MEMBRE

Pierre Gauthier

  • 208
  • critiques
  • 241
  • votes utiles
  • 220
  • notes

Magistral!

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 01/02/2021

Ce court ouvrage, au style clair et sans artifice, rassemble des topos dressés par divers spécialistes sur un bon nombre de dictateurs marquants du 20e siècle, tant de droite que de gauche : Lénine, Hitler, Tito, Castro, Kadhafi, etc. Même si on pense connaître l’histoire des individus en question, la richesse et la rigueur de la recherche font qu’on apprend beaucoup d’éléments nouveaux.

Le tout est précédé d’une introduction faisant le tour du sujet et expliquant comment les nouvelles technologies de communication et de surveillance ont facilité l’émergence de dictatures au 20e siècle. Malheureusement, le livre se termine un peu abruptement, sans conclusion et sans réflexion sur comment prévenir la prolifération de tels régimes totalitaires à l’avenir.

Le lecteur en ressort donc plus éclairé mais un peu déprimé.

1 personne a trouvé cela utile

Disappointing!

Global
1 out of 5 stars
Interprétation
2 out of 5 stars
Histoire
1 out of 5 stars

Rédigé le : 20/01/2021

Contrary to what may be expected, this work is not an adaptation of Shakespeare’s play in novel form and contemporary English. Rather, as one of the co-authors explains in the epilogue, the original tragedy is seen as an inspiration for a new endeavour. His justification is that Shakespeare himself used various sources written as a basis for his own theatrical productions. Many may see this as preposterous since this prior material was little known by the public and probably had little effect in attracting Elizabethan audiences.

Thus, this novel excludes certain of the play’s characters, magnifies others (such as the porter) and throws in extra details from historical sources. Some, such as the Roman cult of Mithras, could hardly have been known to anyone living in the Middle Ages! Others just emerge from the co-authors’ own imagination.This irreverent approach is compounded by the fact that many elements of the novel are sordid, strikingly so with respect to the witches and their cannibalism.

The audio version must be commended, however, for using a Scottish narrator with a very well-suited accent.

Overall, however, there is little reason to recommend this work as a substitute or a complement to the famous play.

Plutôt décevant!

Global
1 out of 5 stars
Interprétation
2 out of 5 stars
Histoire
1 out of 5 stars

Rédigé le : 19/01/2021

Voici un autre roman initialement publié en feuilleton qui s’inscrit dans la Comédie humaine. On y retrouve de longues descriptions et, comme de vieux amis, certains personnages secondaires comme les Camusot de Marville et Félix Gaudissart. Une fois de plus, la ville de Paris est presque un protagoniste à part entière et l’action y est très localisée. Tout cela est typique de Balzac et est tout sauf désagréable pour ceux qui apprécient l’auteur.

Toutefois, les personnages de ce roman apparaissent particulièrement peu plausibles. En fait, leur point commun est d’être repliés chacun sur soi et confinés à un univers à la petitesse invraisemblable. Comment par exemple Pons peut-il diriger un orchestre pendant des années sans établir un minimum de relations humaines avec ses musiciens? Tous ressortent donc comme quasi monomaniaques : Pons avec sa lubie de collectionner au point de devenir pique-assiette pour se nourrir, la concierge madame Cibot dans sa quête d’un héritage, Schmucke dans sa relation de totale dépendance avec Pons, etc.

L’intrigue est donc éminemment prévisible et ennuiera carrément bien des lecteurs qui, de toute manière, sympathiseront difficilement avec des personnages aussi peu substantiels.

Globalement, on peut donc ranger cette œuvre au rayon de celles qui n’appellent pas urgemment une lecture.

Ambitieux mais décevant!

Global
1 out of 5 stars
Interprétation
1 out of 5 stars
Histoire
1 out of 5 stars

Rédigé le : 10/01/2021

L’élément exceptionnel de cette œuvre est son intrigue de base, qui permet de soutenir un suspense remarquable, à peu près jusqu’au deux tiers. Par la suite, l’auteur ne semble pas savoir comment s’en sortir et d’aucuns estimeront qu’il tombe dans la facilité sinon l’outrecuidance, en multipliant notamment les références peu subtiles à ce qui semble être sa propre personne.

Le roman porte sur le croisement de plusieurs destins dans un même vol Paris-New York. Les personnages sont aussi nombreux que variés. À l’excès, affirmeront certains, puisque par exemple les tueurs à gage menant une double vie de patron de restaurant respectable ne courent pas les rues, ni d’ailleurs les vedettes rock gays originaires du Nigéria. Heureusement pour le lecteur, les événements sont décrits en ordre chronologique, ce qui s’avère essentiel à la compréhension des choses.

