MEMBRE

Stéphanie

  • 190
  • critiques
  • 451
  • votes utiles
  • 191
  • notes
  • Amelia

  • De : Kimberly McCreight
  • Lu par : Laëtitia GODES
  • Durée : 12 h et 49 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 4
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 4
  • Histoire
    3.5 out of 5 stars 4

Connaissez-vous vraiment vos enfants ? À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. Très proches, elles n'ont pas de secrets l'une pour l'autre. C'est en tout cas ce que croit Kate, jusqu'à ce matin d'octobre où elle reçoit un appel de l'école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu'elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d'ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l'établissement. Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ?

  • 3 out of 5 stars
  • Dramatique, mais peu touchant

  • Auteur(s) : Stéphanie le 20/11/2018

Dramatique, mais peu touchant

Global
3 out of 5 stars
Performance
4 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 20/11/2018

En apprenant le suicide de sa fille de 15 ans, Kate Baron est anéantie mais refuse les conclusions de l'enquête. Un message l'avertissant que sa fille « n'a pas sauté » vient d'ailleurs la soutenir dans son idée que les véritables causes sont encore cachées. Entre mensonges, non-dits, règlements de compte, coups bas et trahisons, la vérité va s'imposer dans toute son horreur. On plonge littéralement dans la violence des réseaux sociaux, avec son déballage façon Gossip Girl, ses hyènes anonymes et leurs méthodes pour exacerber la rivalité, la jalousie, la rancœur et l'intimidation. C'est affreux.

Le roman est glaçant et cruel, avec sa démonstration comme quoi les ados sont sans pitié et pensent souvent que l'attaque est la meilleure défense. Mais c'est trop sombre et dramatique. Je n'ai pas accroché du tout. Ni l'histoire ni les personnages n'ont su me toucher. Malgré mes attentes, ça ne prend pas. C'est un roman trop amer et écœurant : je suis totalement passée à côté.

  • Par un matin d'automne

  • De : Robert Goddard
  • Lu par : Olivier Chauvel, Bénédicte Charton
  • Durée : 13 h et 45 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 47
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 42
  • Histoire
    4 out of 5 stars 42

Fin des années 1990. Leonora Galloway entreprend un voyage en France avec sa fille. Toutes deux ont décidé d'aller à Thiepval, près d'Amiens, au Mémorial franco-britannique des soldats décédés durant la bataille de la Somme. Le père de Leonora est tombé au combat durant la Première Guerre mondiale, mais la date de sa mort gravée sur les murs du mémorial, le 30 avril 1916, pose problème. Leonora est en effet née près d'un an plus tard.

  • 5 out of 5 stars
  • c est histoire une pationante . J ai adoré

  • Auteur(s) : sophie deleglise le 25/02/2018

Facile, mais on y prend goût !

Global
4 out of 5 stars
Performance
4 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 14/11/2018

Voilà une lecture intense, romantique et captivante. On plonge dans le passé des personnages, dans une Angleterre isolée, en pleine campagne, là où se situe le manoir de Meongate. On revit les bonheurs et malheurs de la narratrice, le drame de ses parents, et tant d'autres vies fauchées ou emportées par le destin impitoyable... J'avoue avoir préféré, de loin, toute la première partie du roman, à Meongate, qui colle typiquement aux grands classiques anglais, car la suite réserve plus ou moins de bonnes surprises (la succession de rebondissements s'avère un peu pénible car peu crédible au final).

Somme toute, la lecture est facile et on y prend goût ! Elle s'écoute non sans une certaine dévotion. Au casting, Olivier Chauvel est excellent, Bénédicte Charton tient la distance même si elle accentue un poil trop la note mélodramatique à son interprétation.

  • Les oubliés du dimanche

  • De : Valérie Perrin
  • Lu par : Marine Royer
  • Durée : 9 h et 19 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 14
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 11
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 10

Justine, vingt et un ans, vit chez ses grands-parents avec son cousin Jules depuis la mort de leurs parents respectifs dans un accident. Justine est aide-soignante aux Hortensias, une maison de retraite, et aime par-dessus tout les personnes âgées. Notamment Hélène, centenaire, qui a toujours rêvé d'apprendre à lire. Les deux femmes se lient d'amitié, s'écoutent, se révèlent l'une à l'autre. Grâce à la résidente, Justine va peu à peu affronter les secrets de sa propre histoire. Un jour, un mystérieux "corbeau" sème le trouble dans la maison de retraite et fait une terrible révélation.

  • 5 out of 5 stars
  • Une émotion juste et beaucoup de tendresse !

  • Auteur(s) : Stéphanie le 08/11/2018

Une émotion juste et beaucoup de tendresse !

