MEMBRE

Véronique d'Anthonay

  • 19
  • critiques
  • 3
  • votes utiles
  • 19
  • notes

Rebondissements à couper le souffle

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 16/01/2021

Je vous le dis tout de suite, il n'y a pas de fautes d’orthographe à « marié », vous comprendrez à la fin.
Pierre Lemaître, auteur du roman à succès « au revoir là-haut », nous offre ici un thriller médico-psychologique passionnant et nous plonge dans la maladie mentale. Enfin, la forme très spectaculaire, car il y a des tas de psychoses beaucoup plus discrètes. Mais ça, c'est une autre histoire.
Sophie Duguet est mariée à Vincent et forment un couple heureux qui réussit dans la vie. Tout leur sourit. Jusqu’au jour où Sophie commence à perdre des objets, à oublier des rendez-vous, etc… au lieu d'en parler à son mari, elle lui cache ses troubles et finit par consulter. Petit à petit, le lecteur voit cette jeune femme sombrer dans la folie jusqu’à être accusé du meurtre d'un petit garçon dont elle avait la garde. Que s'est-il passé ? Comment en est-elle arrivée là ?
Je vous préviens, vous n’êtes pas au bout de vos surprises, le livre se lit avec plaisir, même si certaines situations sont un peu exagérées selon moi, j'ai trouvé que le comportement de Sophie n’était pas toujours très crédible, qu'elle n’en faisait pas assez par moments et trop à d'autres. Sa naïveté et son manque de discernement sont consternants dans la première partie. Et quant à son mari, il est tellement égocentré qu'il ne voit rien. Dans la seconde partie, Sophie est d'une lucidité d'autant plus étrange qu'elle contraste avec son aveuglement du début.
Malgré ces petites critiques, j'ai dévoré le livre, très addictif.


MOYEN

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
3 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2021


J’ai trouvé l’histoire assez moyenne. Le début était pourtant prometteur, mais j’ai trouvé le récit mal construit avec des incohérences et des motivations pour le moins farfelues.
Deux jeunes se retrouvent dans une piscine avec une arme. L’un des deux doit tuer l’autre pour s’en sortir. Première scène. Ensuite, les autres scènes se succèdent sans arriver à installer un vrai suspens. Le personnage de la policière est pas mal construit, mais la révélation de son enfance, franchement, je ne dirai rien pour ne pas spoiler, mais je n’ai pas trouvé sa rancœur crédible. En résumé, c’est un livre qui se lit facilement, mais qui s’oublie aussi vite !

Toujours terrifiant, mais on s'habitue...

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2021

Après le tueur intime, on retrouve le personnage de Will Edwards qui s’est échappé lors de son transfert grâce à une aide providentielle. Ce second opus m’a moins tenue en haleine que le premier, j’ai été contente de retrouver les personnages de Samantha, de son profiler de mari, mais je trouve qu’ils perdent en densité à force de se retrouver confronter aux mêmes horreurs. Pour ma part, j’ai été moins surprise par les crimes affreux des psychopathes (Je ne vais pas spoiler, mais il y en a deux à présent) à force de les voir décrits, ils perdent de leur côté spectaculaire. Pire, je m’y suis habituée. Je ne ressentais plus grand-chose pour les victimes. Ce sentiment m’a un peu gêné, car dans le tueur intime, j’étais vraiment horrifiée.
Au niveau de la psychologie des personnages, j’ai été un peu déçue car ils n’ont pas changé, mais empiré. J’ai même trouvé Samantha encore plus stupide et son mari aussi. Ils ne prennent manifestement pas assez de précautions pour se protéger. Enfin, ça c’est mon avis. Ensuite, vu l’ampleur des crimes de Will, je trouve bizarre que le profiler lui ait laissé la vie sauve dans le tome 1 ( Que suis-je bête ! Il n’y aurait pas eu de Tome 2 !) et surtout qu’il reproche à Samantha de tenter de le supprimer. Malgré tout, le livre est bien construit, comme toujours avec Claire Favan, la lecture est agréable et on a envie de connaître la fin dont je ne vous parlerai pas, mais qui m’a plu. Même si je doute de la capacité de résilience d’une personne confrontée à pareilles horreurs. Mais pourquoi pas. Cette note optimiste est à prendre pour ce qu’elle est et donne un côté très touchant à cette histoire de dingue !!!!

Terrifiant !!!!

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2021

C'est pour moi une double découverte : J'ai non pas lu, mais écouté Le-tueur-intime de Claire-Favan. Je ne connaissais ni cette auteure ni le livre audio : j'ai profité de l'offre gratuite sur Amazon sans grande conviction. Eh bien, j'ai adoré entendre l'histoire, j'avais l'impression d'y être. J'ai des frissons rien que d'y penser. Le personnage de psychopathe concocté par le cerveau de l'auteure, eh bien, je peux vous dire que c'est quelque chose ! Ce livre ne vous laissera pas une seconde de répit et vous hantera encore les jours suivants. Cerise sur le gâteau, il y a une suite, le tueur de l'ombre. Waouh, je vais me poser un peu avant de la découvrir. Âmes sensibles s'abstenir, je vous aurais prévenu !

