L'éclat d'obus (Arsène Lupin 23) | Livre audio

L'éclat d'obus (Arsène Lupin 23)

Prix :11,95 €
  • Détails de l'abonnement :
    • 1 livre audio par mois de votre choix
    • Le premier mois est gratuit, 9,95 €/mois ensuite
    • Sans engagement
    • Annulation simple et rapide
  • - ou -

Description

Fin juillet 1914, Paul et Élisabeth Delroze, tout jeunes mariés, arrivent au château d'Ornequin situé au-dessus de la petite cité lorraine de Corvigny, à quelques kilomètres de la frontière allemande. Ce château, propriété du comte d'Andeville, le père d'Élisabeth, est fermé depuis la mort de sa femme, la comtesse Hermine. En visitant le château Paul va faire une découverte atroce, qui va bouleverser sa vie.

Ce roman d'aventure et d'espionnage, qui se déroule pendant la Première Guerre Mondiale, nous entraîne dans une intrigue étonnante, mêlant l'amour, l'espionnage, la guerre, le Kaiser, et bien d'autres éléments et personnages. De rebondissements en péripéties, le rythme de ce roman vous surprendra, et nous embarque dans une aventure palpitante.
Arsène Lupin : Ce Robin des Bois moderne met son intelligence, sa force physique et son sang-froid au secours de "l'innocence persécutée". C'est également un homme élégant et séducteur, très apprécié des femmes. Un caractère à la fois séduisant, torturé et mystérieux, lui ont assuré son succès.

© Domaine Public (P)2013 Compagnie du Savoir

Ce que les membres d'Audible en pensent

NOTATIONS

4.0 (2 )
5 étoiles
 (1)
4 étoiles
 (0)
3 étoiles
 (1)
2 étoiles
 (0)
1 étoile
 (0)
Global
4.0 (2 )
5 étoiles
 (1)
4 étoiles
 (0)
3 étoiles
 (1)
2 étoiles
 (0)
1 étoile
 (0)
Histoire
3.5 (2 )
5 étoiles
 (1)
4 étoiles
 (0)
3 étoiles
 (0)
2 étoiles
 (1)
1 étoile
 (0)
Performance
Trier par :
  • Photo d'abonné Audible
     
    Aubry Françon Saint Etienne, France 01/01/2015
    Aubry Françon Saint Etienne, France 01/01/2015 Membre depuis 2014

    Féru de lectures de quasiment tous les genres, je suis moi-même l'auteur d'un roman paru fin 2015

    VOTE(S) UTILE(S)
    130
    notes
    critiques
    110
    110
    Les membres qui vous suivent :
    Les membres que vous suivez :
    56
    8
    Global
    Performance
    Histoire
    "Une oeuvre surannée très marquée par son époque"

    Roman singulier que cet « Eclat d’obus ». Là où l’on s’attend à découvrir de nouvelles tribulations de notre gentleman-cambrioleur préféré, on se trouve en présence d’un récit de guerre quasi-propagandiste aux accents belliqueux et farouchement anti-germaniques. Il faut dire que l’ouvrage est paru au début de la première guerre mondiale et qu’il fallait alors soutenir le moral des troupes et des populations âprement éprouvées par ce conflit dévastateur. On comprend donc qu’au travers de l’Eclat d’Obus, Maurice Leblanc a lui aussi apporté sa pierre à l’édifice de la survie de la patrie et ce, sans le recul nécessaire vis-à-vis d’événements qui lui étaient contemporains. C’est donc par le prisme d’un contexte très particulier que doit être considéré L’Eclat d’obus, peut-être même presque comme une curiosité d’historien et non pas comme une énième aventure d’Arsène Lupin, lequel ne fait d’ailleurs qu’une apparition furtive, très anecdotique et sans grande incidence sur l’intrigue. L’intrigue, parlons-en justement. Elle nous offre de marcher dans les pas de Paul Delroze, jeune homme fraîchement marié dont le père a été assassiné sous ses yeux alors qu’il n’était encore qu’un enfant tandis que lui et son géniteur venaient de surprendre, en pleine campagne française, le Kaiser Guillaume 2. Embarqué dans le tourbillon de la guerre, soldat héroïque, Delroze va tenter de percer l’énigme, vieille de vingt ans, du meurtre de son père, ledit crime semblant mystérieusement relié à la famille de son épouse. Le grand talent de Maurice Leblanc affleure lors de quelques passages épiques ou de retournements de situation improbables mais l’ensemble pâtit de son statut d’oeuvre de commande, demeurant ainsi assez caricatural et très éloigné d’un chef d’oeuvre comme l’Aiguille Creuse ou 813 pourtant du même auteur. Pour ce qui est de la narration de Philippe Colin, toujours beaucoup de cabotinage avec une imitation de l’accent allemand digne de Papa Schultz ou de la grande vadrouille. Une écoute dispensable donc même si les fans de Maurice Leblanc (dont je fais partie !) y trouveront, malgré tout, un peu leur compte.

    0 sur 0 personne(s) ont trouvé cet avis utile

Signaler un contenu inapproprié

Si vous trouvez cette critique inappropriée et pensez qu'elle devrait être retirée de notre site, faites-le nous savoir. Ce signalement sera examiné par Audible et nous prendrons les mesures appropriées.

Annuler

Merci beaucoup !

Nous avons reçu votre signalement. Audible l'étudiera le plus rapidement possible et prendra la décision la plus appropriée.