Qu’est-ce qu’un livre noir ?

Difficile à définir, le roman noir demeure très proche du roman policier et pourrait regrouper à la fois le roman d’énigme et le roman à suspense. Parmi les précurseurs de ce genre littéraire, on trouve notamment le roman gothique anglais du XVIIIe siècle. On considère souvent que le livre noir est né aux États-Unis dans les années 1920, avec la volonté de retranscrire les enjeux de la société du moment, entre crime organisé et mafia.

Parmi les grands noms du roman noir, on trouve W. R. Burnett, Jonathan Latimer, Raymond Chandler, Howard Fast, Ross Macdonald, mais aussi Jean-Patrick Manchette en France, entre autres.

Quels sont les meilleurs livres noirs ?

Le Dahlia noir de James Ellroy

Parmi les énigmes les plus célèbres des États-Unis, le « Dahlia noir » fait référence à une affaire ayant fait beaucoup parler d’elle : la mort d’Elizabeth Short, 22 ans, dont le corps affreusement mutilé a été retrouvé dans un terrain vague de Los Angeles en 1947. L’auteur est parti de cet évènement pour créer une fiction, assortie de personnages hauts en couleur, à l’image de Dwight « Bucky » Bleichert et Leland « Lee » Blanchard, deux policiers du LAPD qui enquêtent sur ce crime. Une solution fictive à cette histoire jamais résolue est fournie par l’auteur, qui s’est servi de cet ouvrage comme d’une catharsis du meurtre de sa propre mère.

Le Dahlia noir

La Position du tireur couché de Jean-Patrick Manchette

Publié en 1981, « La Position du tireur couché » nous présente Martin Terrier, alias « Christian », tueur professionnel. Après avoir exécuté un dernier contrat en Angleterre, il rentre à Paris et annonce qu’il souhaite arrêter cette activité. Dans la foulée, il quitte aussi sa compagne, Axel. Au fil de l’histoire, on découvrira également que Terrier, qui reçoit une balle dans la tête sans pour autant en mourir, a été manipulé par les services secrets et, après avoir pris une nouvelle identité, devient serveur.

La position du tireur couché

Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de Stieg Larsson

Premier tome de la trilogie « Millénium », il est paru en 2005. Dans ce roman, chaque année depuis 36 ans, un homme reçoit une fleur séchée dans un joli petit cadre, le tout envoyé anonymement le jour de son anniversaire. Chaque année, il téléphone immédiatement à un commissaire à la retraite pour l’en informer. De son côté, Mikael Blomkvist est un journaliste économique sur le point de purger une peine de prison ferme pour avoir mal étayé ses informations dans le cadre d’un article. Il reçoit néanmoins un appel d’une personne haut placée : il doit se rendre sur l’île de Hedebyön. Sous couvert de la rédaction d’une biographie, il devra enquêter sur un meurtre non élucidé depuis plus de 36 ans.

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Ils étaient dix d’Agatha Christie

Dix personnes ont reçu une invitation à passer des vacances d’été sur l’île du Soldat. Forcément, chacun se laisse tenter par cette aubaine et se réjouit de découvrir une île si médiatique. Et chacun se demande qui est le propriétaire de ce lieu : une star, un milliardaire, ou l’Amirauté britannique qui s'y livrerait à des expériences ultrasecrètes ? Et même s’ils ne connaissent pas la personne qui les a invités, ils viennent tous, du professeur de gym au play-boy en passant par le médecin et le juge à la retraite. Mais qu’ont-ils donc en commun ?

Ils étaient dix

J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian

Roman noir, il a été publié sous le pseudonyme de Vernon Sullivan. L’histoire de « J’irai cracher sur vos tombes » se déroule dans le sud des États-Unis et nous présente la vengeance d’un métis à la suite du lynchage de son frère. Lee Anderson, né d’une mère mulâtresse, quitte sa ville natale suite à cet évènement. Débutant une nouvelle vie en tant que libraire, il n’a qu’un seul but, tuer deux jeunes femmes blanches de la bourgeoisie locale.

J'irai cracher sur vos tombes

American Psycho de Brett Easton Ellis

Cet ouvrage raconte l’histoire de Patrick Bateman, incarnation du golden boy new-yorkais. Particulièrement préoccupé par son physique, il donne régulièrement une description très précise de ses repas, mais aussi de ses habitudes beauté. Il sort beaucoup, dans les lieux les plus en vue de la ville. Cependant, derrière une vie parfaite en apparence, on découvre une face cachée bien plus noire : Bateman est un psychopathe ou un schizophrène qui s’imagine être un psychopathe. Dans son appartement luxueux, Bateman tue, viol, torture et assassine, tout en nourrissant une haine féroce envers les animaux, les étrangers, les pauvres, les homosexuels et les femmes.

American psycho

Le diable, tout le temps de Donald Ray Pollock

De l'Ohio à la Virginie-Occidentale, de la fin de la Seconde Guerre mondiale aux années 60, les vies de plusieurs personnages s’entremêlent. Carl et Sandy Henderson forment un couple qui écume les routes afin d’enlever de jeunes auto-stoppeurs qui connaîtront un triste sort. De son côté, Roy, prédicateur persuadé qu'il peut réveiller les morts, et son acolyte Théodore, un musicien en fauteuil roulant, vont de ville en ville, fuyant la loi et leur passé.

Le diable, tout le temps

L’ me du mal de Maxime Chattam

Inscrit au sein de la « Trilogie du mal », ce roman a été lauréat du Prix Sang d’encre. Premier opus de la série, il est divisé en trois parties, chacune correspondant à une période de temps spécifique. L'histoire de « L’ me du mal » commence par la disparition d'un enfant en bas âge au début des années 1980 dans un centre commercial, alors que sa mère l'avait autorisé à rester au rayon des jouets. De son côté, Juliette Lafayette est enlevée par un homme mystérieux et est sauvée de justesse par Joshua Brolin, dont l’enquête a permis de mettre en lumière des éléments nouveaux. Il est ainsi parvenu à retrouver un homme vivant seul, passionné par la fabrication de sculptures de mains…

L'âme du mal