MEMBRE

French guy

  • 3
  • critiques
  • 8
  • votes utiles
  • 3
  • notes

excellent !

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 19/08/2019

Ferry, même si parfois critiquable comme toujours, est toujours aussi, comme dans nombre de ses autres cours, remarquable par :
- son excellente vision/présentation d'ensemble du contexte -influences, etc.-
- sa très grande clarté du propos... une rareté chez les grands médiatiques profs de philo depuis des décennies : répétitions et mise en cohérence, clarification du vocabulaire et astuces mnémoniques, etc. etc.
- son esprit de synthèse... ou plutôt son "esprit d'éclairage" conforme à sa méthode avouée de mettre en lumière avant tout seulement quelques grandes idées clefs de chaque philosophe, pour donner envie d'aller approfondir le sujet.

De plus Ferry puise ici, c'est une garantie de qualtié, directement aux sources en tant que philosophe-germaniste. Cela tombe bien. Cette maîtrise de la langue allemande et est une quasi exception dans le paysage philosophique français depuis 1/2 siècle -à l'exception par ex. d'universitaires gravitant autour de l'université de Strasbourg-, car précisément l'influence allemande du 17e au 20e sc. sur la pensée philosophique française, et mondiale, est immense, fondatrice et incontournable... Leibniz, Kant, Marx, Schopenhauer, Nietzsche, Heidegger...; tous ces auteurs ont été étudiés en profondeur en allemand par Ferry et font l'objet de diverses cours enregistrées, disponibles sur Audible ou ailleurs.

On peut reprocher parfois à Ferry bien sûr une sur-simplification, et un élaguage trop hatif, rançon d'un réel souci de vulgarisation, chez ce stakanoviste des conférences, tous genres et tous azimuths :
Pour mémoire, Ferry sidère par l'abondance et la profusion de ses conférences/cours audio et livres papier autour d'un même thème chaque fois, avec des géométries et tailles très variables au choix -on se perd ainsi facilement dans cette sidérante abondance, rançon du marketing au service de la philosophie, et de la philosophie comme (bien pauvre) petite machine à sous...(plus l"expression d'une sidération admirative face à l'exception que d'un blame de ma part ici),
Même Amazon s'y perd parfois, avec des erreurs, face à cette abondance de produits variés et recyclées, aux titres évolutifs au grès des éditions et des formats.
Ferry a produit ansii par ex. un cours audio simplifié en 1h sur Heidegger, édité avec le Figaro au sein d'une série de 30 CDs+livrets "Sagesses d'hier et d'aujourd'hui" distribués en 2012-2013 un par un dans les points de presse (chaque livret de 50-100 pages, étant une transcription du cours); les 20 premiers livrets furent regroupés ultérieurement, en 2014, un seul gros livre, mais sans audio, en 1 tome broché, puis ultérieurement en 2 tomes poche.
Ce CD+livret en 1h sur Heidegger est toujours disponible sur Amazon.fr.
Dommage globalement que ce cours de philo, de base, en 30 leçons, CDs+livrets n'ait pas été transformé en produit(s) audio Audible, directement achetable sur Audible et accessible en ligne, j'aurai acheté cela avec grand plaisir.

Un exemple de cet aspect parfois baclé, un peu idiot et espérons peu significatif, mais ne laissant pas indifférent l'auditeur averti ou fouineur, est dans cette conférence Audible sur Heidegger, ce choquant "la rose est sans pourquoi" de Silesius attribuée inlassablement ici par Ferry à Rimbaud -Ferry improvise donc ici en citant de travers Heidegger, sans trop de vérifications ou relectures à l'évidence-. Est-ce révélateur d'une superficialité plus généralisée, même si moins décelable par un néophyte ? j'espère que non... Ferry en effet est plutôt honnête en général même si imprécis, cite ses sources, à tout lu semble-t-il, et a plutôt une bonne mémoire... Cette étonnante gaffe avec Rimbaud est probablement même devenu une sorte de 'mème' qui fait désormais rigoler tout Saint-Germain-des-Prés... mais je pense que c'est plutôt un acte manqué de la part de Ferry et de son inconscient survolté.; grâce ainsi à Ferry, et surtout à Sollers et son excellent site Web collectif, on découvre en effet que Heidegger, fasciné par la figure et éventuel capacité/génie philosophique du 'grand poète' (ou grand écrivain, enfin certains, exceptionnels et donc rarissimes), tel bien sûr en priorité son cher Hölderlin, ou encore Goethe, ou Sophocle, pressentait en Rimbaud quelque chose de similiaire voire supérieur (Rimbaud est l'un des rare il est vrai sur la planète depuis queques millénaires à avoir avec un talent indéniable, et à l'extrême, philosophé -et aussi vécu du reste-, sa poésie et vice versa, i.e. poétisé sa philosophie, et sa vie, explicitement et abondamment). Pour Heidegger cet attrait pour Rimbaud était dû à son ami René Char qui lui parlait de Rimbaud (étrange amitiée, due à une maîtresse philosophe germanophone de Char) -hélas Heidegger parlait à peine ou quasi pas le français, donc sans accés à Rimbaud, toute poésie étant bien peu traduisible bien sûr (ainsi Hölderlin, dont le souflle poétique semble quasi impossible à traduire, reste inconnu des Français)-..

