MEMBRE

Stéphanie

  • 200
  • critiques
  • 478
  • votes utiles
  • 201
  • notes
  • Repartis pour un tour

  • Blue Heron 3
  • De : Kristan Higgins
  • Lu par : Camille Lamache
  • Durée : 14 h et 16 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 19
  • Performance
    4 out of 5 stars 16
  • Histoire
    4 out of 5 stars 16

Le mariage ? Pas pour moi ! Voilà le credo de Colleen O'Rourke. Il est possible que cette posture légèrement psychorigide ait quelque chose à voir avec sa rupture, dix ans plus tôt, avec le beau et irrésistible Lucas Campbell. Une expérience proche du saut à l'élastique - version sans élastique - que Colleen ne veut plus jamais revivre. Depuis ce jour, elle se contente de flirts sans lendemain, joue les entremetteuses pour ses amies et console les amoureux éconduits venus s'échouer dans le pub qu'elle tient avec son frère jumeau, à Manningsport.

  • 4 out of 5 stars
  • Petit coup de mou dans la série

  • Auteur(s) : Stéphanie le 11/01/2019

Petit coup de mou dans la série

Global
4 out of 5 stars
Performance
3 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 11/01/2019

On retrouve tout le sel de cette série, à travers son humour, sa communauté exubérante, ses rôles secondaires si poilants... et néanmoins, on a un homme et une femme qui se débattent avec leurs non-dits et ça pèse lourd dans la balance. Les raisons invoquées pour expliquer la rupture et la trahison sont vaines, archi vaines. Lucas est un type torturé, avide de cellule familiale mais convaincu d'être l'éternel rejeté. Colleen aussi abuse de son attitude volage et détachée. On n'y croit pas une seconde.

En gros, l'alchimie du couple ne fonctionne pas. Et puis ça manque de finesse, bonté divine, faites place au rouleau compresseur, j'étais surprise de certaines réflexions ou autres attitudes. On est parfois à côté de la plaque. Cet épisode est donc moins bon, un peu lassant mais rien de catastrophique non plus.

Je suis également dubitative quant à la lecture faite par Camille Lamache, sa morgue pour incarner Colleen et sa voix éraillée pour jouer les mâles dominants, mouaip... pas très convaincant.

  • Noël à la petite boulangerie

  • La petite boulangerie 3
  • De : Jenny Colgan
  • Lu par : Christel Touret
  • Durée : 8 h et 49 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 14
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 12
  • Histoire
    4 out of 5 stars 13

Polly Waterford ne voit pas le temps passer... Sa petite boulangerie l'occupe du matin au soir, au désespoir d'Huckle, son compagnon, qui rêve de profiter d'une simple grasse matinée avec elle. À l'approche des fêtes de fin d'année, Huckle rêve aussi d'un Noël en amoureux, bien au chaud dans leur grand phare, avec leur petit macareux Neil. Mais quand Kerensa débarque à Mount Polbearne pour dévoiler à sa meilleure amie un terrible secret sur son passé, Polly voit soudain son avenir s'assombrir.

  • 3 out of 5 stars
  • Bye-bye Polly, Neil, Mount Polbearn...

  • Auteur(s) : Stéphanie le 08/01/2019

Bye-bye Polly, Neil, Mount Polbearn...

Global
3 out of 5 stars
Performance
3 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 08/01/2019

Ce dernier tour de piste est sans surprise, totalement nunuche et assumé. Je quitte Polly et ses amis avec une pointe de regret (j'ai tant aimé ce petit bout de paradis perdu) et leur souhaite bien du bonheur à l'avenir.

L'accent américain de Christel Touret est toujours très perturbant à écouter : le personnage de Huckle a perdu tout sex-appeal !

  • Une saison à la petite boulangerie

  • La petite boulangerie 2
  • De : Jenny Colgan
  • Lu par : Christel Touret
  • Durée : 13 h et 15 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 18
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 17
  • Histoire
    4 out of 5 stars 17

Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne, dans les Cornouailles, entre le grand phare dans lequel elle s'est installée avec Huckle, son boyfriend, et la petite boulangerie où elle prépare chaque jour, avec passion, d'irrésistibles pains dorés. Mais lorsque le nouveau propriétaire de sa boutique fait irruption sur l'île, Polly réalise que son bonheur pourrait bien être réduit en miettes.

  • 4 out of 5 stars
  • 4 étoiles pour l'ambiance !

  • Auteur(s) : Stéphanie le 08/01/2019

4 étoiles pour l'ambiance !

