Prix : 19,95 €

Détails de l'abonnement : Détails de l'abonnement :
  • Gratuit pendant 30 jours, avec un titre au choix offert.
  • 9,95 € par mois pour le livre audio de votre choix, quel que soit le prix.
  • Vous n'aimez pas un titre ? Échangez-le.
  • Résiliez à tout moment, vos livres audio vous appartiennent.
ou
Dans le panier

Description

Des hommes retournent sur d'autres la brutalité d'un ordre dont ils souffrent. Ils s'inventent à peu de frais de commodes ennemis. Certaines frayeurs en eux les agissent. Des questions vieilles comme le monde mais d'une brûlante actualité, auxquelles Lydie Salvayre donne ici forme littéraire.

Un roman, donc, et d'une causticité jubilatoire, où vont se faire face, d'une part : un solitaire, un lettré, un pas-tout-à-fait-pareil, un pas-tout-à-fait-conforme, un homme malade qui a choisi de se retirer dans un lieu de beauté, et de l'autre : les habitants d'un paisible village que l'arrivée de ce nouveau, de cet intrus, bouscule et profondément déconcerte. Très vite surgiront, entre l'un et les autres, l'incompréhension et la méfiance, puis les malentendus et les soupçons mauvais, puis les grandes peurs infondées et les violences que sourdement elles sécrètent. Puisque tout homme est une nuit.

©2017 Éditions du Seuil (P)2018 Sixtrid SAS

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 3.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    0
  • 4 étoiles
    2
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Performance

  • 4 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    1
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Histoire

  • 3.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    0
  • 4 étoiles
    2
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0
Trier par :
  • Global
    4 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    4 out of 5 stars

Une scène banale pour nous faire réagir...

Ce roman expose deux points de vue: celui d’un homme seul, venu s’installer dans un village et celui de tous ceux qui vont voir en cet homme un intrus. Lydie Salvayre prend le parti de nous exposer une scène devenue bien trop ordinaire, bien trop banale mais en nous donnant les deux versions de l’affaire. C’est ainsi qu’à force de méfiance, de malentendus, de soupçons, le nouvel arrivé dans le village, cet intrus, devient une sorte de catalyseur de haine et de violence, lui qui n’aspire qu’à la tranquillité, au repos.
Le lecteur assiste à cette montée de xénophobie, de racisme, en découvre les mécanismes. Comment une situation aussi anodine que l’arrivée d’une nouvelle personne dans une communauté peut engendrer autant de ressentiment, de colère? Bientôt cette attitude s’empare des habitants du village, les contrôle, les dirige, ne faisant d’eux que de vulgaires pantins haineux qui suivent un leader sans se poser de questions. Le nouvel arrivant se retrouve encore plus isolé et ne comprend pas qu’on ne lui laisse pas une chance de s’exprimer, ni toutes ses rumeurs qui courent dans son dos. Heureusement, certains s’interrogeront sur la légitimité d’un tel rejet d’un être humain, juste parce qu’il est différent, étranger à la communauté.
C’est de la méchanceté gratuite, sans fondement, une manière d’extérioriser la peur, les peurs devrai-je plutôt dire. Alors on trouve un exutoire, un bouc émissaire, et on lui attribue tous les maux du monde, toutes les responsabilités dans les malheurs qui nous arrivent. Tout est excuse à médire, à se défouler sur l’autre.
Ce récit paraîtra peut-être dépourvu d’intérêt à d’autres lecteurs, parce qu’il ne s’agit après tout que d’une retranscription de ce que l’on peut croiser tous les jours. Ce n’est pas mon cas. J’ai trouvé au contraire sa construction intéressante, qui nous permet d’avoir les deux points de vue d’une même histoire. C’est un tableau, une scène ordinaire, et c’est justement cela que le récit dénonce, la banalité de ce genre de choses, de cette xénophobie, ce racisme ambiant que certains alimentent au détriment d’autres et qu’en simples spectateurs, nous laissons faire en passant notre chemin, comme si nous étions extérieur à ce qui se passe devant nos yeux.

  • Global
    3 out of 5 stars
  • Performance
    3 out of 5 stars
  • Histoire
    2 out of 5 stars

des propos qui font froid dans le dos

J'ai lu ce livre pour le thème : le racisme.

Celui-ci y est décrit crument de façon brutale et surtout sans filtre.

En même temps, ces pensées sont communes dans certains cerveaux étriqués dans notre belle France.

J'ai beaucoup pesté intérieurement pendant mon écoute audio. Que de phrases haïssable y sont dites. Tellement de bêtises  humaines et pourquoi ? La peur de la différence ! Mais ne savent-ils pas que la différence est une force ?

Un homme plutôt bronzé qui vient chercher le repos suite à une grave maladie, un village qui n'aime pas les p'tits nouveaux, voici une combinaison qui ne fait pas bon ménage. 

Pour autant, j'ai trouvé ce livre un peu lent et redondant dans la forme. Passé les premiers chapitres, j'avais l'impression de relire un peu toujours les mêmes phrases. Il y a un peu trop de clichés également. Je ne suis pas sûre qu'autant de bêtises puissent être possible.

Ce livre a été lu en audio. Les narrateurs sont agréables.

Le roman est très court, ce qui se prête bien au sujet, plus, cela aurait été peu supportable.

Voici un livre différent sans avoir détesté, je n'ai pas non plus adoré.

Je laisse votre curiosité le découvrir.