Votre titre Audible gratuit

L'art de perdre

Lu par : Zineb Triki
Durée : 15 h et 30 min
4.5 out of 5 stars (171 notations)

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Description

L'Algérie dont est originaire sa famille n'a longtemps été pour Naïma qu'une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ?

Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu'elle ait pu lui demander pourquoi l'Histoire avait fait de lui un "harki". Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l'été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l'Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ?

Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l'Algérie, des générations successives d'une famille prisonnière d'un passé tenace. Mais ce livre audio est aussi un grand roman sur la liberté d'être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales.

Avec force et justesse, Zineb Triki retrace l'histoire d'une famille de harkis sur trois générations, depuis les prémices de la guerre d'Algérie jusqu'à aujourd'hui.
©2017 Flammarion / Albin Michel (P)2018 Éditions Gallimard

Commentaires

À propos de ce titre
Prix Goncourt des lycéens 2017.

Autres livres audio du même :

Ce que les auditeurs disent de L'art de perdre

Notations
Global
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    120
  • 4 étoiles
    36
  • 3 étoiles
    11
  • 2 étoiles
    2
  • 1 étoile
    2
Interprétation
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    101
  • 4 étoiles
    43
  • 3 étoiles
    12
  • 2 étoiles
    3
  • 1 étoile
    2
Histoire
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    126
  • 4 étoiles
    24
  • 3 étoiles
    7
  • 2 étoiles
    3
  • 1 étoile
    3

Trier par :
Trier par:
  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Un voyage culturel

La douce plume d'Alice Zeniter. Un vrai régal ! On se sent plus proche d'une culture qui nos entoure et pour laquelle on se prend d'affection. Je recommande vivement !

8 personnes ont trouvé cela utile

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    3 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Merveilleux livre

Ce livre m’a transportée, bousculée, émue.
C’est une très belle œuvre qui change le regard sur une partie douloureuse de l’ histoire de l’Algérie et d’un peuple. J’ai beaucoup aimé la ligne transgénérationnelle de l’histoire et la subtilité des sentiments évoqués.
Seul regret : la lecture souvent monocorde , qui m’a obligée à un effort pour ne pas renoncer.

5 personnes ont trouvé cela utile

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

perfection...

Une histoire poignante, sur plusieurs générations, fabuleusement écrite, merveilleusement racontée, et portée par une voix parfaitement adaptée à l'histoire. Une belle expérience littéraire, vraiment.

5 personnes ont trouvé cela utile

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars

Un beau sujet traité de manière trop expansive...

Ce roman d’Alice Zeniter, L’Art de perdre, m’attirait pour plusieurs raisons… J’aime beaucoup les romans historiques qui abordent l’Histoire à partir de points de vue individuels et intimistes et j’ai un certain intérêt pour tout ce qui touche aux problématiques et aux littératures postcoloniales.

Dans L’Art de perdre, Alice Zeniter met en scène Naïma, née en France d’un père algérien et d’une mère française. La jeune femme vit, malgré elle, une crise identitaire puisque personne ne lui a raconté la Kabylie dont son père et son grand-père sont originaires ; en effet, c’est la société française en général puis son milieu professionnel qui la poussent à faire des recherches sur la douloureuse histoire des Harkis et à se rendre, finalement, dans le pays méconnu de ses origines.
Le parcours de Naïma sert de prétexte au récit d’une magnifique fresque familiale intergénérationnelle au cours de laquelle l’auteure donne une place et une légitimité à la parole des oubliés de l’Histoire. Elle présente son livre comme une trajectoire douloureuse de migration.