Global
4 out of 5 stars
Performance
3 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 08/01/2019

On ressent une plénitude à s'imprégner du bon air marin de Mount Polbearne et des odeurs du pain chaud qu'on imagine croquant et savoureux, tout ça, tout ça. Cette part de magie est réelle et efficace. Par contre, l'intrigue est assez stérile et platounette. On ne se régale pas autant. En plus, le format audio octroie une voix insupportable au personnage de Huckle (genre patate chaude dans la bouche) : c'était crispant !

Malgré tout, je n'ai pas boudé mon plaisir : la substance est décevante, mais la lecture n'en demeure pas moins plaisante et douillette. Elle inspire une profonde sympathie et procure une sensation apaisante. Soupirs. J'ai même passé Noël à la petite boulangerie, c'est dire...

  • Les Enchantements d'Ambremer

  • Le Paris des merveilles 1
  • De : Pierre Pevel
  • Lu par : Maud Rudigoz
  • Durée : 9 h et 23 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 54
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 49
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 49

Occupé à enquêter sur un trafic d'objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n'a d'autre choix que de s'associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien. Brillant hommage aux feuilletonistes du début du XXe siècle (Maurice Leblanc et son Arsène Lupin, Gaston Leroux et son Rouletabille, entre autres), "Les enchantements d'Ambremer" est le premier tome du "Paris des Merveilles", une trilogie steampunk aussi drôle qu'érudite.

  • 5 out of 5 stars
  • Un récit original et immerisf

  • Auteur(s) : Utilisateur anonyme le 14/11/2018

Fantastique !

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 05/01/2019

Quelle extraordinaire lecture, où l'on découvre un univers original et fabuleux sous la plume de Pierre Pevel !

Oui, imaginez un monde féerique, où se mêleraient magie et enquête policière, avec des personnages truculents en sémillants porte-drapeaux. Voici donc l'univers flamboyant que nous propose cette série. Verdict : c'est entraînant, étourdissant, captivant. J'ai adoré cet univers follement original, la plume enjouée de l'auteur, les personnages fantasques, l'humour guilleret et l'influence romanesque de Maurice Leblanc ou Gaston Leroux. On se croirait dans un grand feuilleton du 19ème avec une touche fantastique pour éblouir davantage le lecteur. J'ai totalement adhéré.

Je suis déjà parée pour écouter la suite proposée en exclusivité par Audible Studios : Maud Rudigoz livre une performance enchanteresse et très plaisante pour l'oreille. Le cocktail est savoureux. Un régal, vraiment.

  • La cité du feu sacré

  • The Mortal Instruments 6
  • De : Cassandra Clare
  • Lu par : Bénédicte Charton
  • Durée : 21 h et 19 min
  • Version intégrale
  • Global
    5 out of 5 stars 15
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 14
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 15

Le dénouement explosif de "The Mortal Instruments", la série phare de Cassandra Clare ! Les ténèbres s'abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu'ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l'arrêter. L'unique espoir de l'anéantir se trouve au cœur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d'Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s'annonce plus difficile que jamais.

  • 5 out of 5 stars
  • Du feu!

  • Auteur(s) : Lesmotsdelune le 08/01/2019

Le final, enfin !

Global
4 out of 5 stars
Performance
3 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 04/01/2019

Voici enfin le dénouement de cette saga (entamée presque 10 ans plus tôt) et que l'auteur renâclait à terminer ! Les deux derniers tomes attestent d'ailleurs cette sensation de langueur monotone. Pour moi, il était plus que temps de boucler la boucle.

Et heureusement, ce final est palpitant : action, rebondissements, drames, trahisons et émotion. C'est une franche réussite. J'ai aimé chaque minute de cette histoire même si le roman est dense, lourd de 800 pages et s'écoute sur plus de 20 heures, je n'ai nullement trouvé le temps long.

Bénédicte Charton peine parfois à jongler avec les voix masculines (elle les rend ridicules), mais je remercie Audible FR d'avoir proposé cette série en exclusivité, en espérant que Les Origines et aussi Renaissance trouveront également leur place dans le catalogue.

  • Lion

  • De : Saroo Brierley
  • Lu par : Julien Allouf
  • Durée : 6 h et 22 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 29
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 26
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 27

C'est un jour comme un autre dans la vie de Saroo. Le garçon, âgé de cinq ans, est dans une gare du fin fond de l'Inde en train de ramasser quelques pièces lorsqu'il monte dans un train à quai. Le lendemain, Saroo se réveille à Calcutta. Dans l'immense ville, il est complètement seul, sans aucun papier. Il est recueilli par un orphelinat où, quelques mois plus tard, un couple d'Australiens va l'adopter. Saroo grandit, mais, depuis l'Australie, il pense toujours à sa famille biologique. Pendant 25 ans, il scrute les villages indiens sur Internet, à la recherche d'images familières.