Suspens garanti !

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2021

C'est la première fois que je lis cet auteur et j'ai adoré. Le livre tient ses promesses de suspens. J'ai mis du temps à découvrir ce qui se tramait dans la vie d'Evie et de sa maman. Le double récit intègre un mystère supplémentaire, je pensais qu'une autre personne était dans le coma. En plus, j'ai appris des choses sur le coma que je n'imaginais pas et je sais que c'est vrai car je suis tombée tout à fait par hasard, après avoir fini Evie sur un podcast « d'Hondelatte raconte » au sujet d'une femme qui s'est réveillée de son coma et s'est scotchant. Donc, cette touche médicale est passionnante et ancre le roman dans la réalité. On frissonne, on a peur, on se trompe tout le temps de coupable... j'ai juste trouvé la scène finale trop didactique (vous savez quand les protagonistes se retrouvent pour expliquer toutes les ficelles de l'histoire), je sais que c'est parfois nécessaire mais là je la trouve un peu longue, à la moitié on a compris. En tout cas, super moment de suspens !

Thriller Passionnant et instructif !

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2021

Le jeune Ahmed est élevé en Égypte dans une famille aimante et traditionnelle. Il pratique sa religion avec ferveur, mais sans excès. Pourtant, un jour, il a une douzaine d’années, un professeur vient lui expliquer le Coran différemment, et à partir de ce moment-là il remet en cause tout ce que son premier enseignant, plus modéré, lui a appris. Le jeune garçon réfléchit beaucoup, mais ne s'interroge jamais sur les hypothèses. À savoir le Coran et le message divin. Il va glisser progressivement vers un Islam fondamentaliste qui le conduira en prison pendant quelques années. Il y retrouve son prof islamiste radical qui prend chaque verset du Coran à la lettre et rêve d'appliquer la Charia partout dans le monde. Du fondamentaliste au terrorisme, la passerelle est étroite. Ahmed va attendre avec impatience le jour J, celui de la mission extraordinaire dont ILS vont le charger.
Parallèlement, l'on suit un historien, Tomas, engagé par la CIA alors qu'il est tranquillement en vacances avec sa mère. Il s'agit pour lui de déchiffrer un message envoyé par Al-Qaïda qui donne des informations sur un attentat.
Un attentat nucléaire !
Le roman est incroyablement documenté et permet de comprendre mieux l’espèce de scission entre deux islams. L'un modéré porteur de paix, le soufisme et l'autre qui prend le Coran à la lettre et prône le djihad, l’égorgement d'infidèles et la soumission absolue de la femme. C'est assez terrifiant je dois dire, surtout quand on découvre avec quelle facilité des hommes peuvent fabriquer une bombe nucléaire « en vingt-quatre heures dans un garage », dès que l’on dispose de la quantité d’uranium enrichi nécessaire.
EST-CE QUE Tomas parviendra à déchiffrer les messages et à stopper cette « furie divine » ? Je mets Furie divine entre guillemets, car cette expression est extraite d’un verset du Coran.
Lecture que je recommande chaudement.

1 personne a trouvé cela utile

Suspens garanti !

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2021

Superbe roman de science fiction que j'ai écouté en audio. le narrateur est excellent, il nous fait entrer dans l'histoire avec maestria. Et quelle histoire !!!.
Stephen ne s’appelle pas King pour rien !!! Le jeune Luke est enlevé pour rejoindre un institut où des tests sont réalisés sur des enfants surdoués qui possèdent des capacités psychiques ( télékinésie, télépathie). Le pauvre Luke n'est pas le seul à faire office de cobayes, d'autres enfants sont soumis à l'ignoble barbarie de ceux qui pensent en plus faire le bien de l'humanité en détruisant ces jeunes. Un certain parallèle est fait avec la Shoah et on se dit que les hommes sont les pires monstres de cruauté quand ils pensent être investis d'une mission.
Toutefois, j'ai trouvé le dénouement un peu long, il aurait gagné à être condensé. Mais cela reste une très bonne lecture et, en plus, très enrichissante car elle permet de réfléchir à la notion de bien qui est vraiment variable d'une personne a l'autre et de se dire que l'important c'est ce qu'on a sous les yeux et non un calcul de probabilité sur l'avenir. D'ailleurs l'auteur explique cela très bien à la fin du livre en prenant appui sur la loi de Bernouilli, mais l'humain n'est pas une série de probabilité !!!!

RENVERSANT !!!!

