société française vue à travers le prisme du parcours du fameux Vernon Subutex. À vingt ans, il aimait le rock et est devenu disquaire ; la dématérialisation des supports musicaux a fini par le réduire au chômage et à la grande précarité ; devenu SDF, puis disc-jockey, il nous a entrainé à sa suite et nous a fait découvrir une multitude de personnages et d’ambiances.
L’intrigue et le propos de la trilogie tiennent donc en peu de mots et pourtant, l’ensemble est foisonnant, superbement construit et raconté. Le fil rouge du début se dévide lentement et surement d’un bout à l’autre des trois opus : la course poursuite après les cassettes-vidéo de la rocks star décédée et les révélations qu’elles contiennent, le tout prétexte à un formidable peinture sociale.
Ayant privilégié une version audio, je n’ai pas pris de notes et mon relevé des thèmes traités ne sera donc pas exhaustif… Virginie Despentes nous dresse des portraits particulièrement justes et ciselés de toutes les couches sociales, elle nous promène de l’extrême droite à l’extrême gauche, met sur le même plan les hétéros, les gays, les lesbiennes, les transsexuels, traite avec la même objectivité les SDF et les bourgeois. Il y a une belle neutralité dans son schéma narratif : c’est toujours très factuel, sans jugement ni tabou.
J’ai adoré les décryptages de l’auteure, quand elle analyse des évènements que nous avons tous en mémoire…Dans ce tome en particulier, je pense à la mort de David Bowie et à la série Walking Dead, par exemple.
Son écriture est incisive, drôle, émouvante… J’ai apprécié la qualité constante tout au long de la trilogie, très équilibrée. Virginie Despentes a su cependant canaliser son histoire et la restreindre à un certain milieu autour de la musique et du showbiz. C’est du grand art !
Je ne formulerai qu’une seule réserve, sur la teneur dystopique de l’épilogue final… qui ne m’a pas convaincue.

Celles et ceux d’entre vous qui me suivent savent que j’ai entrepris la lecture ou la relecture de La Comédie humaine de Balzac en entier et dans l’ordre voulu par son auteur. Je ne peux en effet m’empêcher de rapprocher Vernon Subutex de ce travail littéraire. Balzac disait, en parlant de son œuvre : c’est « ce qui se passe partout »… Je l’ai déjà dit dans mes critiques des tomes précédent mais la comparaison avec ce grand écrivain du XIXème prend ainsi tout son sens puisque Virginie Despentes n’invente rien, que ses personnages nous ressemblent ou nous rappellent des gens que nous connaissons. Elle possède un sens inné de l’observation et un formidable talent de restitution littéraire.