  • 5 out of 5 stars
  • Excellent !

  • Auteur(s) : Carine CB le 18/12/2018

Très bonne découverte !

Global
4 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 04/01/2019

Au départ, cette lecture ne m'enchantait pas particulièrement, d'où mon agréable surprise de découvrir un récit d'une grande fluidité, lu impeccablement par Julien Allouf et soutenu par un rythme entraînant.

Aussi stupéfiante soit-elle, cette histoire est tirée de l'expérience personnelle de l'auteur. Saroo Brierley n'a en effet rien inventé et nous raconte son incroyable épopée en toute modestie, sans jouer les héros, sans titiller la corde sensible non plus. Il relate les faits avec sobriété et émotion. Si cela avait été une simple fiction, j'aurais franchement tiré la langue. Au lieu de ça, j'avais les yeux écarquillés à l'écoute de son aventure.

C'est une lecture assez courte (environ 6 heures) et pourtant les événements se bousculent. Saroo n'en demeure pas moins lucide quant à la dualité de son parcours, entre son appartenance au présent et son attachement au passé. Son histoire reste exceptionnelle et inspire magie, espoir et merveilleux. Une découverte que je dois au Club Audible.

  • La vie est belle et drôle à la fois

  • De : Clarisse Sabard
  • Lu par : Ariane Brousse
  • Durée : 6 h et 56 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 4
  • Performance
    4 out of 5 stars 4
  • Histoire
    4 out of 5 stars 4

"Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m'y atteler. Je vous aime très fort. À très bientôt ! Maman." Léna n'en revient pas. Comment sa mère, qui l'a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au cœur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu'elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins... haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis.

  • 4 out of 5 stars
  • Ambiance festive appréciable !

  • Auteur(s) : Stéphanie le 18/12/2018

Ambiance festive appréciable !

Global
4 out of 5 stars
Performance
3 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 18/12/2018

Si la lecture ne va pas vous en boucher un coin, elle apporte son lot de roucoulades qui font grandement plaisir aussi ! Après tout, on a bien besoin de guimauve et de tendresse dans ce monde de brutes.

C'est donc pour l'ambiance festive et pour la promesse d'une histoire de famille, avec des secrets enfouis, que j'ai plongé dans l'aventure. Depuis la disparition tragique du grand-père, vingt ans plus tôt, le temps semble s'être arrêté pour Léna et ses proches. Nul n'évoque cet accident en la présence de la jeune femme, qui en a fait un blocage. Mais cela ne peut plus durer. Elle a depuis compris qu'elle doit fouiller dans ses souvenirs pour raviver la scène dont elle a été témoin durant son enfance. Et se délester du poids qui handicape ses relations amoureuses. À côté de ça, on a une mère fan d'Elvis en quête de nouvelles aventures, un frère en pleine crise conjugale, une adolescente sur la corde raide, un père cavaleur et néanmoins repenti, une grand-mère qui s'éclate sur Meetic et incollable sur The Walking Dead.

Au-delà des clichés et de la conduite caricaturale, cette lecture n'en reste pas moins adorable et très distrayante.

1 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Gare aux fantômes : qui vivra verra !

  • Agatha Raisin enquête 14
  • De : M. C. Beaton
  • Lu par : Françoise Carrière
  • Durée : 6 h et 25 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 21
  • Performance
    5 out of 5 stars 21
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 21

Le nouveau voisin d'Agatha Raisin, Paul Chatterton, propose à Agatha Raisin d'enquêter sur la maison dite hantée de Madame Witherspoon, une vieille dame détestée de tous. Il se passe des choses inquiétantes dans cette maison et quand la vieille femme meurt dans d'étranges circonstances, Agatha met un point d'honneur à trouver le meurtrier.

  • 4 out of 5 stars
  • Infatigable Agatha !

  • Auteur(s) : Stéphanie le 14/12/2018

Infatigable Agatha !

Global
4 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 14/12/2018

Encore du remue-ménage en perspective : nouveau voisin pour Agatha Raisin, nouvelle enquête dans un manoir hanté, nouvelles spéculations éparpillées. Même si la tournure de l'intrigue ne surprend plus, on apprécie énormément l'humour et les paysages anglais de ce rendez-vous incontournable. L'enquête criminelle est certes plus décousue, avec moins de substance croquante, par contre elle se conclut sur une perspective hautement réjouissante.

Bravo aussi à Françoise Carrière dont l'interprétation pleine de verve donne du piquant à cette lecture : sa participation est essentielle au succès de la série. Je ne cesse de le répéter.

