Entretien avec Julien Centaure : “Quand je commence un roman, j’ai toujours plusieurs fins possibles dans ma tête”

postBlogFr - Julien Centaure Interview
05.08.20

Parmi les auteurs de science-fiction qui montent, qui montent, Julien Centaure se détache du lot ! Ce discret écrivain a l'art de plonger des personnages ordinaires dans des mondes extraordinaires, notamment dans sa série « Esperanza 64 » qui a connu un succès retentissant ! Le récit d'un vaisseau lancé vers une étoile proche, qui connaîtra bien des aventures. Alors que « Lumière », le quatrième et dernier tome de la série, sort le 16 juillet en exclusivité pour Audible, nous avons rencontré Julien Centaure, pour parler ensemble de science-fiction, d’auto-édition, ou encore de ses inspirations !

Lumière: Esperanza 64, 4

De :
Julien Centaure
Lu par :
Renaud Dehesdin
Durée :
19:19
Série:
Esperanza 64
version intégrale Livre audio

Vous avez été publié en auto-édition pour Amazon, quelle a été votre démarche ?

J’écris depuis longtemps, mais je n’ai jamais été assez bon pour intéresser un éditeur. Quand on m’a dit qu’on pouvait auto-éditer ses romans sur Amazon, j’ai pris le dernier, qui était écrit avec un traitement de texte, et je l’ai publié. J’ai cru au bout d’un mois que ça ne marchait pas alors je me suis complètement désintéressé du problème. 3 ou 4 mois après, il nous a fallu un moment, à ma femme et moi, pour comprendre pourquoi on avait reçu un chèque de 74,92€ de la part d’Amazon.

À quel moment la science-fiction est entrée dans votre vie ?

Très jeune, en lisant Jules Verne tout d’abord, puis Asimov, Bradbury, George Orwell etc.

Comme Jules Verne je croyais beaucoup à la science et j’ai fait des études scientifiques.

Quelles ont été vos inspirations pour rédiger la série Esperanza 64 ?

Je me rends compte depuis longtemps que l’humanité court à sa perte. Sous couvert d’une grande aventure, Esperanza 64 est une tentative de dénoncer tout ce qui ne va pas et de chercher une solution.

Lumière est le dernier tome de Esperanza 64, mais comment s’est imposé l’idée de créer une série ?

C’est tout simple, quand je finis un roman j’ai toujours une suite dans la tête et très envie de l’écrire.

Je regarde le nombre de commentaires obtenus sur Amazon par le roman et s’il dépasse relativement rapidement 50, tout en obtenant une note moyenne supérieure à 4/5 je suis tout heureux d’écrire la suite.

Parfois c’est rageant de respecter cette règle car on à la nouvelle histoire dans sa tête mais les lecteurs n’ont pas suivi. C’est le cas de Un monde meilleur ou de Gonn.

Esperanza 64: Esperanza 64, 1

De :
Julien Centaure
Lu par :
Renaud Dehesdin
Durée :
15:56
Série:
Esperanza 64
version intégrale Livre audio

Selon vous, doit-on nécessairement être lecteur de science-fiction pour pouvoir en écrire au mieux ?

Je ne sais pas. Je pense qu’il faut lire les autres jusqu’à ce qu’on trouve son propre style et ses propres questionnements. Par contre, après, quand on est auteur, c’est très dur de lire l’ouvrage de science-fiction d’un autre parce qu’à tout moment on reformule des phrases, on remplace des mots, et surtout on voudrait changer l’histoire dont on anticipe très souvent la chute.

Comment rendre certains détails techniques plus accessibles auprès d’un lecteur pas toujours habitué ?

Moi, je suis dans l’histoire et j’écris ce que je vois ou ressens. Les détails techniques sont là pour que le récit garde une certaine cohérence, qu’il soit plausible.

C’est pour cela que je n’écris pas d’histoires où l’on remonte le temps par exemple, car elles sont bourrées d’incohérences.

Dans vos histoires, les personnes sont dotées d’un véritable réalisme psychologique, leurs identités sont très fouillées : quelle est l’importance de cet élément pour vous ?

Quand on travaille trop un personnage, on empêche le lecteur de le voir comme il en a envie, peut-être même de s’identifier à lui. Inversement, quand on ne le travaille pas assez, il est insipide. Ce n’est pas simple de trouver le juste milieu. Dans le roman que je suis en train d’écrire, j’ai travaillé un peu plus les personnages pour bien montrer que chacun à sa propre existence même s’ils sont ensembles. On verra ce que ça donne.

Dans Gonn, j’ai trop travaillé le personnage principal, certains lecteurs me l’ont reproché.

Gonn

De :
Julien Centaure
Lu par :
Renaud Dehesdin
Durée :
17:02
version intégrale Livre audio

Y’a-t-il des histoires que vous avez dans vos tiroirs qui ne tiennent pas la route jusqu’au bout ?

Non, jamais. Quand je commence un roman, j’ai toujours plusieurs fins possibles dans ma tête. Quand vous avez une ambiance et une fin, comment voulez-vous que votre histoire ne tienne pas la route ?

Avez-vous des manières de travailler, de faire vos recherches scientifiques et technologiques pour l’écriture ?

Non, je lis régulièrement des revues de vulgarisation scientifique et quand le besoin s’en fait sentir, je recherche tout ce qui existe sur Internet concernant un thème donné. On trouve notamment des thèses de doctorat ou tout simplement Wikipédia.

En quoi l’audio se prête particulièrement à vos romans et à la science-fiction en général ?

Pour mes romans c’est simple :

Malgré mes efforts, il reste toujours des fautes d’orthographes qui choquent les puristes. On ne les voit pas en audio.

Ensuite, j’ai un style simple. Je suis donc facile à lire pour celui qui enregistre la version audio, et facile à comprendre pour ceux qui l’écoutent.

Concernant la science-fiction en général, je ne sais pas. Je ne vois cependant pas pourquoi l’audio serait plus adapté à la science-fiction qu’au polar par exemple.

Une recommandation de livre à nous faire ?

Non, pas spécialement. Certains livres m’ont marqué, comme cette histoire de vaisseau à la dérive dans lequel la végétation avait tout envahi. Après plusieurs générations, l’équipage ne savait même plus qu’il était dans un vaisseau et s’opposait violemment aux tentatives extérieures pour venir à son secours. Mais je ne me rappelle ni le titre ni le nom de l’auteur.

Lumière: Esperanza 64, 4

De :
Julien Centaure
Lu par :
Renaud Dehesdin
Durée :
19:19
Série:
Esperanza 64
version intégrale Livre audio

Crédit photo : Hubble & NASA


Tous les articles : auteur, Science-Fiction