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 08/11/2018

Au moment de boucler le dernier tour de piste, on ressent un bien-être immense et la certitude d'avoir lu (ou écouté) un roman bouleversant et très juste, qui ne verse jamais dans le pathos ou la sensiblerie inutile. Et ça, j'apprécie beaucoup. On se rend compte que l'auteur cherche simplement à broder des liens, à tisser une histoire, à raconter l'amour et la famille. Et c'est très beau, plein de douceur et de tendresse. J'adore ! J'ai déjà téléchargé le deuxième roman de l'auteur, Changer l'eau des fleurs. Marine Royer est parfaite en tant que lectrice pour Audible Studios.

4 sur 4 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Chantage au presbytère

  • Agatha Raisin enquête 13
  • De : M. C. Beaton
  • Lu par : Françoise Carrière
  • Durée : 5 h et 59 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 7
  • Performance
    5 out of 5 stars 6
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 6

Agatha Raisin s'apprête à dire adieu aux hommes, mais c'est sans compter sur Tristan Delon, le nouveau pasteur du village de Carsely, qui jette son dévolu sur elle. Mais derrière son visage d'ange, se cache quelque chose de plus sombre, et lorsqu'il est retrouvé mort dans son bureau, Agatha prend à coeur de démasquer l'assassin.

  • 5 out of 5 stars
  • Une Agatha impayable !

  • Auteur(s) : Stéphanie le 08/11/2018

Une Agatha impayable !

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 08/11/2018

Au commencement de ma lecture, j'ai sans doute trouvé qu'il y avait une grande similitude avec l'histoire du vétérinaire (cf. Tome 2 : Remède de cheval). Ce sont en effet toujours les mêmes ficelles, les mêmes situations incongrues qui alimentent le quotidien d'Agatha Raisin. Les personnages sont tous interchangeables, Tristan Delon, Paul Bladen, James Lacey, John Armitage... bref, c'est de bonne guerre, du moment que l'humour est sauf, tout va bien !
Cette série de MC Beaton est du divertissement pur et dur. Je suis bonne cliente, car elle me fait passer un bon moment. Et la version audio, lue par Françoise Carrière, est également réjouissante ! Rendez-vous est d'ailleurs pris pour fin novembre et la parution du 14ème tome : Gare aux fantômes !

0 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Et soudain, la liberté

  • De : Caroline Laurent, Évelyne Pisier
  • Lu par : Gaëlle Billaut Danno
  • Durée : 9 h et 38 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 2
  • Performance
    4 out of 5 stars 1
  • Histoire
    3 out of 5 stars 1

Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie. À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu'au jour où elle lit Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C'est la naissance d'une conscience, le début de la liberté.

  • 4 out of 5 stars
  • Une démarche romanesque, poignante et sincère !

  • Auteur(s) : Stéphanie le 07/11/2018

Une démarche romanesque, poignante et sincère !

Global
4 out of 5 stars
Performance
4 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 07/11/2018

Au départ, la lecture peut sembler surprenante et extraordinaire car la vraie vie des héroïnes ressemble à un roman. Puis, peu à peu, quelques réserves sont apparues au fil des clichés accumulés, du snobisme ambiant, des personnages peu attachants, des digressions de l'auteur. Nul doute que la démarche est romanesque, sincère et poignante... mais également grinçante, selon ses inspirations. La version audio est sans fausse note : écoute agréable, interprétation lisse et convenue. On n'en sort pas la tête à l'envers, en somme.

  • Vintage

  • De : Grégoire Hervier
  • Lu par : Hervé Carrascosa
  • Durée : 8 h et 56 min
  • Version intégrale
  • Global
    5 out of 5 stars 2
  • Performance
    5 out of 5 stars 2
  • Histoire
    5 out of 5 stars 2

Un jeune guitariste passionné d'instruments, qui travaille occasionnellement chez un vendeur réputé, est chargé de livrer une guitare ancienne chez un excentrique collectionneur anglais. Là, dans un manoir sur les rives du Loch Ness, il accepte une incroyable mission : retrouver le prototype d'une guitare mythique, mystérieuse et maudite, la Moderne. Si toutefois elle a véritablement existé... Cinq années de documentation et une érudition époustouflante transformées en un roman aux allures vintage lorgnant du côté du "Fantôme de l'Opéra", mais aussi en une incroyable rêverie, au rythme des road trips américains.

  • 5 out of 5 stars
  • Complètement dingue (mais bon) !

  • Auteur(s) : Stéphanie le 30/10/2018

Complètement dingue (mais bon) !

