MEMBRE

Louis

  • 15
  • critiques
  • 28
  • votes utiles
  • 25
  • notes

Pas transcendant mais efficace.

Global
3 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 11/03/2020

Stan est un youtubeur connu. Je le suis depuis ses 10k abonnés et sa chaîne m'a donné le goût du marketing et m'a ouvert les yeux sur cette discipline alors que je viens de la deep tech et que cette discipline est réellement dénigrée.

Ce livre est donc un concentré synthétique du meilleur de ce qu'est discuté sur sa chaîne et y ajoute un volet entreprenariat assez surperficiel.

Je vais commencer par quelques défauts:
- alors oui, les métaphores sont utiles mais elles sont très voir trop nombreuses et prennent parfois inutilement de la place. C'est plaisant à écouter et puis ensuite on se demande réellement si c'était pertinent. D'ailleurs, il y a un chapitre entier sur les métaphores comme outil de la persuasion. Sauf que Stan a oublié que les lecteurs ont déjà acheté le livre, ils n'ont plus besoin d'être persuadés, ils ont besoin d'être convaincu avec des arguments rationnels. Bref, on va dire que c'est un biais professionnel qui n'est pas non plus le gros défaut du livre.
- le plus gros défaut selon moi est que globalement, rien n'est vraiment nouveau. Je n'ai pas eu l'impression d'apprendre beaucoup de chose de plus que dans ses vidéos. Mais ce défaut est aussi avantage pour les gens pressés qui n'ont pas le temps de voir les vidéos de sa chaîne ou qui veulent un livre de référence synthétique.
- un autre défaut est que, dans ce genre de livre, on est habitué à plus de références détaillées sur des livres et d'autres auteurs. Or, on a le droit au mieux à des extraits d'histoire venant d'autres livres mais pas une mise en relation de certaines idées. Par exemple, à aucun moment Stan n'explicite le lien entre son modèle de travail basé sur l'essai et l'erreur (lui même dit tester sur cycle de 90 jours) et le modèle lean-start-up (il cite pourtant l'oeuvre à un moment). A mon sens, c'est pourtant fondamental afin de fluidifier certaines idées, donner l'occasion à Stan de donner son avis sur ces modèles, et qu'il contribue réellement aux oeuvres d'entrepreneuriat. Car oui, même s'il esquisse l'idée que sa tribu s'opposent aux startupers à un moment, il échoue à proposer un modèle d'entrepreneuriat à sa sauce. J'imagine que Stan pensait que le nomade digital est un modèle bien établi mais non ! Stan, ta proposition aurait été la bienvenue. Par exemple, la semaine de 4heures est pour moi extrêmement médiocre car l'idée repose sur les externalités qui s'oppose à l'acquisition de connaissances profondes, or cette acquisition semble être le pilié de la proposition de Stan (c'est l'étape 2 qu'il propose à la fin du livre). Ce choix entreprenariat nécessitait d'être plus creuser, avec des arguments rationnels et des chiffres et pas de métaphores.

Ce livre se lit très bien, il est court, agréable et parfois amusant. Comme dit plus haut, la plus grande réussite est qu'il synthétise et organise des dizaines de concepts fondamentaux en marketing qui sont reflétés sur sa chaîne Youtube.

Bravo Stan. Je t'invite réellement à travailler ta pensée entreprenariale car elle mérite d'être partagée et argumenter car je pense qu'elle a sa place dans l'univers triptyque "Zero to One"+"Lean Start-up"+"4 hours workweek".

6 personnes ont trouvé cela utile

entreprenariat version guerrila

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 05/03/2020

Passionnant!

Ce livre pourrait être présenté comme une recette de management de start up à forte croissance. En vérité c'est avant tout un carnet de guerre où on suit l'un des rares général qui a mené ses troupes jusqu'à la victoire après 8 années de défaites régulières.

Je ne sais pas à quel point on peut interpoler ses méthodes à une autre start up et Ben lui même en doute dès les premières pages. Il présente tout de même sa vision qui a l'élégance d'être cohérente, rationnelle et bien défendue.

Bref, a lire comme une bonne histoire à ceux qui sont passionnés par l'entrepreneuriat.

Lecture obligatoire mais approche criticable.

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
2 out of 5 stars

Rédigé le : 05/03/2020

Étrange livre.

C'est un monument car il fait parti de la révolution de l'innovation du XXIème siècle et il argumente pour la maximisation d'acquisition de connaissance éprouvée plutôt que de la rentabilité ou l'efficacité. Au final, en maximisant le premier on espère maximiser indirectement les deux derniers de manière plus durable.

Et c'est ce concept de croissance durable qui est l'idée essentielle selon moi. Éviter de perdre du temps sur des tâches qui n'ont aucune valeure validé, apprendre grâce à de la méthode (pseudo)scientifique, se concentrer sur des métriques pertinentes : voilà quelques uns des piliers de ce livre.