Cependant les étonnants raccourcis de Ferry, ont du bon, coté positif de sa volonté simplificatrice à l'extrême : par exemple ici dans cette conférence sur Heidegger il ne tourne pas autour de pot, et ne nous fait pas perdre de temps avec le nazisme de Heidegger comme tant d'autres, mais sans le nier, bien au contraire.

Plus généralement malgré quelques dadas originaux, et disputables, Ferry fait singulièrement, avec talent, preuve de hauteur de vue et de vision globale, exhaustive, synthétique, concernant la philosophie européenne en général, à travers les siècles. Son principal souci, sûr et pédagogique, est d'aller à l'essentiel, et de nous éviter ainsi, à nous philosophes en herbe, les marécages philosophiques, pourtant si verbeux et si profonds, si polémiques et si nombreux, où l'on s'égare si facilement. Iil fait de même aussi par ex. dans sa conférence/cours sue Kant, en décortiquant et simplifiant ce dernier comme personne, ou encore, autre petit exemple parmi d'autres,. dans sa conférence sur Nietzsche, excellente et disponible sur Audible aussi, à propos de l'idée d'éternel retour chez Nietzsche, qu'il dégonfle, vite fait, avec justesse, citation précise à l'appui -et non spéculations hasardeuses tel Deleuze-, alors que cette idée floue -pas même un concept chez Nietzsche- a fait couler tant d'encre, si stupidement et inutilement parfois semble-t-il.

Bref, Ferry est et reste indéniablement ici encore une fois le prof de philo qu'on a tous rêvé d'avoir jadis au lycée.

1 personne a trouvé cela utile

problème, pas la "Version intégrale"

Global
2 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 15/02/2019

c'est magnifiquement lu -je suppose que c'est ça que veut dire "performance' ? pas trop clair-, et le sujet me passionne -je suppose que c'est ça 'histoire' ?-

mais, mais, mais.... très indulgent j'ai mis 2 étoiles, mais aurait dû mettre mois car...
sauf méprise possible de ma part -j'ai quand même revéfié plusieurs fois !???-
comparé à ma version papier, que jai heureusement (édition poche des années 1970)
(précisement ces éditions avec la DS sur la couverture) je découvre que ...

il MANQUE dans ce livre audio TOUTE LA FIN, la partie théorique,ESSENTIELLE, intitulée "2. Le mythe, aujourd'hui",
soit en gros 20% essentiels et conclusifs ! (20% en nombe de pages, mais là c'est pas au poids que ça se vend ! i.e. les 53 p. dernières p. sur un total de 233 p)
(et ce n'est pas le fait d'une "édition augmentée, car cette 2e partie est signé 1956)
je n'arrive pas à comprendre comment Raphaël Enthoven -qui n'est pas une simple voix, mais un prof de philo- a pu se prêter à cette arnaque (y'a-t il un autre mot) !? (ça vaudrait vraiment le coup que je le contacte).

Bien sûr, sur le site de l'éditeur, ce dernier se garde bien d'indiquer "version intégrale" !
alors que sur d'autres sites concurrents d'Audible, on lit bien aussi partout "version intégrale" ! visiblement y'a eu une arnaque au niveau commercial/marketing de la part de l'éditeur ?! Difficile de mettre ça sur le compe d'une erreur ?
En tous cas je suis sidéré d'ne telle désinvolture surtout pour ce genre de livre -enfin ça serait pareil pour un roman policier, sans la conclusion-, c'est même pire que de l'arnaque, c'est de la bêtise profonde là; n'importe quel type avec un minimum d'intelligence, méritant le nom d'éditeur, pour économiser, aurait enlevé quelques unes de la cinquantaine de petites histoires de la partie 1, mais là commercialiser ça sans toute la fin conclusive et théorique, c'est du grand n'importe quoi !