Plusieurs estimeront que l’esprit du roman est nihiliste et seront agacés par son ton prétentieux et provocateur. Pire, il reflète une fascination exagérée, sinon un asservissement intellectuel, envers les États-Unis : l’auteur veut-il donner l’impression qu’il s’agit d’une œuvre traduite de l’américain? Le vol Paris-New York aurait pu très bien pu être dans l’autre sens ce qui lui aurait permis de concentrer l’action dans un pays qu’il connaît vraiment. Chose certaine, les références états-uniennes de l’œuvre sonnent souvent creux et semblent fréquemment émerger de clichés de films de série B ou de séries télé de bas de gamme. Il y a aussi de surprenantes projections de référents culturels français. « Le retour de Martin Guerre » ne constitue pas une référence cinématographique pour les Américains! Plusieurs Français seraient insultés d’un traitement aussi léger de leur pays et de leur culture de la part d’un étranger.

La version audio est menée énergiquement. Toutefois, le narrateur, malgré sa confiance affichée, lit les passages en anglais de manière exécrable, prononçant par exemple ridiculement « sweatshirt » comme « sweet-shirt ». Le poème en anglais en fin de roman est particulièrement pénible à entendre.

Globalement, malgré la très grande originalité de son canevas de base, il est étonnant qu’un roman si peu abouti ait fait l’objet du prix Goncourt. Il serait malhonnête d’en recommander la lecture.

20 personnes ont trouvé cela utile

Shallow and Disappointing!

Global
1 out of 5 stars
Interprétation
1 out of 5 stars
Histoire
1 out of 5 stars

Rédigé le : 06/01/2021

With a strikingly original topic, this book starts off well with an enlightening discussion of the microflora and microfauna within our homes that, for a variety of reasons, has remained largely ignored by scientists until recently.

Sadly, the author, a journalist, quickly seems to run out of steam and then goes on to discuss very specific issues for no less specialized clienteles: persons with autism, hospital patients, prison inmates, Alzheimer sufferers, etc. She does so not in an analytical mode but as if she were chatting, speaking much of herself and providing countless pointless details. She eventually comes to amphibious houses, dome-shaped homes, adobe shelters on the Moon and the creation of a breathable atmosphere on Mars. In short, many readers may feel that the smoke and mirrors are there to divert attention from the paucity of pertinent contents. What would have been material for a fine article turns out diluted and aggravating.

The narrator in the audio version is lively but some may find that she often has the tone of a kindergarten teacher. Sadly, the rhythm of her rendition is hindered by the book’s many footnotes that she introduces with “note” and concludes by “end of note”.

Overall, it is difficult to recommend this half-baked offering to anyone.

Fascinant!

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2021

Dans ce court ouvrage, Michel Pastoureau présente et défend son hypothèse, fort plausible, comme quoi le décès accidentel du fils ainé de Louis VI en 1131 a changé le cours de l’histoire.

L’argumentation, claire et bien amenée, repose de toute évidence sur une recherche fouillée. On peut déplorer toutefois plusieurs redites, comme si l’auteur avait manqué de temps de pour polir sa rédaction. Cela est accentué par la présence de plusieurs notes de bas de pages, peu compatibles avec un format audio. La chose est étonnante puisque Michel Pastoureau explique qu’il songe à cette question depuis son adolescence et a peaufiné sa réflexion au fil des décennies.

Chose certaine, un tel ouvrage donne le goût d’en apprendre plus sur une diversité de sujets, dont le Moyen Âge, l'héraldique ainsi que l’histoire et la symbolique des couleurs.

1 personne a trouvé cela utile

Léger et divertissant!

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 22/12/2020

Voici un exemple de la littérature populaire qui avait cours à l’époque où Balzac et Hugo écrivaient pour un public plus cultivé. L’intrigue et les personnages sont dignes d’une bande dessinée d’aujourd’hui mais le tout est plaisant si on choisit de ne pas bouder son plaisir.

La Ville de Paris est presque un personnage à part entière et, systématiquement, l’action est précisément située dans l’espace. Ainsi, une bonne partie se passe dans une portion de l’île de la Cité qui a été démolie quelques décennies plus tard dans le cadre des travaux haussmanniens. On peut se demander si le roman s’est borné à refléter la mauvaise réputation des lieux ou s’il a contribué à la magnifier et à justifier la métamorphose du secteur. Aussi, les Champs-Élysées et l’allée des Veuves (qui deviendra la rue Montaigne) sont abondamment décrites dans leur état d’alors, peu urbanisé … et malfamé.