Il mérite d'être lu, car je pense que tout résumer va forcément caricaturer le propos.

Alors pourquoi 3 étoiles seulement ?

Déjà parce que j'ai un problème avec le concept de base : que la lean start-up est la réponse à un environnement hautement imprévisible. La conséquence est que ce modèle permet de trouver une situation vivable pour votre entreprise, peu importe ce que vous faite. Et voilà les exemples de business qui sont décrits dans ce bouquin : rien de fondamentalement révolutionnaire ou important pour l'humanité. L'utilité de la start-up d'Eric Ries est même... pas franchement convainquante. En gros, cela semble super pour maximiser les profits et exploiter les faiblesses des utilisateurs mais cela ne représente en rien une méthode pour faire quelque chose de vraiment important et vraiment dur.

J'irai même plus loin. Le modèle lean-start-up va même vous obliger à vous concentrer sur des actions les plus simples possibles car le cycle de création est court.

En gros, vous ne revolutionnerait pas le monde avec ce modèle, par contre aussi pourri que votre idée soi à la base, vous pourrez en tirer le meilleur profit.

Et voilà, on ne fait pas Tesla, SpaceX out Paypal avec ce modèle. On fait Facebook ou Instagram. Les premiers apportent un vrai service à l'humanité. Les secondes utilisent les faiblesses de l'humanité pour leur profit.

Autre critique: tout ce chapitre sur les "5 why". En gros, pour trouver la cause d'un problème, demandez vous cinq fois pourquoi. Pourquoi cinq et pas quatre ou six ? Parce que yolo. Bref, cette méthode est critiqué et à juste titre (parce que poser 5 fois la questions peut entraîner des milliers de combinaisons toutes valables) et n'a rien à faire dans une approche scientifique. J'ai vraiment trouvé ça abusé de voir que c'était la méthode principale de résolution de crise chez Ries.

Insatisfaisant mais lecture obligatoire pour tout entrepreneur moderne.

a good surprise, and a great book

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 26/01/2020

What did I expected from young billionaires, founder of PayPal and several other flourishing business ?

Clearly some BS trying to explain why he did it right with self-centered pieces of evidence that couldn't be proved or disproved.

what did I got ?

A convincing piece essay on philosophical politic.

Yep. This book is less about start-ups than about the current society and how to improve it. There is still a recipe for exponential grow of start-up but it felt that it was here to not disappoint the reader and I believe the main point of this book is much bigger and much more important than "how to succeed in late capitalism".

I believe that this book is required to understand the complexity of our society and why the collapse seems inevitable and people that have the power to prevent it won't do anything about it.

1 personne a trouvé cela utile

une révolution manquée expliquée dans ce livre

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 03/01/2020

La référence à lire afin de comprendre la pensée fondatrice. Ce livre de 1936 a presque un siècle et regroupe des notes qui sont même encore plus anciennes, et il est écrit dans un contexte très particulier (entre deux guerre, au commencement de la guerre civile espagnole). Ainsi, c'est aussi un morceau d'histoire qui se dévoile dans ce livre. Montessori parie alors que le XXieme siècle sera celui de l'enfant, raté, ce sera celui de l'atome. La plupart des observations de ce livre sont donc passée plutôt inaperçues et sont toujours éclairantes.

Attention tout de même à celui qui espère y voir un savoir à jour, il ne l'est pas. Déjà parce que la "science" Montessori est conditionnée essentiellement par la religion chrétienne dont 90% des citations et métaphores sont bibliques mais aussi car la neuroscience n'existe pas encore. Donc le vocabulaire est balbutiant, inexacte et flou (notamment avec l'emploi des termes "cosmique", "âme", "spirituel" qui ne sont jamais défini donc mots-valises utilisés dès que quelque chose est incompris). Aussi, c'est avant tout un livre de vulgarisation avec un style très romantique donc pompeux et plein de métaphores parfois extrêmement vagues et trompeuses.

Ma critique principale est que Montessori a échoué dans ce livre : elle ne pose pas les methodes scientifiques de l'analyse des sciences de l'éducation qui jusqu'à aujourd'hui manquent globalement. Ce livre est donc un évangile de l'enfant basé sur quelques observations empiriques mais ne construit rien de solide pour les décennies à venir. Les scientifiques contemporains en sciences de l'éducation n'apprendront donc rien qui n'est pas dans un livre de base de psychologie de l'adulte alors qu'il y aurait pourtant tant de plus à dire.

Pourquoi Maria Montessori n'a pas décrit une méthode scientifique adaptée à l'analyse de l'enfant ? Pourquoi Maria Montessori n'a pas décrit le processus qui aurait permis aux écoles du monde entier d'expérimenter à leur échelle pour que chaque école devienne le lieu de la production scientifique ?

Voilà, un siècle après, les sciences de l'éducation n'ont quasiment pas avancée sauf grâce à l'avènement des neurosciences... Beaucoup trop tard. Un siècle de perdu.