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 30/10/2018

Thomas Dupré est un passionné de guitares et de musique rock. Il doit se rendre en Écosse pour une commande spéciale et rencontre (dans le manoir de Jimmy Page ?) un collectionneur excentrique qui lui confie ses déboires : on vient de lui voler la mythique Moderne de Gibson mais les assurances réclament une preuve de son existence. Il embauche donc Dupré pour partir par monts et par vaux en quête de cette guitare de légende. Ladite enquête va s'annoncer pleine de surprises et d'inattendus : les rencontres seront riches, instructives, décalées, déjantées, voire audacieuses et périlleuses.

La lecture est aussi entraînante, sur près de 9 heures d'écoute, on ressort avec une sensation échevelée et grisante. J'ai follement aimé. La partie se déroulant en Amérique, sur les traces d'Elvis, est particulièrement insolite mais savoureuse. Pour pimenter tout ça, Hervé Carrascosa assure le show avec exaltation, sans tomber dans l'excès. C'est tout aussi excitant à lire, à écouter, à imaginer, à apprendre. Longue vie à la Gibson !

  • Mort sur le Nil

  • De : Agatha Christie
  • Lu par : Samuel Labarthe
  • Durée : 8 h et 4 min
  • Version intégrale
  • Global
    4.5 out of 5 stars 82
  • Performance
    5 out of 5 stars 82
  • Histoire
    4.5 out of 5 stars 82

Ce n'est pas très joli de voler son fiancé à sa meilleure amie pour se marier avec lui. Et même si l'amie en question semble se résigner, la ravissante et riche Linnet Ridgeway a bien des raisons d’être inquiète... Surtout quand le hasard les rassemble, pour une croisière sur le Nil, avec d'inquiétants personnages, dans une atmosphère lourde de sensualité et de cupidité. Un petit revolver, un crime étrange, une énigme de plus à résoudre pour un passager pas comme les autres : Hercule Poirot.

  • 5 out of 5 stars
  • Impeccable

  • Auteur(s) : CK le 07/10/2016

Intemporel !

Global
5 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 30/10/2018

Ce titre d'Agatha Christie est sans doute celui dont j'ai vu et revu le plus souvent l'adaptation TV, à tel point que l'histoire a fini par s'imprimer dans mes petites cellules grises. Merci Hercule ! Il n'empêche que j'ai pris grand plaisir à voguer sur le Nil en compagnie de ces voyageurs crapuleux (la brochette de personnages est large et croustillante), en plus d'assister à un mélodrame de premier ordre, qui s'avère poignant jusqu'au bout.

Un très, très grand roman, admirablement lu par Samuel Labarthe, connu en tant que commissaire Laurence dans Les Petits Meurtres d'Agatha Christie (ou voix française de George Clooney). N'hésitez pas à publier d'autres romans de la Duchesse du crime en format audio SVP !

  • La saison des feux

  • De : Celeste Ng
  • Lu par : Micky Sébastian
  • Durée : 12 h et 9 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 6
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 6
  • Histoire
    4 out of 5 stars 6

Quand le voile des apparences ne peut être déchiré, il faut parfois y mettre le feu. À Shaker Heights, banlieue riche et tranquille de Cleveland, tout est soigneusement planifié pour le bonheur des résidents. Rien ne dépasse, rien ne déborde, à l'image de l'existence parfaitement réglée d'Elena Richardson, femme au foyer exemplaire. Lorsque Mia Warren, une mère célibataire et bohème, vient s'installer dans cette bulle idyllique avec sa fille Pearl, les relations avec la famille Richardson sont d'abord chaleureuses.

  • 4 out of 5 stars
  • D'une tension dramatique insoupçonnée !

  • Auteur(s) : Stéphanie le 25/10/2018

D'une tension dramatique insoupçonnée !

Global
4 out of 5 stars
Performance
5 out of 5 stars
Histoire
4 out of 5 stars

Rédigé le : 25/10/2018

Ce roman est stupéfiant, inattendu et captivant. D'une tension dramatique insoupçonnée. L'histoire peut sembler lente car elle se déploie avec mille précautions, distribuant patiemment les cartes d'une partie fébrile, mais où les nombreux non-dits et actes manqués vont également ponctuer les heures précédant la catastrophe... Oui, les étincelles crépitent et l'embrasement est proche. Quand la pression est à son apogée, on retient notre souffle, attendant la suite avec angoisse. Quelle prouesse.

Celeste Ng, qui revient sur ses thèmes de prédilection (la famille, la transmission, les racines, l'adolescence, la maternité), propose une nouvelle lecture bouleversante, qui nous entraîne loin, très loin, sur des sentiers chaotiques, et où chaque ramification va se croiser de façon implacable. Rien n'est finalement anodin dans cette histoire, et chaque recoupement se révèle d'une manière ou d'une autre poignant et grandiose. Cette lecture est terrible, éprouvante pour son effet domino, mais franchement épatante.

