Prix : 4,90 €

Détails de l'abonnement : Détails de l'abonnement :
  • Gratuit pendant 30 jours, avec un titre au choix offert.
  • 9,95 € par mois pour le livre audio de votre choix, quel que soit le prix.
  • Vous n'aimez pas un titre ? Échangez-le.
  • Résiliez à tout moment, vos livres audio vous appartiennent.
ou
Dans le panier

Description

La fée aux gros yeux, l'orgue du Titan
Pour ses petites filles, nées de son fils Maurice et de Lina son épouse, George Sand puise dans le trésor de son imagination et de ses souvenirs. Entre 1872 et 1875, elle raconte des histoires qu'elle couche bien vite sur le papier. Ainsi naissent ces contes qui s'apparentent à de petites leçons de philosophie... La fée aux Gros yeux parle des merveilles de la nature, en même temps qu'elle touche au fantastique, et l'orgue du Titan emmêle et dénoue de façon cocasse les fils de l'inspiration et la source du talent d'un musicien intrépide !

Ce que disent les fleurs, le marteau rouge, la fée Poussière
Sans avoir l'air d'y toucher George Sand livre à ses petites filles Aurore et Gabrielle sinon la clef des mystères de la Création, mais bien une façon de tenter de les comprendre. D'où viennent les choses, d'où vient-on, à quoi servent toutes ces merveilles mises à la disposition de l'Homme ? Une douce et tendre réponse se glisse dans chacun de ces contes écrite entre 1872 et 1875... pour les petits comme les plus grands, hier comme aujourd'hui.
L'auteure
Née Aurore Dupin en 1804 à Paris, George Sand connut une enfance heureusement dissipée à Nohant (Indre) au côté de sa grand-mère paternelle. De son mariage, à l'âge de dix-huit ans, avec Casimir Dudevant, elle eut deux enfants, Maurice et Solange.
Pourtant, elle ne devait pas tarder à suivre à Paris le jeune écrivain Jules Sandeau, et à commencer une vie légendaire de "garçonne" mondaine et artiste. Ces années romantiques, socialisantes, révolutionnaires imposèrent son nom de femme libre et de romancière engagée. Après sa liaison avec Musset vint le temps de Chopin...
Après l'amère défaite de 1848, elle se réfugie à Nohant, retrouve la famille de Maurice, ne vit plus que d'amitié et écrit, entre autres, ses romans berrichons. Elle meurt le 8 juin 1876.
(P) et © Editions Eponymes

Ce que les membres d'Audible en pensent

Il n'y a pas encore de critique disponible pour ce titre.