J'ai donc lu ce livre, qui est bon, avec chagrin, en voyant à chaque chapitre ce qui a fait que la révolution n'est jamais venu : l'évangile de l'enfant a été balayé par la méthode scientifique de l'atome. Un bouquin qui est donc en avance sur son temps pour l'intuition mais avec des arguments qui viennent d'un siècle de retard. Dommage.

Au final, la "méthode" Montessori, loin d'avoir révolution la connaissance de l'humain est devenu une niche réservée à des parents fortunés et un outil marketing. Tout le contraire de ce qu'elle espérait dans ce livre.

2 personnes ont trouvé cela utile

awesome performance

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 28/08/2019

the author is an great story teller and the fact that he is reading his book is great.

I'm a researcher in neuroscience, I read many books on the subject and I'm still learning. I found this book well structured and (most importantly) entertaining.

Even if you have read most of the neuroscience best seller, you'll still learn and reinforce past knowledge in the most pleasant way with this book.

1 personne a trouvé cela utile

Enrichissant, bienveillant et belle performance

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 11/05/2019

Je ne m'attendais à pas grand chose car j'avais des stéréotypes sur la communication non-violente (du fait de la quasi-absence d'étude scientifique visant à la comparer à d'autres formes de communication). j'ai quand même décidé de l'écouter, ne voulant pas mourrir bête.
Finalement, je dois admettre que la méthode se justifie parfaitement pour atteindre une communication efficace.
J'ai été surtout impressioné par la qualité du livre, son organisation, ses exemples, qui en fait un tout pertinent.

Pour conclure, je recommande vivement ce livre à tout le monde, et prioritairement à ceux qui sont dans des situations où ils peuvent être amené à exercer du pouvoir sur d'autres humains (manageurs, chef d'entreprises, élus, hauts fonctionnaires, etc.). Trop souvent, le pouvoir rend aveugle aux besoins des autres et la violence monte à chaque décision qui n'en tient pas compte.

1 personne a trouvé cela utile

idées correctes mais arguments 400% foutaises

Global
1 out of 5 stars
Interprétation
3 out of 5 stars
Histoire
1 out of 5 stars

Rédigé le : 29/04/2019

Le livre ne démontre rien par la raison, la logique ou la science mais pas des foutaises.

L'exemple d'apple est mauvais car selon l'auteur, Apple a réussi là où les autres ont échoués simplement car ils ont mis le "why" d'abord... ce qui est plutôt incomplet pour toute personne qui connait un peu le contexte de l'époque et sachant éperdument que la chance a joué un rôle capital dans l'avénement d'apple.

autre exemple Martin Luther King. Idem, le contexte est totalement mauvais.

Autre exemple les frères Wrights... leur réussite repose moins par leur "why" comme par la chance aussi car il y avait des centaines de cas similaires à cette époque.

Enfin, et ce qui m'a fait me faire rembourser, l'exemple que les gens auraient commencer à explorer les amériques car ils auraient découvert que la terre n'était pas plate. oui oui, l'auteur vous dit cache que lea gens pensaient que la terre était ronde jusqu'au 15ème. Ce livre est jusye incompétent, inculte, et très débilisant.

si vous souhaitez comprendre l'idée (qui est bonne) sans vous faire polluer de mensonges, regardez le TED de l'auteur et laissez tomber ce livre moisi.

2 personnes ont trouvé cela utile

meilleure application de la science des habitudes

Global
5 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
5 out of 5 stars

Rédigé le : 02/04/2019

Excellente narration. efficace et précis. a lire avec les autres livres sur les habitudes qui posent les bases scientifiques. ce livre est un bouquin d'application très efficace.

5 personnes ont trouvé cela utile

Difficile à évaluer

Global
4 out of 5 stars
Interprétation
5 out of 5 stars
Histoire
3 out of 5 stars

Rédigé le : 27/03/2019

Difficile à évualuer du fait que l'idée est excellente, l'argumentaire plutôt efficace mais j'ai trouvé le livre inutilement long et répétitif.

Un des livres où je me suis surpris après 2h d'écoute (1/3 du livre) à ne me souvenir qu'une seule idée (la définition de l'essentialism) répétée encore, encore et encore.

Au final, une fois qu'on a compris la définition, le reste du livre reste très prévilisible. Il y a trop peu de travail de fond dans ce livre. Je lui reproche en effet d'utiliser quelques annecdoctes réchauffées et personnalités connues pour son argumentaire en essayant à peine de justifier cela par les chiffres, les études scientifiques ou même une synthèse philosophique.

Je trouve que l'exemple le plus probant de la médiocrité de la réflexion est d'appeler les non-essentialistes les non-essentialistes.

Je pense qu'il y a une différence entre agir pour le maximum d'impact et le moindre effort et la simplification. Et l'auteur illustre dans son bouquin que sa "philosophie" mène à travail de faible qualité intellectuelle même si l'idée est intéressante.

2 personnes ont trouvé cela utile