Votre titre Audible gratuit

Sur la terre comme au ciel

Durée : 6 h et 3 min
4.5 out of 5 stars (3 notations)

Prix : 15,95 €

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

Description

Mercredi 13 mars 2013, l'Argentin Jorge Mario Bergoglio, 76 ans, a été élu pape. Il succède à Benoît XVI.
Sur la terre comme au ciel, conversation entre le pape François, alors qu'il était encore le cardinal Jorge Mario Bergoglio, et le Rabbin Abraham Skorka, est certainement la meilleure façon de connaître le nouveau pontife.
Dans ce passionnant dialogue placé sous le signe de l'humilité, de la simplicité et de l'ouverture, le pape et son interlocuteur abordent tous les grands thèmes spirituels, sociétaux, philosophiques et moraux. Ces deux importantes figures religieuses débattent ici de sujets tels que Dieu, le diable, le fondamentalisme, l'athéisme, la mort, la Shoah, mais aussi de sujets profondément d'actualité comme l'homosexualité, l'avortement, l'euthanasie, le capitalisme, l'argent, la mondialisation... Le premier livre audio pour comprendre les grands axes de la pensée du nouveau Souverain Pontife.
©2014 Saint-Léger productions (P)2014 Saint-Léger productions

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    2
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Interprétation

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    2
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Histoire

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    1
  • 4 étoiles
    2
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Trier par :
Trier par:
  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars

Ma déception...

Un texte d'une très grande hauteur et profondeur. Très évocateur et riche de contenu certainement du à la grande expérience des deux auteurs. Toutefois, je suis resté sur ma soif, quant à l'énumération faite de certaines crises humanitaires causées par l'homme, telles que les guerres, les génocides et autres catastrophes. Ils ont cité, entre autres, comme peuples victimes : les juifs, les arméniens, les peuples autochtones d'Amérique. Mais curieusement, ils ne font aucune mention de la planification (au point de falsifier l'histoire des noirs) et la traite des noirs pendant des siècles. Le pire des crimes contre l'humanité où soit l'Eglise, soit la communauté juive ont eu une responsabilité directe. Un crime dont les conséquences et ramifications se font encore lourdement sentir jusqu'aujourd'hui. Jusqu'à quand va-t-on continuer avec ce péché d'omission grave?

0 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.