MEMBRE

Arquembourg

  • 7
  • critiques
  • 6
  • votes utiles
  • 15
  • notes
  • Les Prénoms épicènes

  • De : Amélie Nothomb
  • Lu par : Françoise Gillard
  • Durée : 2 h et 28 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 102
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 88
  • Histoire
    4 out of 5 stars 91

Épicène, adj. : Qui a la même forme au masculin et au féminin. Claude et Dominique, dont la rencontre au café a été fortuite, se marient et filent à Paris conquérir une nouvelle vie. De leur union naquit un enfant : Épicène. Un amour mère-fille fusionnel. Une détestation père-fille immédiate. Le dernier roman d'Amélie Nothomb est un jeu de piste familial shakespearien, écrit d'une main de maître.

  • 4 out of 5 stars
  • Celui qui aime est le plus fort

  • Écrit par : Pavaz le 23/09/2018

Bon Nothomb mais trop fast

Global
4 out of 5 stars
Performance
3 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 15/09/2018

Bonne lectrice, écoute très agréable. Toujours féroce, Amélie Nothomb. Le propos est bien senti. Mais peut être avais-je d’une construction plus étoffée ? Je me dis « less is more »...

1 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Pas pleurer

  • De : Lydie Salvayre
  • Lu par : Marie-Christine Letort
  • Durée : 6 h et 23 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 47
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 39
  • Histoire
    4 out of 5 stars 40

Deux voix entrelacées. Celle, révoltée, de Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les Nationaux avec la bénédiction de l'Église contre "les mauvais pauvres". Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et "mauvaise pauvre", qui a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours enchantés de l'insurrection libertaire par laquelle s'ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d'Espagne, des jours qui comptèrent parmi les plus intenses de sa vie.

  • 2 out of 5 stars
  • Plutôt destiné à être lu qu'entendu.

  • Écrit par : DUTHEIL le 31/10/2016

Très beau livre, belle lecture

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 25/08/2018

Écoute particulièrement agréable, la voix et la diction épousent idéalement le récit. Le point de vue de Lydie Salvayre est ici de réinscrire la petite histoire dans la grande Histoire. Comment dans le tumulte de l’histoire politique nos vies s’arrangent et sont bousculées. Ici, c’est la guerre d’Espagne en fond sonore. Comment cette guerre fut perçue par la maman de Lydie Salveyre, 16ans, oie blanche enthousiaste illustrant les paysans révoltés et Bernanos, l’intellectuel catholique horrifié par les exactions nationalistes sous le couvert de l’Eglise. 2 manières de vivre cette guerre qui fut vite noyée dans une autre plus terrible encore en préparation. Lydie Salvayre grâce à la manière dont sa mère Montse mêle le français et l’espagnol pour inventer sa propre langue allège le poids de ce récit et y dépose sa note poétique et optimiste.

  • Vers la beauté

  • De : David Foenkinos
  • Lu par : Xavier Béja
  • Durée : 5 h et 13 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 20
  • Performance
    4 out of 5 stars 20
  • Histoire
    3.5 out of 5 stars 20

Antoine Duris est professeur aux Beaux-Arts de Lyon. Du jour au lendemain, il décide de tout quitter pour devenir gardien de salle au Musée d’Orsay. Personne ne connaît les raisons de cette reconversion ni le traumatisme qu'il vient d'éprouver. Pour survivre, cet homme n'a trouvé qu'un remède, se tourner vers la beauté. Derrière son secret, on comprendra qu'il y a un autre destin, celui d'une jeune femme, Camille, hantée par un drame.

  • 2 out of 5 stars
  • Bof

  • Écrit par : Utilisateur anonyme le 10/06/2018

Émouvant !

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 24/08/2018

Très belle histoire écoutée quasiment d’une traite! Parfois, le récit reste peut-être trop en surface, mais cela facilite l’approche d’un sujet aussi lourd. L’épilogue n’était pas nécessaire, il me semble > Une pointe de pathos qui fait perdre en profondeur. La lecture est excellente quoique la manière de feindre les voix féminines peut agacer au départ. Je recommande vivement ce roman!

