Votre titre Audible gratuit

Vanity Fair - Juillet 2018

Lu par : Vanity Fair
Série : Vanity Fair, Volume 1
Durée : 1 h et 23 min
3 out of 5 stars (4 notations)

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Description

Au cœur des ténèbres. 

C'était un numéro de juillet déjà, en 2013 : le premier numéro de Vanity Fair paraissait en France, un siècle après son homologue américain. Un défi de taille, tant ce monument­ de la presse outre-atlantique était à la fois prestigieux, admiré, envié et... assez méconnu du public français. "La réputation, disait le philosophe, c'est la somme des malentendus accumulés sur un nom. On ne lit pas l'œuvre, on lit les commentaires, puis on juge à partir de ce travail de désin­for­ma­tion." Tout le monde le connaissait, personne ne le lisait.

Comment faire aimer à un public francophone ce mélange inédit de mode exigeante et d'inves­ti­ga­tion ambi­tieuse ? Comment l'accoutumer à des articles d'une ampleur et d'une écriture inédites de ce côté de l'océan ? Comment instiller ce tour si typiquement français mêlant érudition, allure et esprit volontiers vachard ? Ce fut un pari, une élaboration où tout a été pesé au doigt mouillé pendant près d'un an, une recette plus secrète que celle d'un célèbre soda et que vous avez l'air d'apprécier puisque nous sommes toujours là, pile cinq ans plus tard, ce qui n'est pas si courant de nos jours pour un nouveau magazine.  

L'ingrédient mystère, je vous le révèle, c'est l'art du contre-pied : dévergonder les choses compassées, rendre glamour l'intel­li­gence, prendre la futilité au sérieux­. Ralentir dans un monde lancé à toute vitesse. Raconter, raconter, raconter, surtout. Retrouver ce "souffle épique de la vérité" dont Walter Benjamin faisait la trame de l'art de narrer - "le conseil tissé dans l'étoffe d'une vie". Affrontons donc encore une fois, les vies, glorieuses, tragiques et belles, pour un nouveau numéro. 

Et celle de Bernard Tapie, d'abord. C'est Franz-Olivier Giesbert qui témoigne. Le truculent capitaine d'industrie a bien changé, nous dit-il. L'homme a la pile dans le dos dans une publicité des années 1980 évoque son cancer et celui de François Mitterrand. L'adversité révèle parfois des profondeurs humaines insoupçonnées. Et pourtant, je peux dire que j'ai bien connu Bernard Tapie : pendant sept ans, je l'ai côtoyé, époque PSG-OM. Et il y a autant de portraits possibles que de personnes qui le connaissent. FOG est proche, très proche com­me vous le lirez.  

Moins grave, mais tout aussi déstabilisant, la grande intellectuelle Julia Kristeva a découvert récemment­ en lisant un site d'infor­ma­tion qu'elle aurait été une espionne bulgare du temps du bloc de l'Est. Révoltée, révulsée mais lucide, elle répond à l'intox et décortique le mécanisme de l'emballement médiatique qui a fait tenir le faux pour vrai. Très à la mode.

>>Ce magazine audio vous est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2018 Vanity Fair (P)2018 Vanity Fair

Ce que les auditeurs disent de Vanity Fair - Juillet 2018

Notations
Global
  • 3 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    0
  • 4 étoiles
    2
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    1
Interprétation
  • 3 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    0
  • 4 étoiles
    2
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    1
Histoire
  • 4 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    2
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    1

Trier par :
Trier par:
  • Global
    3 out of 5 stars
  • Interprétation
    3 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Un livre oui mais Vanity....

Vanity Fair est un tout : on le lit pour ces articles de fond certes mais également pour ces petites chroniques ... elles me manquent ici... dommage mais une bonne idée tout de même ...

5 personnes ont trouvé cela utile

  • Global
    1 out of 5 stars
  • Interprétation
    1 out of 5 stars
  • Histoire
    1 out of 5 stars

histoire tronpeuse

Très déçu et difficilement conpris tout l'histoire je m'intéresser qu'à Bernard tapi histoire très courte