Votre titre Audible gratuit

Les larmes de la déesse Maorie

Les rives de la terre lointaine 3
De : Sarah Lark
Lu par : Ludmila Ruoso
Série : Les rives de la terre lointaine, Volume 3
Durée : 21 h et 51 min
Catégories : Romance, Historique
4,7 out of 5 stars (82 notations)

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Description

1899, Nouvelle-Zélande. Le fils de Lizzie et Michael (personnages principaux de À l'ombre de l'arbre Kauri) est envoyé dans une Afrique du Sud en proie à la guerre des Boers, au grand dam de Roberta qui se bat pour rester à ses côtés. Pendant ce temps, la jeune Atamarie connaît sa première victoire : elle est la première femme à pouvoir poursuivre des études d'ingénierie à l'Université de Wellington. En effet, depuis sa plus tendre enfance, elle est fascinée par les comètes maories. Cette passion lui permet de faire la connaissance du pionnier de l'aviation mondiale... 

Sarah Lark continue à mettre en scène ses héroïnes éprises d'indépendance et prêtes à tout pour conquérir leur liberté, avec pour toile de fond les paysages grandioses et sauvages de la Nouvelle-Zélande.

>> Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.  

©2018 L'Archipel. Traduit de l'allemand par Jean-Marie Argelès (P)2018 Audible Studios

Ce que les auditeurs disent de Les larmes de la déesse Maorie

Notations
Global
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    59
  • 4 étoiles
    19
  • 3 étoiles
    3
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0
Interprétation
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    55
  • 4 étoiles
    12
  • 3 étoiles
    3
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0
Histoire
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    47
  • 4 étoiles
    16
  • 3 étoiles
    7
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0

Trier par :
Trier par:
  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    3 out of 5 stars

Une trilogie passionnante

Un beau voyage en nouvelle Zélande et Afrique du Sud dans leurs débuts. Des personnages hauts en couleur. Les relations amoureuses et des descendances sont un peu tirées par les cheveux

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars

une bonne fin

troisième volet de cette saga de nouvelle Zélande en passant par l'Afrique du Sud, bien menée mieux racontée encore que la seconde et assez romanesque. on voit venir les dénouements. cela reste un bon moment quand même

  • Global
    3 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    3 out of 5 stars

Histoire pas terrible

comme à chaque fois dans les trilogies de Sarah Lark, le troisième tome et les histoires des petits enfants sont peu passionnantes. Mention spéciale à Kévin qui est quand même le roi des gros c**. mais grâce à la narratrice, on apprécie le voyage, plus que son contenu.

  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Excellent 3 eme tome

La série est toujours aussi intéressante. Les personnages évoluent au fil des années . On apprend l'histoire de l'aviation, l'Afrique du Sud . Roman passionnant .

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    3 out of 5 stars

Sympathique

C'est toujours un peu la meme histoire qui se repete de génération en génération mais c'est tout de meme bien raconté.

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars

Toujours beaucoup de belles descriptions

Il faut aime les grands espaces les longues histoires a rebondissement qui vous permettent de vous echapper !! pourquoi pas ?

  • Global
    2 out of 5 stars
  • Interprétation
    2 out of 5 stars
  • Histoire
    2 out of 5 stars

De bonnes idées mais des longueurs

Dommage que l’exploitation de sujets originaux tels que l’aventure des pionniers de l’aviation ou la guerre des Boers ne soient pas mieux exploités. Malgré un vrai renouvellement, l’auteur peine à boucler son histoire et à tricoter un happy end. Quelques incohérences également sur la rencontre entre certains des protagonistes en Afrique du Sud. Toujours agacée pour la part par les quelques problèmes de traduction. Ce n’est pas compliqué par exemple de comprendre que le grade de Major est l’équivalent de celui de Commandant pour l’armée française alors que si on garde cette dénomination, il s’agit d’un sous-officier supérieur... donc pas les mêmes responsabilités... Pas emportée malheureusement par le vent de l’histoire et indéniablement déçue à la fin