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2021

Je viens de terminer ce roman en audiolivre et j'ai adoré. Franchement, pour ceux qui aiment les romans avec du suspens, des frissons, mais aussi des personnages travaillés qui prennent vie devant eux et une réflexion sur de nombreux sujets psychologiques, je vous le recommande.
Sur certains aspects, le déroulement de l’intrigue m’a fait penser au Purgatoire des innocents de Karine Giebel, même si l’histoire est complètement différente, j’ai trouvé qu’il y avait des similitudes dans la façon de traiter les personnages.
Pitch sans spoiler
Anthony Rauch est capitaine de police à la Brigade du viol. Avec sa coéquipière Marion, petite femme ravissante au lourd passé, ils sont chargés de traquer les prédateurs sexuels. Et celui qui rôde dans les rues de Paris et attaque sans prévenir de pauvres innocentes – à la façon de Spiderman en antihéros sinistre – ne les laisse pas en paix et va même les entraîner dans une spirale de conséquences terribles. Les secrets vont exploser au grand jour, en particulier celui bien entretenu du policier et j’ai trouvé cette approche passionnante. Car plutôt que de relire encore une fois les crimes sadiques d’un psychopathe, le lecteur a l’impression d’entrer à l’intérieur du mécanisme implacable qui le rendra inhumain. C’est assez terrifiant, mais nous savons tous que ces tarés existent et les approcher de près pour - je ne dis pas comprendre- mais voir le processus est un sacré pari. Et l’auteur a réussi ce pari. Je ne vous en dirai pas plus, car le mieux est de lire ce thriller psychologique déroutant et qui ne vous laissera pas une seconde de répit avant de l’avoir refermé.

Bon thriller

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2021

C'est la première fois que je lis cet auteur, j'ai trouvé l'histoire intéressante et bien menée, le style agréable. L’idée d’une protagoniste dans le genre antihéros m'a séduite et l’on se surprend à s’attacher à cette Sophie qui est pourtant décrite avec rudesse. Mais sa fragilité est touchante. Pourtant une chose m'a gêné dans cette lecture que je tairai pour ne pas spoiler le roman : la fin… Comme si l'auteur s’était embarqué dans cette histoire de dingue et n'avait pas su comment l'achever et par ultime tour de passe-passe nous avait servi ce dénouement qui rend une partie de l’enquête peu crédible. Enfin, c'est mon avis.
Le pitch : Sophie Delalande n'a rien de la jolie fille, alors le jour où le beau Sylvain pose les yeux sur elle est le plus beau de son existence : elle est folle de lui. Ils auront une petite fille Hortense, mais Sophie va l’élever seule car le beau sylvain a pris la poudre d’escampette : l'amour que Sophie avait pour lui se mue alors en une haine farouche. Le jour où il réapparaît pour voir sa fille, Sophie ne veut rien entendre. Du coup, ce père indigne enlève l'enfant et la vie de Sophie devient un violent désert jusqu’au jour - vingt ans plus tard- elle croise une jeune fille, sa fille, sa Hortense dans les rues de Paris, elle en est persuadée... Je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler le scénario, mais j'ai trouvé dans le personnage de Sophie des similitudes avec la nourrice de chanson douce de Leïla Slimani, les mêmes certitudes et le même égocentrisme qui les plongent tellement loin dans leur douleur qu'elles sont aveugles au reste. Évidemment, c'est ce qui donne les plus belles tragédies et les plus insoutenables aussi. Quand il n'y a pas d’explications. Quand l’être humain est ramené à son état bestial, à ses instincts les plus primaires... Je vous préviens la fin est dérangeante. En tout cas, je ne m'attendais pas à ça du tout....

Couverture de Purgatoire des innocents

RENVERSANT !!!!

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 27/11/2020

La lecture de Sylvain Agaësse est superbe, vraiment, on se croirait dans un film !
Ce roman est absolument renversant, je suis restée scotchée jusqu’à la dernière page. L’intrigue est efficace, les personnages tellement bien campés qu’on se demande s’ils n’ont pas vraiment existé. D’ailleurs, j’ai trouvé des similitudes avec l’histoire de Fourniret et du gang des barbares, mais je ne vous en dirai pas plus.
Raphaël - le choix du prénom n’est pas anodin - est un gangster qui cache un grand cœur derrière sa carapace. Après un braquage raté, il cherche une planque et un médecin pour soigner son frère William qui a reçu une balle dans le ventre. S’ils avaient su où ils mettaient les pieds !!! Les personnages sont particulièrement réussis. On s’attache énormément à certains alors que d’autres nous dégoûtent. En tout cas, ils ne laissent pas indifférents. L’histoire nous embarque et l’on va de surprise en surprise, l’auteure joue constamment avec les nerfs du lecteur car elle sait parfaitement ce qui nous horrifie. Et je dois dire que tout est fait dans cette histoire pour nous amener au-delà du supportable. On se dit qu’il y a sur la terre des êtres qu’on ne peut plus appeler du nom d’humains, mais qui pourtant en ont l’apparence. C’est très déstabilisant de réaliser, encore une fois, à quel point l’homme n’est ni naturellement bon (désolée Jean-Jacques !!!) ni naturellement mauvais : il n’est naturellement « rien ». Tout est à construire à sa naissance. Et de mauvaises fondations donnent des monstres, des espèces de choses abjectes qui n’ont rien d’humain. La nature humaine est infiniment fragile. Trop fragile.
Je dois dire que j’ai même versé des larmes en terminant cette histoire car la fin est autant sublime qu’elle est triste.
Je vous préviens, une fois commencé, vous aurez du mal à vous arrêter avant la fin.