C’est en format audio que j’ai choisi d’aborder ce roman, lu par Zineb Triki. Au début de mon audio-lecture, j’étais un peu agacée par le ton de la lectrice, que je qualifiais de « boudeur » et j’avais fini par écouter d’une oreille plutôt distraite et puis j’ai accroché peu à peu au récit de la première partie au point de recommencer cette audio-lecture depuis le début en étant beaucoup plus attentive.
L’histoire du grand-père et du père de l’héroïne dans les montagnes de Kabylie puis, en France, dans les camps de transit pour harkis, les hameaux de forestage et les cités urbaines ghettos est racontée et vécue de l’intérieur ; les personnages sont travaillés et attachants, leurs parcours sont édifiants et rendent compte de la manière dont la France a traité les supplétifs engagés dans la guerre d’Algérie, leur refusant le statut de militaire, les abandonnant à leur sort, n’en rapatriant qu’une partie dans des conditions honteuses. Tous les personnages gardent une certaine dignité malgré les épreuves endurées ; il émane des grands parents une forme de grandeur dans le souvenir de la Kabylie originelle, dans leur posture d’exilés incompris, en quête de reconnaissance. Cette impression décroit avec la génération suivante, le père de Naïma semblant avoir accepté le rôle du perdant…
La deuxième partie raconte comment Naïma part à la rencontre de ses racines algériennes et c’est vrai que cela pêche par excès de pathos. Pourtant, la transition artistique pose une touche originale sur ce deuxième parcours et promettait une posture à la fois distanciée et esthétique : malheureusement, Naïma n’arrive pas à profiter pleinement de la chance qui lui est donnée…

En fait, la lectrice avait bien saisi l’ambiance générale de ce roman et sa tonalité, que je jugeais trop geignarde, est sans doute assez juste. Selon moi, c’est un peu dommage car cela accentue et dénature le propos tout en rendant peut-être justice au postulat de l’auteure... dont la présence s’affirme parfois dans le récit par des réflexions à la première personne indiquant souvent qu’elle ne maîtrise pas forcément les choix de ses personnages.

Un beau sujet mais traité dans une expression parfois trop expansive et sur-jouée.

4 personnes ont trouvé cela utile

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Très bon livre

J'ai écouté ce livre jusqu'à la fin avec beaucoup d'intérêt, l'histoire recoupant des évènements de vie de ma famille. Le sujet, peu traité, est très bien traité avec justesse. Malheureusement, la narratrice doit progresser. Le ton n'est pas assez dynamique et souvent trop monontone. Au global, c'est un très bon livre.

2 personnes ont trouvé cela utile

  • Global
    3 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    3 out of 5 stars

2/3

Le livre est divisé en 3 parties. j'ai trouvé la première et la deuxième de bonne qualité car elles racontent l'histoire de une façon qui me plaît, mais la troisième est terrible.

1 personne a trouvé cela utile

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    3 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Une belle épopée, intérêt historique et humain

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, mais ensuite j’ai été absorbée. J’ai bcq aime la justesse et la finesse des propos, A. Zeniter sait garder de la subtilité et ne fait pas de ses personnages des clichés: elle évoque souvent ce qu’on ne voit pas à premier abord, et cela donne plus de profondeur, même aux personnages annexes. On sent bien que ce roman est inspiré de son expérience et c’est touchant. J’apprécie aussi le côté didactique où elle reprend des faits... et du coup j’ai appris bcq de choses qui n’étaient pas dans mes manuel d’histoire. Par contre la narratrice lit treeeeeeees lentement, ce qui m’a été penible jusqu’a ce que j’ose la mettre en vitesse 1.2. À partir de là c’était bcq mieux! En dehors de ça, bon choix, elle correspond à l’idée que je me fait de la narratrice, avec de belles prononciations en arabe.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Très bon livre

Pour mieux comprendre, de l'intérieur, un pan de l'histoire d'Algérie et de France. Avec un point de vue sur 3 génération. Très bon livre.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Un livre touchant

Une belle manière de retracer l’histoire de la france et de l’Algérie, sans (trop) de parti pris, une histoire pleins d’espoir! A lire

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Intelligent et bouleversant

Ce livre a été une découverte. L’histoire est passionnante, bien sûr mais c’est une approche très fine des rapports avec l’Histoire. Et surtout’ l’écriture est remarquable. Aucune complaisance, aucune facilité : des images recherchées et nuancées, aucun cliché. La vie intérieure des personnages est toute en nuances, si humaine que chacun peut se retrouver dans les méandres de l’art de perdre .
Je n’ai pas aimé du tout la voix de la lectrice. La lecture est bonne, mais la voix trop haute et métallique.

Trier par :
Trier par:
  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars
Image de profile pour lazaboid
  • lazaboid
  • 04/04/2020

revue

corona m'a un peu chamboulé cette lecture en plein milieu. mais j' ai repris et finis par finir. très intéressante car cela me donne quelques aperçus du temps ou mon pere etait en service militaire en Algérie. bravo à la lectrice-est-elle l' auteur ? tres bien lu.