Votre titre Audible gratuit

Qui a tué mon père

Lu par : Édouard Louis
Durée : 1 h et 42 min
4.5 out of 5 stars (5 notations)

Prix : 13,00 €

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

Description

"Pour les dominants, le plus souvent, la politique est une question esthétique : une manière de se penser, une manière de voir le monde, de construire sa personne. Pour nous, c'était vivre ou mourir." Édouard Louis.

Ce texte bref est d'une extrême intensité, due à la violence des sentiments exprimés, plus aimants que haineux. La haine, si haine il y a, est adressée aux "dominants", aux responsables politiques et économiques de la souffrance individuelle d'un homme qui n'a pas sa place dans le monde et qui veut aimer sans le pouvoir : le père de l'auteur. Revenant sur son enfance, mais partant des derniers mois où il a revu son père physiquement détruit, et pourtant fier que son fils ait publié des livres et soit devenu célèbre, l'auteur se remémore des épisodes clés de son enfance et de son adolescence, tentant de comprendre le couple de ses parents et l'amour distordu qu'ils lui ont porté, effrayés par la personnalité hors du commun de leur fils, dont ils admirent l'intelligence, mais regrettent la singularité, qui en même temps les flatte.

©2018 Édouard Louis. Tous droits réservés. (P)2019 Audiolib

Autres livres audio du même :

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    4
  • 4 étoiles
    0
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Performance

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    3
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Histoire

  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    3
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0
Trier par :
  • Global
    3 out of 5 stars
  • Performance
    3 out of 5 stars
  • Histoire
    3 out of 5 stars

Pas le meilleur

J'ai préféré les deux premiers, surtout "En finir avec Eddy Bellegueule". Là on dirait un curieux mélange : des éléments que l'auteur aurait omis dans le premier livre et quelques pages de critiques sur la politique de droite. C'est très court, et on est finalement assez loin du pamphlet, le premier thème développé reste la masculinité toxique.
La lecture est un peu morne, c'est dommage.