  • Le maître du haut château

  • De : Philip K. Dick
  • Lu par : Bernard Gabay
  • Durée : 9 h et 59 min
  • Version intégrale
  • Global
    3.5 out of 5 stars 28
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 27
  • Histoire
    3.5 out of 5 stars 27

En 1947 avait eu lieu la capitulation des alliés devant les forces de l'axe. Cependant que Hitler avait imposé la tyrannie nazie à l'est des Etats-Unis, l'ouest avait été attribué aux japonais. Quelques années plus tard la vie avait repris son cours normal dans la zone occupée par les nippons. Ils avaient apporté avec eux l'usage du Yi-King, le livre des transformations du célèbre oracle chinois dont l'origine se perd dans la nuit des temps.

  • 5 out of 5 stars
  • K Dick !!!

  • Auteur(s) : Toto le héros le 01/11/2018

Confus

Global
3 out of 5 stars
Performance
4 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 29/11/2018

Au sortir de cette lecture, une impression confuse me gagne : la lecture n'est pas inintéressante, mais peine à s'imprimer dans mon subconscient de lectrice. Je ne comprends pas pourquoi. L'histoire semblait prometteuse, par contre j'ai été surprise que le contexte reste si peu exploité. L'action est lente, sans sursaut, juste quelques pistes lancées, dans le vide. Même les révélations sur le Yi King, censées tout chambouler, tombent à plat car il y avait déjà trop d'insinuations tout au long du texte.

Ce n'est pas un pétard mouillé, simplement cela rejoint le sentiment qu'on attend beaucoup et qu'au final ce n'est pas aussi spectaculaire. Il règne juste une ambiance solennelle dans cette histoire qui glace un peu et ne nous embarque pas vers l'infini et au-delà... J'en reviens toujours à cet aspect de distance générale : je découvre une histoire, je rencontre des personnages, je suis le chemin tracé par l'auteur, j'aime la voix du narrateur, je trouve tout ça propre et lisse. Vient le point final. Je ne suis pas mécontente, pas déçue. En fait, je ne suis rien. Comme un grand vide, une impression de coquille vide. Ou peut-être aurait-il mieux valu que je me contente du roman papier, car le format audio ne semble guère adapté à l'univers de Philip K Dick.

J'ai bien aimé la voix de Bernard Gabay. Écoute très agréable de ce côté.

3 sur 3 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Valentine ou la belle saison

  • De : Anne-Laure Bondoux
  • Lu par : Fabienne Loriaux, Benoît Grimmiaux
  • Durée : 11 h et 20 min
  • Version intégrale
  • Global
    5 out of 5 stars 4
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 3
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 3

À 48 ans et demi, divorcée et sans autre travail que l'écriture d'un manuel sur la sexualité des ados, Valentine décide de s'offrir une parenthèse loin de Paris, dans la vieille demeure familiale. Là-bas, entourée de sa mère Monette et du chat Léon, elle espère faire le point sur sa vie. Mais à la faveur d'un grand ménage, elle découvre une série de photos de classe barbouillées à coups de marqueur noir. Ce mystère la fait vaciller, et quand son frère Fred débarque, avec son vélo et ses états d'âme, Valentine ne sait vraiment plus où elle en est.

  • 4 out of 5 stars
  • Un doux roman sur les secondes chances de la vie

  • Auteur(s) : Stéphanie le 28/11/2018

Un doux roman sur les secondes chances de la vie

Global
4 out of 5 stars
Performance
4 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 28/11/2018

Une héroïne dans le creux de la vague, un retour aux sources et des fantômes dans les placards... Ce roman d'Anne Laure Bondoux nous plonge dans une douce introspection familiale : celle d'une sœur et d'un frère qui découvrent le secret de leurs parents, mais qui doivent aussi panser leurs propres blessures (séparation, divorce, carrière en berne).

Cette lecture, sans prétention, va donc nous faire doucement mariner dans notre jus. L'histoire est tranquille, l'ambiance paisible, on se croirait dans du Anna Gavalda ou du Barbara Constantine, pour l'esprit communauté solidaire et famille d'adoption. Les personnages ici ne sont pas des naïfs, rêveurs ou inconscients, mais ils veulent encore saisir toutes les secondes chances que la vie leur offre.

Résultat, la lecture est sympa, c'est parfait pour la détente et ça vous change du quotidien tristoune. Le texte est lu par Fabienne Loriaux et Benoît Grimmiaux, deux voix agréables pour nous accompagner dans ce parcours des âmes désœuvrées en quête de paix intérieure. Un rendez-vous très intéressant.

2 sur 2 personne(s) ont trouvé cet avis utile.