Auris, au cœur du profilage phonétique

postBlogFr - 1587-AURIS-1356x764
11.06.20

Le dernier petit bijou de la famille Audible est inspiré par nul autre que Sebastian Fitzek. L’écrivain, journaliste, scénariste, producteur de cinéma berlinois nous gratifie ici d’une histoire originale mêlant thriller, science-fiction et roman policier. Sa perspective toute particulière dû à ses nombreuses expérience, entre autres à la radio Berliner Rundfunk ou en tant qu’auteur à succès, lui ont permis de développer ce projet en lui donnant une épaisseur et une atmosphère particulières, notamment grâce aux superbes effets sonores. La justesse de l’utilisation de ces derniers permet à cette œuvre d’avoir un rythme bien à lui sans pour autant décontenancer l’auditeur.

De quoi en retourne-t-il ?

Nous suivons les aventures du protagoniste, Matthias Hegel, expert en phonétique et considéré comme étant le meilleur profileur audio d'Allemagne. Il est capable d’établir un profil psychologique et visuel des personnes en décodant uniquement les sons, les bruits, les dialectes, ainsi que les différentes tonalités formant la couleur de voix. C'est grâce à son aide précieuse que certains des criminels parmi les plus dangereux du pays ont pu être appréhendés puis condamnés. Il intervient principalement dans le cadre d’enquêtes impliquant des maîtres chanteurs, des preneurs d'otages, des assassins, et dans lesquelles les enquêteurs ne disposaient bien souvent que de courts enregistrements audio. Hegel est somme toute un personnage fascinant, charismatique et difficile à comprendre, et ce d’autant plus qu’il se trouve aujourd’hui en prison pour meurtre.

Mais pourquoi me demanderez-vous ? Et bien, il a brutalement assassiné une femme sans-abri il y a de cela un an. Les preuves étaient accablantes. Hegel a lui-même avoué le crime et a même conduit la police jusqu’au cadavre. Pourtant, le grand public peine à croire en sa culpabilité et penche plutôt pour une erreur judiciaire. Pourquoi l'un des plus brillants consultants de la police aurait-il commis un meurtre aussi maladroit et apparemment sans mobile ? Pourquoi Hegel a-t-il renoncé à toute défense ? Et pourquoi refuse-t-il toutes les demandes d’interviews, y compris celle avec la jeune blogueuse Jula Ansorge, qui, à travers ses recherches, a découvert des incohérences qui pourraient à terme prouver son innocence et le sortir de prison ?

Profondément animée par un drame personnel dont les séquelles la font souffrir encore aujourd'hui, Jula ne se laisse pas décourager par l'attitude hostile de Hegel à son égard et entame ses propres recherches. Elle met alors toute son expérience acquise au sein d’une station de radio berlinoise et grâce à podcast d'investigation autour du thème des erreurs judiciaires pour apporter toute la vérité sur cette affaire. Ses recherches ne tardent pas à provoquer des événements extrêmement graves et de nature à mettre en danger aussi bien ses proches qu'elle-même. De ce fait, ses proches et elle deviennent la cible d'un dangereux psychopathe.

La symbiose entre la mise en scène et le casting

La mise en scène dynamique permet de garder l’auditeur en alerte tout le long de l’histoire grâce, notamment, à une superbe distribution. On retrouve Féodor Atkine le rôle de Hegel, qui fut entre autres la voix de Dr. House, de Jaffar dans Aladdin et plus récemment la voix officielle de Tommy Lee Jones. Son parcours au théâtre, au cinéma et à la télévision s’étale sur les 50 dernières années et cela se ressent dans l’interprétation toute en profondeur de Matthias Hegel. L’acteur exprime toute l’étendue de son talent et nous montre une palette de jeu unique. À ses côtés, Marie Chevalot interprète le rôle de Jula, cette actrice et directrice artistique issue du théâtre contemporain s’est spécialisée ces dernières années dans le doublage de films et séries d’animations japonais, tels que Berserk ou encore le cultissime One Piece. Elle a en outre prêtée sa voix à de nombreux personnages de jeux vidéo, pour le personnage de Triss Merigold dans The Witcher 2 ou Amanda Ripley dans Alien: Isolation. Le rôle essentiel du narrateur est tenu par Eric Chantelauze, il est lui aussi passé par le théâtre et le cinéma, il a notamment prêté sa voix pour quatre documentaires. Il a par ailleurs écrit et dirigé plusieurs pièces avec un certain succès.

Le son au service de l’image

Ce casting très largement issu du théâtre donne du relief à l’interprétation des personnages et confère à la version audio Auris un rythme dynamique au service d’une intrigue aux nombreux rebondissements. L'environnement sonore occupe un rôle très important afin de plonger l’auditeur dans l’atmosphère sombre et étouffante de cette histoire loin d’être banale. En effet, l’univers musical met en exergue l’aspect sombre dans l’histoire et ne laisse aucun répit aux auditeurs. La musique très présente est utilisée de manière polyvalente, que cela soit pour appuyer un moment clé ou pour poser la trame d’une scène. Les bruitages sont, quant à eux, soigneusement disséminés et placés afin d’agrémenter certains passages sans pour autant saturer le paysage sonore. L’harmonie ainsi obtenue entre le jeu des acteurs et l’univers sonore donne corps à une œuvre audio moderne, dynamique et prenante qui ne manquera pas de vous tenir en haleine. Plongez sans attendre dans l’univers d’Auris, aux confins du crime et de la psychologie de l’horreur.

Auris

De :
Sebastian Fitzek, Vincent Kliesch, Helge May, Judith Schöll
Lu par :
Féodor Atkine, Marie Chevalot, Éric Chantelauze, Georges Caudron, Guillaume Lebon, Jean-Baptiste Maunier
Durée :
6:28
Série:
Auris
Audioplay


Tous les articles : Policiers, Extraits Livres Audio