Bravo à Micky Sebastian pour son interprétation, c'est un plaisir de la retrouver et d'écouter sa voix forte, sensible et admirablement nuancée pour dresser le portrait d'une société américaine vulnérable et pleine de contradictions.

1 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Mör

  • De : Johana Gustawsson
  • Lu par : Émilie Ramet
  • Durée : 7 h et 55 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 32
  • Performance
    4 out of 5 stars 29
  • Histoire
    4 out of 5 stars 28

Le nouveau roman de Johana Gustawsson va vous couper l'appétit. Après "Block 46", le duo d'enquêtrices Emily Roy (profileuse de renom) et Alexis Castells (écrivaine de true crime) revient pour une enquête terrifiante qui explore, cette fois encore, l'histoire et les liens familiaux. On retrouve, en Suède, un cadavre de femme amputé de plusieurs kilos de chair.

  • 3 out of 5 stars
  • Trop d'artifices, ensemble lourd.

  • Auteur(s) : Stéphanie le 22/10/2018

Trop d'artifices, ensemble lourd.

Global
3 out of 5 stars
Performance
3 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 22/10/2018

J'avais bien aimé le premier roman de l'auteur (Block 46), où l'on faisait déjà la connaissance d'Alexis Castells (écrivain à succès) et Emily Roy (profileuse déterminée). Dans Mör, la lecture nous entraîne à nouveau entre la Suède et l'Angleterre où se télescopent des corps mutilés, un coupable sous les écrous, une actrice enlevée, un passé retentissant et un sombre imitateur.

Les chapitres courts s'enchaînent, sans temps mort. On les gobe à la suite, on ne voit pas le temps passer. J'admets que c'est terriblement efficace, un peu comme les épisodes d'une série TV qu'on regarde avec frénésie. Mais en grattant bien, on se rend compte de tous les clichés aussi : l'histoire est assez sommaire et artificielle, il y a trop d'anglicismes et l'auteur se montre parfois trop assidue à démontrer le fruit de ses recherches. C'est un peu lourd. Pas inintéressant, mais sans surprise.

La voix d'Émilie Ramet, aussi charmante soit-elle, ne colle hélas pas à ce registre. Émilie Ramet, c'est Jojo Moyes en fait. De la fraîcheur, de la légèreté, de la détente... En décalage total avec l'atmosphère âpre du cas présent. L'interprétation est bonne, mais pas crédible. L'écoute a été assez déconcertante.

1 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

  • Rituel

  • Jack Caffery 3
  • De : Mo Hayder
  • Lu par : François Hatt
  • Durée : 12 h et 49 min
  • Version intégrale
  • Global
    4 out of 5 stars 19
  • Performance
    4.5 out of 5 stars 17
  • Histoire
    4 out of 5 stars 18

Dans le port de Bristol, le sergent "Flea" Marley, plongeuse de la police, récupère une main humaine, tranchée net. L'autopsie de cette découverte macabre entraîne un constat terrifiant: l'amputation a eu lieu alors que la victime était encore en vie. Flea en fait part à Jack Caffery, commissaire de la brigade criminelle récemment muté de Londres. Tous deux se lancent à corps perdu dans l'enquête, au risque de réveiller leurs propres démons.

  • 5 out of 5 stars
  • Toujours à la hauteur

  • Auteur(s) : Klein le 25/04/2018

Passable & décevant.

Global
3 out of 5 stars
Performance
4 out of 5 stars
Histoire
2 out of 5 stars

Rédigé le : 22/10/2018

Si on m'avait dit que les démons des deux policiers allaient occuper toute la place, j'aurais réfléchi à deux fois avant de m'y lancer ! Oui... c'est trop long, trop mou, l'enquête est plate, si ce n'est l'incursion vicieuse de détails bien glauques et une ambiance...hello Darkness my old friend... je ne vous raconte pas la sinistrose. Cela m'a déplu et déçu.

Les romans de Mo Hayder sont nerveux et amers, mais cette fois l'histoire est creuse et se fourvoie dans des quêtes désespérées, peut-être fondamentales pour les personnages, mais ce n'est pas pas du tout palpitant à suivre (les rencontres avec le Marcheur ou les expériences interdites pour flirter avec le paranormal...euh ?). Ce rendez-vous m'a donc paru bien décevant, malgré une lecture virtuose par François Hatt, cela ne rattrape pas la sensation d'une lecture passable et pénible.