Votre titre Audible gratuit

La resistance au nihilisme. De Bourdieu a Jankélévitch 2

Contre-histoire de la philosophie 25.2
Lu par : Michel Onfray
Série : Contre-histoire de la philosophie, Volume 25.2
Durée : 5 h et 47 min
4.5 out of 5 stars (11 notations)

9,95 € / mois après 30 jours. Résiliable à tout moment.

ou
Dans le panier

Description

"Philosopher, c'est se comporter vis-à-vis de l'univers comme si rien n'allait de soi." (Vladimir JANKÉLÉVITCH)

Dans cet avant-dernier opus de la grande aventure de la Contre-histoire de la philosophie, Michel Onfray aborde nos philosophes contemporains qui ont marqué la scène médiatique et culturelle de la fin du XXe siècle. En réponse au nihilisme destructeur de valeurs, de nouveaux élans philosophiques naissent pour résister et tenter de reconstruire, pour proposer des modèles alternatifs.
Michel Onfray présente le structuralisme et les Nouveaux Philosophes, la pensée de Bourdieu, de Deleuze et de Jankélévitch. Avec ces symboles, la philosophie s'ouvre au grand public et s'expose dans les média, elle s'approprie la sphère intellectuelle jusqu'à créer un "gauchisme culturel", métamorphose profonde de la réalité et des idéaux politiques de la gauche.
©2016 Frémeaux et Associés (P)2016 Frémeaux et Associés
Ce que les membres d'Audible en pensent
Notations
Global
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    6
  • 4 étoiles
    4
  • 3 étoiles
    0
  • 2 étoiles
    1
  • 1 étoile
    0
Interprétation
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    9
  • 4 étoiles
    1
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0
Histoire
  • 4.5 out of 5 stars
  • 5 étoiles
    8
  • 4 étoiles
    2
  • 3 étoiles
    1
  • 2 étoiles
    0
  • 1 étoile
    0

Trier par :
Trier par:
  • Global
    2 out of 5 stars
  • Interprétation
    3 out of 5 stars
  • Histoire
    5 out of 5 stars
  • Fab
  • 13/11/2019

Un énorme travail... mais entaché de militantisme

Rien à dire sur la somme de travail d'Onfray et sur les efforts payants de transmission... mais, comme dans toutes les conférences de Michel Onfray, il faut aussi supporter un militantisme qui frise parfois le ridicule par sa répétition (Freud et le capitalisme, en permanence). J'ai fini par abandonner après une dizaine de cours, pourtant passionnants, car ils finissent par être pollués par des propos qui n'ont pas grand chose à voir avec les philosophes concernés... dommage... tout ça est de toute façon du passé puisque Michel Onfray n'intervient plus à l'université populaire de Caen. Il est le seul à avoir fait cet effort de "vulgarisation" de la philosophie auprès du grand public.