Vingt-quatre heures de la vie d'une femme | Livre audio

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

Prix :13,50 €
  • Détails de l'abonnement :
    • 1 livre audio par mois de votre choix
    • Le premier mois est gratuit, 9,95 €/mois ensuite
    • Sans engagement
    • Annulation simple et rapide
  • - ou -

Description

Scandale dans une pension de famille "comme il faut", sur la Côte d'Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée... Seul le narrateur tente de comprendre cette "créature sans moralité", avec l'aide inattendue d'une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle.

Ce récit d'une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l'auteur de Lettre d'une inconnue et du Joueur d'échecs, est une de ses plus incontestables réussites.

Tension, densité, émotion : tous ces mots conviennent autant à ce magnifique récit de Stefan Zweig qu'à l'interprétation magistrale qu'en donne Marie-Christine Barrault.

L'auteur
Né en Autriche en 1881, mort au Brésil en 1942, auteur de romans, de pièces de théâtre et de poèmes, Stefan Zweig excelle dans l'essai, la biographie et la nouvelle. Comme dans la Confusion des sentiments ou Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme , on retrouve ici son génie de la psychologie, son art de suggérer par un geste, un regard, les tourments intérieurs, les arrières pensées, les abîmes de l'inconscient.

La narratrice
Marie-Christine Barrault est la nièce de Jean-Louis Barrault. Elle entre au cours Simon en 1963 puis est admise au Conservatoire d'Art dramatique en 1964. Pendant deux ans (1966/1968), elle se consacre uniquement au théâtre. