MEMBRE

Utilisateur anonyme

  • 1
  • critique
  • 13
  • votes utiles
  • 2
  • notes

RV avec l’ennui

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
2 out of 5 stars
Histoire
2 out of 5 stars

Rédigé le : 27/03/2018

Ce livre n’aurait pas dû recevoir de prix, car l’auteur a manqué l’objectif. Ce n’est pas vraiment sa faute : le sujet est très difficile. L’histoire est racontée de manière conventionnelle, et c’est l’ennui qui clos le roman. On sent que l’auteur s’est, lui-même, ennuyé en l’écrivant, avec des descriptions longues et répétitives. L’auteur compare son livre avec celui de Truman Capote, « de sang-froid » qui est un chef d’œuvre, en revanche ! - je suis étonné de cela, car les deux livres ont peu de choses en commun. Truman Capote a payé cher le « ticket de passage ». Il a compris que comprendre c’est pardonner, en passant de l’autre côté du miroir. Il en est tombé malade ! Guez, en revanche, est resté extérieur, de marbre par rapport au monstre Mengele. Qu‘ aurait-il appris et restitué en devenant « lui », en le comprenant. Il aurait écrit un livre différent, bien plus fort. Cela aurait été un voyage au bout de l’horreur : mais, n’est-ce pas cela l’expérience d’un vrai écrivain ? Pourquoi avoir voulu sortir intact de cette expérience (choisie, après tout !) ? Pourquoi avoir traité cette histoire, comme un journaliste l’aurait fait (et non comme un écrivain) ?

13 personnes ont trouvé cela utile