Je me permets d'insister lourdement, et le referai haut et clair à l'occasion -en allant sur des sites de consommateurs-, car depuis des années j'ai eu le même genre de problème avec des éditeurs indélicats -j'avais signalé déjà jadis un même problème sur le site UK d'Audible, pour un livre célèbre de Stevenson, vendu soi-disant 'unabridged' -, où des morceaux de chapitres entiers manquaient; les gens d'Audible UK semblaient (?) tomber des nues en me lisant !?

Y'a pas qu'en audio, malheureusement, j'ai découvert y'a des années avec horreur une collection pour ado de romans célèvres -Hugo, Zola, Balzac, etc.-, où pour tenir le format, pourtant fort clinquant (fausse reliure cuir, etc.), et donc cher, destiné à séduire de pauvres parents payeurs, attirés par ce qui brille et par des publictés tapageuses,l'éditeur avait sabré allégrement dans tous les textes originaux; une horreur éditoriale ! Tout à fini à la poubelle, des dizaines de livres ! (c'était mes parents, qui lisaient pas trop -et qui allait vérifier ça, cette arnaque, surtout au moment de l'achat- et moi l'ado ).

Hélas, pour l'audio, vu ces infimes marchés, et surtout les vérifications rarissimes, ces éditeurs, sans éthique aucune, ne sont jamais inquiétés.
Je me demande bien par exemple de ce qu'il en est réellement, malgré des commentaires flateurs sur Audible, de la fameuse Recherche de Proust, édition audio tant vantée dans la presse il y a qq années, publiée chez cet même éditeur indéliquat que pour Mythologies; elle est pourtant marquée là "Texte intégrale" sur le site de cet éditeur -128h, 35 CDs, 225€- !? J'ai failli l'acheter. Coup de chance, je me suis contenté de bouts audios de la Recherche, en CD chez des editeurs concurrents, marqué honnêtement "version abrégée"; c'était clair, on savait à quoi s'attendre, sans sentiment d'arnaque !

4 personnes ont trouvé cela utile

A acheter !

Global
3 out of 5 stars

Rédigé le : 13/09/2011

Je retrouve avec plaisir une interprétation des années 1950 avec Gérard Philipe dans le rôle de Lorenzo (un timbre merveilleux... beaucoup plus à mon avis qu'un talent de récitant ; il n'est que de le comparer avec
l'incomparable G. Pitoëff récitant merveilleusement le Bateau Ivre de Rimbaud, mais c'est un autre délicat débat !). Je l'avais écouté religieusement - mais s'agit-il du même enregistrement ? - présenté dans un coffret de 33 tours, emprunts à la discothèque d'une Maison de la Culture... il y a près de 40 ans, alors qu'en 1ère je préparais le bac de français ! Or en 2011, Lorenzaccio est toujours au programme du bac de français et c'est donc avec plaisir que je trouve ce document intégral ici sur audible.fr pour le faire écouter à ma fille... qui est
en 1ère. Ce document Audible est à l'évidence un enregistrement public, datant des années 1950, applaudissements, bruits de fond et errances sonores compris, sans des techniques plus modernes d'enregistrement, d'où ma note de 3/5. Concernant la présentation de ce document, je regrette qu'il n'y ait aucune information concernant sa source (pas même une date !)... L'éditeur EPM/Dacla en déroute, tout comme son site Internet, reste muet,... Sur le Web on trouve vite, sur un site dédié à Philipe, réalisé par une admiratrice de l'acteur, à la rubrique discographie: Lorenzaccio, Enregistrement intégral de la représentation à Chaillot le 27 novembre 1954 - encyclopédie sonore Hachette, Deux disques de 30 cm - 320 E 808 et 320 E 809, un disque de 25 cm - 270E 810. Est-ce la même chose ? Accessoirement cette représentation ne figure pas sur la page Wikipedia dédiée à Philipe, pourtant fort détaillée (elle ne mentionne que les années 1952 - première, Avignon - puis 1958...) Et puis ce document, à 4.99€, n'est vraiment pas cher, alors pourquoi s'en priver (précisément, je regrette a posteriori de le trouver présenté par Audible.fr sur iTunes à ....2.99€ !).

3 personnes ont trouvé cela utile