MEMBRE

Yann David

  • 3
  • critiques
  • 1
  • vote utile
  • 11
  • notes

Divertissant mais sans plus

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
2 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 15/02/2021

J'ai lu beaucoup de bons avis sur cette série Esperanza, mais personnellement je ne l'ai pas du tout trouvée exceptionnelle. Certains thèmes abordés par l'auteur sont intéressants mais très peu développés, excepté le côté scientifique que j'ai trouvé bien trop présent et soporifique. Les personnages ne sont pas très complexes, l'intrigue est moyenne car elle traîne beaucoup en longueur. Le narrateur ne change pas de voix entre les personnages, ce qui donne un ton très monotone au récit. Néanmoins, je crois que l'auteur est plutôt débutant, d'où pas mal d'erreurs littéraires. Le tome le plus intéressant reste le premier (Esperanza 64). J'ai passé un moment un peu long, je voulais surtout savoir la fin de l'histoire. Pour moi, clairement pas de la grande SF, mais ce n'est pas trop prise de tête ce qui en fait sans doute son succès.

Intéressant mais beaucoup trop long

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 05/11/2020

J'ai beaucoup aimé le premier tome (le problème à trois corps) de cette trilogie, mais je suis très mitigé sur ce second tome, pour plusieurs raisons :
- l'atmosphère déprimante est trop présente et donne trop souvent envie de reporter l'écoute.
- concernant l'aspect littéraire, il y avait déjà un certain nombre de longueurs non essentielles dans le premier tome, mais dans celui-ci elles sont beaucoup trop nombreuses. De fait, on peine à persévérer dans le déroulement de l'intrigue. L'auteur doit donc fréquemment se rattraper en relançant l'histoire avec un élément important.
- il est très difficile de s'attacher à la majorité des personnages car leur vie est la plupart du temps peu importante et leurs décisions assez grossières. Les êtres humains sont globalement vus comme étant plutôt stupides dans leurs décisions.
- enfin, bien que je n'y connaisse quasiment rien en Hard SF, j'ai eu le sentiment que les conclusions scientifiques sont un peu ésotériques, alors que dans le premier tome, elles paraissaient extrêmement logiques et bien démontrées. Peut-être que cela peut décevoir les fans de Hard SF.

Cependant, il y a des points positifs importants :
- la performance du narrateur Vincent Schmitt est encore une fois exceptionnelle, on est porté par sa voix envoûtante et par son extraordinaire capacité à nous faire apprécier des descriptions scientifiques complexes et à nous faire tenir pendant les longueurs littéraires.
- l'auteur a une grande culture scientifique, il possède un imaginaire assez grandiose, et on sent qu'il travaille chaque thème abordé dans son œuvre.
- les rebondissements sauvent la trame très lente de l'histoire.

En conclusion, il faut s'accrocher dans l'écoute, beaucoup plus que dans le premier tome, mais c'est nécessaire si l'on souhaite connaître la fin et embrayer sur le dernier tome de la trilogie. C'est un roman de qualité et complexe qui présente des défauts et qui ne plaira pas à tout le monde, mais ça vaut le coup de l'écouter et/ou de le lire.

Un érotisme creux et bas de gamme

Global
1 out of 5 stars
Interprétation
3 out of 5 stars
Histoire
1 out of 5 stars

Rédigé le : 12/10/2020

Si vous recherchez de l'action, de l'aventure, une réflexion philosophique et un scénario intéressant, passez définitivement votre chemin. Ce roman comporte plus de références sexuelles qu'un livre érotique basique vendu en supermarché.

Si la narratrice est plutôt agréable à écouter sans être exceptionnelle, l'histoire par contre est d'un vide intersidéral. L'unique thème de l'intrigue est clairement "l'érotisme", mais pas n'importe lequel : l'érotisme à l'américaine ; un surhomme extraterrestre brutal à la verge imposante fait rougir la jeune et belle terrienne mince et pulpeuse qui l'a découvert après qu'il soit apparu sur Terre. Le fantasme de toutes les femmes, n'est-ce pas ? Hahaha

De la science-fiction poubelle mise en avant par le capitalisme et destinée à ceux (ou peut-être celles) en mal d'imagination sexuelle. La seule profondeur à en retirer réside dans le coït. Il paraît qu'il y a de l'humour, mais pour le trouver, il faudrait être un humoriste sacrément déjanté.

Originalité : 0/5
Histoire : 0/5
Adaptation audio : 3/5

Un prix exorbitant pour une "œuvre" si fade.

1 personne a trouvé cela utile