  • Les loyautés

  • De : Delphine de Vigan
  • Lu par : Marie Bouvier, Olivier Martinaud, Odile Cohen
  • Durée : 4 h et 7 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 46
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 41
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 41

"Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d'innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?"

  • 5 out of 5 stars
  • Histoire pleines d'émotions

  • Écrit par : Ariccia le 27/05/2018

Bon livre

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 23/08/2018

J’ai écouté le livre quasiment d’une traite. L’intrigue est forte et la psychologie des personnages riche. Un grand sens du détail aussi. Par contre, sensation d’avoir été un peu abandonné, comme si le thème des loyautés était trop complexe. C’est un peu dommage. J’ai préféré son précédent livre, particulièrement abouti.

2 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Sur les chemins noirs

  • De : Sylvain Tesson
  • Lu par : Grégori Baquet
  • Durée : 3 h et 51 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 45
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 42
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 42

"Il m'aura fallu courir le monde et tomber d'un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j'ignorais les replis, d'un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides. La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs. Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre." (Sylvain Tesson)

  • 4 out of 5 stars
  • L’histoire aussi bien que le style nous emmènent loin....

  • Écrit par : ANNE VERGNOL le 27/06/2018

Excellent

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 18/08/2018

Trop court. Sylvain Tesson c’est une langue riche, entière et sensuelle. Le lyrisme est soutenu par une grande acuité. La réflexion y est aussi fine qu’élégante. Une belle leçon de courage aussi, au delà d’un propos à contre-courant de la pensée contemporaine et HEUREUSEMENT! Merci à lui.

  • Les délices de Tokyo

  • De : Durian Sukegawa
  • Lu par : Christine Braconnier
  • Durée : 5 h et 16 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 91
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 84
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 86

"Écouter la voix des haricots" : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.

  • 5 out of 5 stars
  • Savoureux

  • Écrit par : Arquembourg le 10/06/2018

Savoureux

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 10/06/2018

Voici une lecture savoureuse. Le note est juste, le ton nous accompagne et notre imagination fait le reste. Les personnages sont poignants et nous accompagnent longtemps. Ces liens qui finissent par les unirent nous en disent surement plus sur le Japon que l'archétype habituel.
J'ai tellement aimé ce livre que, bien évidemment, je suis allée voir le film. L'atmosphère y est tout aussi bien rendue. Et bien entendu, je suis allée découvrir comment cuisiner ces pancakes japonais et cette pâte de haricots rouges. Je rêve à présent de goûter de bons dorayakis! Yummi!

3 sur 3 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • D'après une histoire vraie suivi d'un entretien entre Delphine de Vigan et Marianne Épin

  • De : Delphine de Vigan
  • Lu par : Marianne Epin
  • Durée : 8 h et 56 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 151
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 140
  • Histoire
    4 out of 5 stars 141

"Tu sais parfois, je me demande s'il n'y a pas quelqu'un qui prend possession de toi." Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu'un écrivain ne devrait jamais croiser.

  • 1 out of 5 stars
  • Déception

  • Écrit par : CatCo le 22/07/2016

LECTURE DURE

Global
5 out of 5 stars
Performance
2 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 10/06/2018

Le roman est beau, l'analyse affutée. J'ai toujours été sensible à ce talent de l'introspection chez Delphine de Vigan. Elle dépeint le quotidien comme si nous pénétrions dans un tableau, dans une photographie. Elle nous prend par la main, nous fait pénétrer son univers pour le rendre universel. La note est juste, pas de pathos, un état des lieux limpide et simple. Je suis fan des livres lus. Mais cette fois-ci, la lecture m'a semblé trop influer l'écriture de l'auteur. Malgré tout son talent, Marianne Epin nous a livré ici une lecture rapide, sévère, avec un ton trop cassant, il me semble. J'ai ressenti comme une impatience qui empêche de savourer, à sa juste mesure, l'écriture posée de Delphine de Vigan. Comme si la lectrice incarnait plus L. que Delphine de Vigan, ou bien la jugeait. L'écoute est épuisante. Je suis obligée de procéder par tranche tant le ton me heurte. Le sujet crée suffisamment de nervosité pour ne pas en rajouter peut-être... Dommage. J'espère arriver au bout.