Dans la version audio, le narrateur s’efforce de manière méritoire et largement réussie à avoir une voix différente pour chacun des personnages et en fait donc une dramatisation qui est fort sympathique.

Attention, il s’agit ici seulement de la partie 1 et certains éléments de l’intrigue demeurent non résolus à la fin de l’ouvrage.

2 personnes ont trouvé cela utile

Très éclairant!

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 09/12/2020

Ce livre compact mais substantiel traite de deux enjeux majeurs étonnamment méconnus :

• notre économie, et particulièrement les innovations « vertes », dépendent de plus en plus des métaux rares, qui ont eux-mêmes une empreinte écologique extrêmement grande;
• l’extraction et le raffinage de ces métaux sont très largement contrôlés par la Chine, à la suite de gestes posés volontairement par celle-ci.

L’auteur a certainement fouillé son sujet à fond pour le maîtriser comme il le fait. Il écrit de manière journalistique et très vivante, en commettant toutefois quelques redites.

Dans la version audio, la narration est menée de manière dynamique. Un meilleur contrôle de la qualité aurait toutefois permis d’éviter quelques bévues. Que Tucson soit prononcé « Toque-sonne » plutôt que « tou-sohn », passe encore, mais qu’on parle de « quatre z’éléments » ne fait pas très sérieux.

Globalement, voilà un ouvrage révélateur qui est très recommandable.

2 personnes ont trouvé cela utile

Half-Baked and Stretched Out!

Global
1 out of 5 stars
Interprétation
2 out of 5 stars
Histoire
1 out of 5 stars

Rédigé le : 07/12/2020

This book starts off energetically with an interesting and original historical overview of housing in the US, showing that the single-family home only became the reference model after World War II.

Then comes a rather disorganized review of alternate housing solutions : co-living, Accessory Dwelling Units (ADU’s), health-oriented homes, micro-houses, etc. The discussion of each is partly stratospherically general and partly anecdotal and diluted with superfluous detail (such as the precise location of three pilot co-housing projects in New York City). The author explains having spent time living in specific projects, but this does not lead to any substantial analysis. The examples provided follow no geographic logic and jump, say, from California to Boston to Chicago. There is no consideration of the planet outside the United States.

Many readers may conclude that there was only material for a substantial article, not enough for a whole book.

Intéressant!

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
4 out of 5 stars
Histoire
2 out of 5 stars

Rédigé le : 26/11/2020

Ce troisième tome de la saga des Rougon-Macquart est centré sur Lisa Macquart et sa relation difficile avec le frère de son mari, qui est le véritable protagoniste principal. Le lien avec la famille élargie est donc ténu puisque Lisa mentionne en passant ses parents et son cousin Aristide mais à peine sa sœur et aucunement son frère. Son neveu, le peintre Claude Lanthier, a toutefois un rôle secondaire dans le roman.

De manière générale, l’intrigue présente bien peu de rebondissements et les personnages sont plutôt unidimensionnels. D’un côté, on trouve un républicain idéaliste et généreux mais détaché de la réalité. De l’autre, on a de petits commerçants centrés sur leur vie personnelle et dépourvus d’envergure. Étrangement, l’auteur souligne la concurrence entre les maigres et les gras, les seconds voyant les premiers comme maladifs et même repoussants.

Comme dans d’autres romans de Zola, la ville de Paris est presque un personnage à part entière et l’action est toujours très localisée.

Toutefois, l’élément central du roman, comme son titre l’indique, correspond aux Halles, dont les pavillons de Baltard venaient d’être complétés quand le roman a été écrit. Ainsi, l’auteur se complait dans de longues descriptions détaillées de légumes, de fruits, de charcuteries, de poissons, de fromages et même des resserres souterraines où étaient élevés les poulets et les pigeons. Les personnages secondaires font tous partie de ceux qui travaillent ou habitent aux Halles et n’incluent étonnamment aucun client d’autres quartiers.

Soulignons que, contrairement aux deux premiers tomes des Rougon-Macquart, l’auteur ne fait preuve ici d’aucune hargne exagérée envers le régime impérial.

De manière générale, l’œuvre est donc intéressante par le portrait d’époque qu’elle dresse plus que par ses qualités romanesques.