MEMBRE

Fab

  • 7
  • critiques
  • 3
  • votes utiles
  • 11
  • notes

Un énorme travail... mais entaché de militantisme

Global
2 out of 5 stars
Interprétation
3 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 13/11/2019

Rien à dire sur la somme de travail d'Onfray et sur les efforts payants de transmission... mais, comme dans toutes les conférences de Michel Onfray, il faut aussi supporter un militantisme qui frise parfois le ridicule par sa répétition (Freud et le capitalisme, en permanence). J'ai fini par abandonner après une dizaine de cours, pourtant passionnants, car ils finissent par être pollués par des propos qui n'ont pas grand chose à voir avec les philosophes concernés... dommage... tout ça est de toute façon du passé puisque Michel Onfray n'intervient plus à l'université populaire de Caen. Il est le seul à avoir fait cet effort de "vulgarisation" de la philosophie auprès du grand public.

Très bien documenté

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
3 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 13/11/2019

Le texte est particulièrement intéressant et complet. La voix du lecteur est un peu étrange mais on passe facilement outre... par contre, pourquoi avoir coupé le texte de ces illustrations sonores inadaptées, qui plus est coupées nettes à chaque fois sans fading ?

Magnifiquement documenté, mais pénible à écouter

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
2 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 10/11/2019

Commentaire déjà rédigé pour une autre conférence de Claude Gauvard : cette remarquble historienne est pénible à écouter en raison de son expression truffée de tics verbaux ("hein" assené toutes les phrases, "si vous voulez", "vous voyez"...). Pour vous en donner une idée, vous pouvez la voir et l'entendre sur la chaine "Toute l'histoire" visible gratuitement sur Youtube...

Dommage car, Docteure d'Etat, elle maîtrise extraordinairement son sujet... elle enseigne à la Sorbonne, ses cours sont réputés...

A lire plutôt qu'à écouter, sans doute... il est sans doute trop tard pour lui demander d'améliorer sa prestation orale, ce n'est de toute façon pas la vocation de cette remarquable chercheuse...

Une histoire qui commence à dater

Global
1 out of 5 stars
Interprétation
2 out of 5 stars
Histoire
2 out of 5 stars

Rédigé le : 10/11/2019

Jacques Bainville est un auteur du début du XXème siècle : je ne m'en suis rendu compte qu'en l'écoutant. Sa perception de l'histoire, le découpage de l'histoire plein de "trous" (on saut des siècles entiers), rendent l'ouvrage sans intérêt à notre époque...

D'une manière générale, un résumé devrait être fourni pour préciser les chapitres traités (parfois très courts, consistant essentiellement en l'avis de Bainville)...

Les allemands sont par exemple traités dans le texte comme "ennemis" héréditaires de la France... en 1920, on comprend le propos, un siècle plus tard ça n'a plus aucun intérêt... à acheter pour comprendre la façon dont l'histoire était traitée il y a un siècle, pas pour se documenter sur l'histoire de France...

3 personnes ont trouvé cela utile

Documenté et agréable à écouter, on en redemande !

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 10/11/2019

Le texte est très documenté, suffisamment détaillé pour un apport de connaissances musclé, suffisamment synthétique pour ne pas perdre le non spécialiste.

Très documenté mais pénible à écouter

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
3 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 10/11/2019

Une excellente "somme" de Claude Gauvard... de nombreux détails, un travail de professeure (c'est une dame) d'histoire imprégnée de son sujet...

Hélas, elle n'est pas faite pour être écoutée : voix suraigue dans les fins de phrase, tics de langage, texte imaginé "à la volée"... on a envie de lui demander de se calmer et de "poser" sa vox.

Plus fait pour être lu qu'écouté.

Agréable

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 10/11/2019

Très agréable à écouter (la voix du regretté Bernard Pierre Donnadieu) et permettant une approche pas trop détaillée avant de passer à plus "musclé" en termes documentaires.