Prix : 2,95 €

Détails de l'abonnement : Détails de l'abonnement :
  • Gratuit pendant 30 jours, avec un titre au choix offert.
  • 9,95 € par mois pour le livre audio de votre choix, quel que soit le prix.
  • Vous n'aimez pas un titre ? Échangez-le.
  • Résiliez à tout moment, vos livres audio vous appartiennent.
ou
Dans le panier

Description

Adjani au rendez-vous.

Les rendez-vous manqués sont aussi des rendez-vous. Confirmation m'en est donnée en lisant ici la rencontre entre Isabelle Adjani et l'écrivain David Foenkinos, décalée, reportée, avant d'avoir finalement eu lieu à l'hôtel Meurice, un dimanche. À 15 h 30 précises. Ils ont déplacé la rencontre sans que l'on sache toujours comment ni pourquoi, mais ils ont fini par tomber d'accord sur le bon moment : celui qu'elle a choisi. Idem des films dans lesquels elle a joué, presque aussi nombreux que ceux qu'elle a refusés. Qu'elle dise non ou qu'elle dise oui, ce fut souvent pour donner la priorité à sa vie. Au dernier festival de Cannes, je l'ai croisée pendant une semaine. Lors de la soirée "Vanity Fair", où elle a dîné à côté du réalisateur Martin Scorsese, elle s'étonnait de voir tant de monde. Deux jours plus tard, j'ai eu mon premier rendez-vous manqué (enfin !). Un planning compliqué, une communication cacophonique... Bref, Isabelle a très courtoisement reporté au jour suivant un tournage assez simple prévu sur le rooftop de l'hôtel Five. Et le lendemain, j'ai reçu d'elle un long SMS m'informant qu'elle devait rentrer à Paris d'urgence pour une raison grave - ce que j'ai compris. Nous avons convenu de déjeuner ensemble plus tard, ici ou ailleurs.

C'était une première, ce rendez-vous manqué, ça me manquait. Après la projection du film de Romain Gavras Le monde est à toi, dans lequel elle joue, je lui avais écrit : "La vie est à toi, le cinéma est à vous" et elle m'avait répondu avec beaucoup d'affection. Après l'avant-première au Club 13, avenue Hoche, elle attendait discrètement les réactions au Royal Monceau en compagnie de son amie Albane Cleret. Une autre proche, son avocate Léa Forestier, qui parle peu de ses clients célèbres, me confiera quand même qu'Isabelle est d'abord une femme d'une rare finesse intellectuelle. Dans ma mémoire pourtant surchargée, toutes les rencontres avec Isabelle restent comme des moments précieux. Depuis lors, il y a eu des interviews, des rencontres parfois improbables dans les couloirs d'une maternité et, plus tard, avec Barnabé - le fils qu'elle a eu avec Bruno Nuytten, le réalisateur du film Camille Claudel - sur le plateau du "Grand Journal".

Dans ce numéro, elle parle de sa famille. Elle y veille. Elle fut une mère pour ses parents et bien sûr pour ses deux fils. Elle leur donne l'amour qu'elle n'a pas reçu. Elle en parle avec lucidité et intransigeance. Est-elle, comme Lady Di ou La Callas, écrasée par une image qui n'est pas la sienne ? Cela lui arrive. Isabelle Adjani, sensible et douce, telle qu'elle est vraiment, vous la découvrirez dans ce magazine.

>> Ce magazine audio vous est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2018 Vanity Fair (P)2018 Vanity Fair

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    1
  • 4 étoiles
    0
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Performance

  • 5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    1
  • 4 étoiles
    0
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Histoire

  • 5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    1
  • 4 étoiles
    0
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0
Il n'y a pas encore de critique disponible pour ce titre.