MEMBRE

Soraya

  • 4
  • critiques
  • 0
  • votes utiles
  • 4
  • notes

Déçue

Global
1 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
1 out of 5 stars

Rédigé le : 24/08/2020

J'ai été très déçue par ce roman dont l'idée de base est pourtant séduisante. J'ai trouvé le style un peu gnangnan et le personnage principal (Thelma) assez insupportable. J'ai du mal à imaginer qu'une mère puisse voyager à l'autre bout du globe pendant que son fils de 12 ans est entre la vie et la mort, tout en vivant une romance fleur bleue avec le prof de football. Dommage, je pense qu'il aurait été possible de créer de la magie et des émotions avec un récit plus réaliste et plus complexe... comme la vraie vie !

Very didactic and insightful course

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 29/06/2020

The course is very well structured and introduces basic concepts of literary criticism step by step. Very accessible, it takes concrete examples from a variety of books and makes you want to discover more while helping you develop a critical perspective. I personally listened to the lessons over several months while ironing and found it really enjoyable!

Not the best guide to public speaking

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
3 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 25/04/2018

Very interesting for TED fans but other books offer better practical advice on public speaking.

Un style peu subtil, mais une belle histoire

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 15/07/2016

"D'infinies promesses" est un roman historique dont le personnage principal, Naëlle du Hesdin, est une jeune enlumineuse évoluant dans les cercles proches de la cour de Philippe Le Bon au début du 15e siècle. L'auteure nous emmène dans les villes de Flandres alors en plein essor telles que Lille, Bruxelles, Bruges et Gand. Elle s’intéresse à ces nombreux artisans qui œuvrent au service des grandes familles nobles et dont les compétences les élèvent peu à peu à un statut supérieur à celui des autres roturiers. L'intrigue est assez bien conçue, et la famille du Hesdin plutôt attachante. Les différences d'opinion entre les deux frères de Näelle sur la politique du duc de Bourgogne servent à mettre en lumière les tensions entre la Bourgogne, la France et l’Angleterre.
 
Malheureusement, l'écriture n'est pas à la hauteur de l'intrigue. Le style de Degroote est trop didactique, voire répétitif. Les dialogues sont peu naturels et servent souvent de prétexte à un cours d'histoire. Le mariage de Philippe le Bon avec Isabelle du Portugal, l'annexion du Brabant, la mort de Jeanne d'Arc, la création de l'ordre des chevaliers de la Toison d'Or... les évènements de la grande Histoire auraient pu être intégrés au récit de manière beaucoup plus subtile. L'action est souvent interrompue par des descriptions narratives, le point de vue omniscient du narrateur rajoute à la lourdeur du style, et le choix des mots n'est pas toujours judicieux (ex. "sa franche honnêteté", chapitre 13).
 
Enfin, l'histoire d'amour au centre du roman est assez niaise. Le dernier chapitre, sur le thème "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants", confirme que ce roman relève davantage du divertissement historico-romantique que de l’œuvre littéraire.

Concernant la version Audible :

La lecture par Séverine Bordes est très agréable, elle a un bon rythme et une bonne intonation, même c'est dommage qu'elle prononce tous les noms flamands "à la française" (par exemple "anvèr" au lieu de "anvèrsse" pour Anvers, "jeanne vanne ik" au lieu de "yann vanne eïk" pour Jan van Eyck...). L'intégration de courts extraits de musique médiévale est réussie : elle sert de transition aux moments clés plutôt qu'entre chaque chapitre (ce qui aurait été trop lourd).
Je n'ai noté que deux petits bugs dans l'enregistrement (la répétition erronée d'une même phrase, par exemple à 4 minutes 20 dans le chapitre 30). Enfin, il est un peu déroutant que la numérotation des chapitres du fichier Audible soit différente de celle du livre (le chapitre 2 Audible correspond au chapitre 1, et ainsi de suite). Il aurait suffi de nommer le chapitre 1 "introduction", comme dans le livre imprimé, pour éviter cela.