Votre titre Audible gratuit

L'accident de l'A35

Georges Gorski 2
Lu par : Florian Wormser
Série : Georges Gorski, Volume 2
Durée : 8 h et 45 min
Catégories : Thriller et SF, Policiers
3 out of 5 stars (10 notations)

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Description

Avocat respectable dans une petite ville alsacienne, Bertrand Barthelme, trouve la mort une nuit dans un accident de voiture. Lorsque l'inspecteur Georges Gorski vient annoncer la triste nouvelle à sa femme, celle-ci lui apparaît peu affectée. Une seule question semble l'intriguer : que faisait son mari sur cette route au milieu de la nuit ? Question banale en apparence, mais qui va vite mener Gorski à s'interroger sur la vie de cet homme et de ce couple de notables apparemment sans histoires.

Après La Disparition d'Adèle Bedeau, on retrouve dans cette nouvelle enquête de l'inspecteur Gorski tout le talent de Graeme Macrae Burnet pour disséquer des vies réputées ordinaires, où la faille n'est jamais loin. Tout le long d'une intrigue passionnante, il nous fait pénétrer dans un théâtre de solitudes peuplé de personnages étouffés par leurs existences, au bord de la rupture. Un nouveau coup de maître.

©2019 Sonatine (P)2019 Audible Studios

Ce que les membres d'Audible en pensent

Notations

Global

  • 3 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    3
  • 4 étoiles
    2
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    2
  • 1 étoile
    3

Interprétation

  • 3.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    4
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    2
  • 1 étoile
    2

Histoire

  • 3 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    5
  • 4 étoiles
    0
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    2
  • 1 étoile
    3

Trier par :
Trier par:
  • Global
    5 out of 5 stars
  • Interprétation
    5 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

Promenade dans une enquête acratopège

Cette fois, nous suivons le prétendu auteur de la disparition d'Adèle, Raymond Brunet (pas très courant comme prénom dans les années 1960, quand même) alors qu'il a 17 ans et c'est dans sa tête d'enfant délaissé et brimé que nous nous baladons. De cette façon nous suivons ses intentions plus que ses actions qui le conduisent précisément aux conséquences qu'il avait voulu éviter. Nous le voyons apprendre la vie et ce qu'on lui a toujours caché.

Nous suivons aussi Gorsky devenu commissaire depuis le volume 1. C'est, par bonheur, un flic qui sort des schéma : il ne croule pas sous le boulot, il ne traîne pas derrière lui un grand et mystérieux malheur mais des origines modestes qui le rendent parfois hésitant. Ses problèmes conjugaux ne sont pas dus à son manque d'implication dans la vie de famille, mais à la disharmonie de leur couple. Les Gorsky semble s'être laissé embarqués passivement dans le mariage alors qu'ils n'ont aucun goût commun.

L'enquête ne semble pas avoir lieu d'être puisqu'il s'agit au départ d'un accident de la route, mais le pointilleux Gorsky, peut`être faute d'occupation intéressante l'entame avec son calme et sa détermination habituelle. On assiste en direct à ses hésitations, ses états d'âme, ses regrets, ses déceptions... Et on ne peut qu'admirer son honnêteté et son savoir faire.

Une fois encore, l'auteur fait d'un fait ordinaire une énigme passionnante à écouter et le narrateur à l'exacte voix qui convient aux romans noirs.

J'ai aimé.

Monsieur Audible, je veux encore du Burnet... solidement.

1 personne a trouvé cela utile

  • Global
    4 out of 5 stars
  • Interprétation
    4 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars

DU PRESQIE SIMENON

J'ai aimé ce livre bien lu la voix est plaisante. restitue l'ambiance d'un Simenon donc l'histoire en elle même est moins importante que l'ambiance qu'on deviné à travers le récit et les personnages qui font penser à du Chabrol.

  • Global
    1 out of 5 stars
  • Interprétation
    1 out of 5 stars
  • Histoire
    1 out of 5 stars

Sans cul ni tête

mal à l'aise dans l'histoire de ces personnages qui n'ont pas confiance en eux même, qui sont pleins de travers et qui ne sont pas attachant, j'ai espéré jusqu'à la fin que toutes ces digressions nous conduisent a quelque chose ... mais non le vide abissale. on ne sais rien et pour le coup le lecteur est bien libre d'imaginer ...