Votre titre Audible gratuit

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Vous êtes membre Amazon Prime ?

Bénéficiez automatiquement de 2 livres audio offerts.
Bonne écoute !

    Description

    Toujours le même trajet. Istres-Marseille. Marseille-Istres. Sa mère, son travail. La vie de Jeanne est en transit. Elle la contemple en passager. Une lettre suffira à faire dérailler cette existence morose : "Vous êtes si belle, Jeanne." Glissée entre deux banquettes, elle l'attendait. Une déclaration. D'amour. De guerre. Car l'homme de ses rêves est un monstre, un tueur sans pitié. Elle sera sa confidente, son épaule. Il sera son âme sœur, son dilemme. Le terminus de ses cauchemars...

    "Ma chère Jeanne, J'aimerais que vous m'aimiez comme je vous aime. Mais, pour m'aimer, il vous faut me connaître. Savoir ce que je suis... Certains diront un monstre. D'autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé. Beaucoup jugeront, condamneront. Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l'espère. Hier soir, j'étais avec une autre femme que vous. Mais je ne suis pas resté longtemps avec elle. Juste le temps de la tuer..."


    >> Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.
    ©2016 Belfond (P)2016 Audible Studios

    Ce que les auditeurs disent de Terminus Elicius

    Notations
    Global
    • 4 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      18
    • 4 étoiles
      9
    • 3 étoiles
      12
    • 2 étoiles
      3
    • 1 étoile
      2
    Interprétation
    • 4 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      20
    • 4 étoiles
      12
    • 3 étoiles
      7
    • 2 étoiles
      2
    • 1 étoile
      0
    Histoire
    • 4 out of 5 stars
    • 5 étoiles
      15
    • 4 étoiles
      11
    • 3 étoiles
      10
    • 2 étoiles
      4
    • 1 étoile
      1

    Trier par :
    Trier par:
    • Global
      3 out of 5 stars
    • Interprétation
      4 out of 5 stars
    • Histoire
      3 out of 5 stars

    Aller-retour angoissant !

    Une femme se découvre un soupirant anonyme dans le train. L'individu lui déclare sa flamme par lettre, mais lui confie rapidement être le tueur en série que recherche le capitaine de police, avec lequel la femme travaille. Terrible cas de conscience. Doit-elle tout avouer, ou garder pour elle cette confession et préserver ce rapport unique qu'elle associe à de l'amour ?

    Le roman part loin dans la spirale de la folie et de la paranoïa. Jeanne est un personnage à double tranchant, très à fleur de peau, prisonnière de sa psychose et de ses troubles comportementaux. C'est assez lourd et étouffant. Mais d'un autre côté, c'est toute la force de l'intrigue dont on découvre les rouages à force d'avancer dans le brouillard. On ne porte aucun crédit à ce qu'on nous raconte et on s'embarque dans cette sinistre aventure en redoutant le pire.

    Le dénouement est hélas étriqué et peu ambitieux. J'espérais mieux. Et la soudaine “prise de conscience” du capitaine est trop risible pour l'envisager sérieusement. S'agissant en fait du premier roman de l'auteur, publié en 2004 et remis au goût du jour en 2016, Terminus Elicius accuse une certaine verdeur et un manque de maturité, tout en laissant apercevoir son potentiel. Une nouvelle inédite (Aurore) est proposée en fin d'ouvrage, elle s'écoute en une heure et se révèle parfaitement anecdotique.

    Les amateurs de lecture audio auront plaisir de reconnaître en Micky Sebastian la voix de Sharon Stone ou de Samantha dans Sex and the City (Kim Cattrall). Son interprétation colle au mieux au caractère fragile et émotif de Jeanne. Son rôle frôle souvent l'hystérie, mais sonne au plus juste et au plus sensible. C'est tout à la fois glaçant d'effroi et d'angoisse, saisissant, frustrant et néanmoins très bon !

    3 personnes ont trouvé cela utile

    • Global
      3 out of 5 stars
    • Interprétation
      2 out of 5 stars
    • Histoire
      3 out of 5 stars

    L’histoire commence au bout de 3h de narration...

    ... et c’est bien dommage. Ensuite elle est assez bien ficelée, mais le démarrage ayant été épuisant, je manquais d’enthousiasme. La comedienne chuchote, et 7h de chuchotement, c’est long. Quand elle essaye de prendre l’accent de Marseille, toujours en chuchotant, on ne sait pas bien si on doit rire ou tout arrêter. Bref, c’est le premier Giebel que j’écoute, et je n’ai pas kiffé ma race les amis! Je vais essayer avec un autre Giebel, lu par une autre comédienne mais chuuuut, ne le lui dites pas, peuchère je ne voudrais pas la vexer, bonne mère.

    • Global
      5 out of 5 stars
    • Interprétation
      5 out of 5 stars
    • Histoire
      5 out of 5 stars

    Dualité maximum

    Qu'est-ce qui a rendu l'écoute de Terminus Elicius agréable ?

    Le ton était parfait suivant les différentes situations

    Qu'avez-vous aimé le plus dans cette histoire ?

    Le rythme insoutenable, lent et par moment tellement rapide.

    Qu'est-ce qu'a pu apporter Micky Sebastian de plus à l'histoire par rapport à si vous aviez lu le livre ?

    Une tension supplémentaire dans certains passages du roman.

    Auriez-vous pu écouter ce livre audio en une seule fois ?

    Non, malheureusement. mais j'écoute durant mes balades à pied et lorsque le peu sur mon lieu de travail.

    Avez-vous d'autres commentaires ?

    .