MEMBRE

Ovronnaz28

  • 1
  • critique
  • 2
  • votes utiles
  • 2
  • notes

Un must have du King!

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 22/10/2018

Je ne présenterai pas l’auteur, qui est parmi mes préférés bien que à tort décrié par les élites de la littérature. Le talent de conteur de ce Monsieur n’est plus à prouver.
Je savais que Ça était la pièce maîtresse de son œuvre horrifique, et qu’il constitue une parfaite entrée en matière dans le genre, pour peu que le lecteur ne soit pas rebuté par le pavé gargantuesque que constitue le roman, découpé en deux parties pour l’édition française.
Ce bouquin figurait depuis très longtemps dans ma liste de lecture, cependant sa longueur excessive m’avait fait peur au départ. Et c’est par le format audio que j’ai décidé de lui donner sa chance. Et bien m’en a pris, surtout grâce a la narration excellente d’Arnaud Romain qui a transformé par son jeu d’acteur parfait un roman dont certains passages sont trop longs en une expérience très agréable. L’angoisse suscitée par l’apparition de Grippe-Sou est parfaitement retransmise, même une personne chevronnée de l’horreur ne se couche pas tout à fait rassurée après la session nocturne, la voix menaçante du clown flottant quelque part au dessus de la tête, tout comme ses ballons multicolores. On se surprend même à ressentir un mélange de franche peur et de comble d’excitation, qu’il surgisse d’un égout, d’un trou de lavabo d’une bibliothèque. C’est également un des meilleurs romans psychologiques de Stephen King, qui parle à l’enfant qui n’a jamais vraiment réussi à vaincre ses monstres du placard, même à l’âge adulte et qui aide à y faire face, quitte à utiliser les moyens les plus sombres et à désacraliser de la façon la plus brutale qui soit la figure idéalisée des adultes. Parce que Pennywise n’est pas tout seul dans la ménagerie.
Je ferai une seconde critique à la fin de ma lecture du tome deux.

2 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.