MEMBRE

NatSow

  • 3
  • critiques
  • 9
  • votes utiles
  • 15
  • notes
  • Le fils

  • De : Jo Nesbø
  • Lu par : Frédéric Dimnet
  • Durée : 16 h et 3 min
  • Version intégrale
  • Global
    3.5 out of 5 stars 23
  • Performance
    3 out of 5 stars 20
  • Histoire
    4 out of 5 stars 20

Sonny Lofthus est héroïnomane, mais c'est un prisonnier modèle. Endossant des crimes qu'il n'a pas commis pour expier le souvenir du suicide de son père, policier corrompu, il fait également figure de guérisseur mystique et recueille les confessions de ses codétenus. Un jour, l'une d'elles va tirer Sonny de sa quiétude opiacée. On lui aurait menti toute sa vie, la mort de son père n'aurait rien d'un suicide.

  • 1 out of 5 stars
  • Prenant, original, mais en mauvais français

  • Écrit par : Nadièjda le 28/06/2016

Où est passé Harry Hole?

Global
4 out of 5 stars
Performance
4 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 25/01/2016

Le flic s’appelle Simon Kefas mais il pourrait tout aussi bien s’appeler Harry Hole. Il a sa force, son intelligence et ses démons.
Le fils s’appelle Sonny Lofthus et il est doté de pouvoirs surnaturels. Accro au crack il se sèvre en quelques jours par la force de volonté, il guérit les malades en les touchant et tout le monde reste sous le charme de sa voix. Sans parler du fait qu’il abat des méchants comme des quilles au bowling.
Je dois avouer que ce personnage hors norme m’a dérangée pendant l’écoute du livre jusqu’au moment où j’ai tout compris : en fait, c’est un héros marvelien égaré par hasard dans un roman suédois. La lecture est devenue tout de suite plus agréable.
Mais Harry Hole me manque.

5 sur 6 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • La Bibliothèque des cœurs cabossés

  • De : Katarina Bivald
  • Lu par : Kelly Marot
  • Durée : 13 h
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 71
  • Performance
    4 out of 5 stars 65
  • Histoire
    3.5 out of 5 stars 65

Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, jeune libraire suédoise introvertie que ne vit que pour les livres, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville.

  • 1 out of 5 stars
  • Une mauvaise copie

  • Écrit par : DUMONT le 02/11/2015

Un livre qui donne envie de lire d'autres livres

Global
4 out of 5 stars
Performance
3 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 01/10/2015

On peut résumer l’histoire en une phrase : Sara part aux Etats-Unis pour rendre visite à son amie Amy, tombe amoureuse de Tom et ouvre une librairie (et pas une bibliothèque comme le suggère le titre).

C’est donc un livre facile, agréable, léger. Il se situe quelque part entre « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows et « Demain j’arrête » de Gilles Legardinier.

Mais sous la surface de l’histoire un peu banale on découvre un trésor inattendu : les auteurs et les titres des dizaines de livres qu’on a tout de suite envie de lire.

En plus dans cette bibliothèque pas comme les autres tous les livres sont égaux. Un Stieg Larsson peut côtoyer un Proust ou un Hemingway sans aucun complexe !

Pour finir je suis d’accord avec Amy : Carol Joyce Oates devrait avoir un Nobel de la littérature.

4 sur 5 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Les derniers jours de nos pères

  • De : Joël Dicker
  • Lu par : Hugues Boucher
  • Durée : 12 h et 52 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 125
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 116
  • Histoire
    4 out of 5 stars 118

Pendant la seconde guerre mondiale, plusieurs jeunes français, formés par les services spéciaux britanniques vont participer, en secret, aux sabotages et actions de soutien à la résistance française. Peut-on sacrifier tous ses liens familiaux, affectifs, à un juste combat ?

  • 4 out of 5 stars
  • Joel Dicker

  • Écrit par : Camille le 13/06/2015

Les dernières larmes de mon coeur

Global
4 out of 5 stars
Performance
4 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 09/09/2015

C’est une histoire de quelques Français engagés dans les services secrets britanniques pendant la seconde guerre mondiale. Mais ce n’est pas un roman sur la guerre. C’est un roman sur l’Homme. Et même si en écoutant le livre on n’entend pas la majuscule employée par l’auteur, on se doute bien de son existence.

Dans ce premier roman de Joël Dicker on retrouve déjà des éléments du style qui feront de « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » un best-seller. Il y a donc une histoire intéressante, des détails historiques bien documentés, une panoplie de personnages hauts en couleur mais il y a surtout des ralentissements du rythme, des ressassements, des longueurs. On comprend bien l’intention de l’auteur. Il veut nous emmener dans les obscures profondeurs de l’âme humaine, malmenée, déchirée, confrontée à des choix impossibles entre le mal et le pire – le bien n’existe pas pendant la guerre. Et c’est réussi. On y va, on y plonge, on n’a du mal à s’en sortir.

Même quelques jours après avoir achevé l’écoute de ce livre, j’ai ces mots qui résonnent dans ma tête : « Les coups ne sont que des coups; ils font mal, un peu, beaucoup, puis la douleur s'estompe. Pareil pour la mort; la mort, ce n'est que la mort. Mais vivre en Homme parmi les hommes, c'était un défi de chaque jour. »

Un seul reproche – manque de personnage principal clairement défini comme si l’auteur avait changé d’avis en cours d’écriture. Mais après tout c’est son droit.

Un conseil – ne commettez l’erreur que j’ai commise, n’écoutez jamais ce livre en conduisant. C’est extrêmement dangereux de conduire avec les yeux remplis de larmes.