Votre titre Audible gratuit

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Vous êtes membre Amazon Prime ?

Bénéficiez automatiquement de 2 livres audio offerts.
Bonne écoute !

    Description

    Dans une ville industrielle ravagée par la pauvreté et le crime, le nouveau préfet de police Duncan incarne l'espoir du changement. Aidé de Macbeth, le commandant de la Garde, l'unité d'intervention d'élite, il compte débarrasser la ville de ses fléaux, au premier rang desquels figure Hécate, puissant baron de la drogue. Mais c'est ne faire aucun cas des vieilles rancœurs ou des jalousies personnelles, et des ambitions individuelles... qu'attise Lady, patronne du casino Inverness et ambitieuse maîtresse de Macbeth. Pourquoi ce dernier se contenterait-il de miettes quand il pourrait prendre la place de Duncan ? Elle invite alors le préfet et d'éminents politiques à une soirée organisée dans son casino. Une soirée où il faudra tout miser sur le rouge ou le noir. La loyauté ou le pouvoir. La nuit ou le sang.

    ©2013 Éditions Gallimard (P)2018 Éditions Gallimard

    Ce que les auditeurs disent de Plonger

    Notations
    Global
    • 3.5 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      4
    • 4 étoiles
      1
    • 3 étoiles
      1
    • 2 étoiles
      2
    • 1 étoile
      1
    Interprétation
    • 4 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      4
    • 4 étoiles
      1
    • 3 étoiles
      1
    • 2 étoiles
      2
    • 1 étoile
      0
    Histoire
    • 4 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      4
    • 4 étoiles
      1
    • 3 étoiles
      1
    • 2 étoiles
      1
    • 1 étoile
      1

    Commentaires - Veuillez sélectionner les onglets ci-dessous pour changer la provenance des commentaires.

    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      2 out of 5 stars
    • Interprétation
      3 out of 5 stars
    • Histoire
      1 out of 5 stars

    ZZZzzzzzzz

    Il y a trois types d'écrivain: Les génies qui écrivent des histoires passionnantes dans un style magnifique, les créatifs qui écrivent des histoires prenantes dans une forme passe-partout, les littéraires qui font des arabesques et des acrobaties stylistiques pour raconter des histoires ennuyantes.

    Ono-dit-Biot fait définitivement partie de la dernière catégorie.

    L'écriture est magnifique. Il jongle avec les mots et les consonances comme un artiste de cirque, mais le fond est sans intérêt. Des références artistiques et géographiques à la pelle, mais de l'émotion? Aucune. Ono écrit à la première personne l'histoire d'un type dont on se fout. L'académie française, cette institution pompeuse et pédante, a récompensé un livre à son image.

    Le narrateur tire son épingle du jeu, mais la plus belle femme du monde ne peut offrir que ce qu'elle a. De plus, on entend parfois un timbre de voix différent, comme des bouts de phrases dit dans une discontinuité et qu'on aurait rajouté par la suite, collées comme des patchs sur un pantalon troué. La post-production aurait-elle commis quelques boulettes? Si on considère que le résumé de l'histoire n'a absolument rien à voir avec le contenu du livre qu'il décrit, j'ai envie de dire que c'est fort probable.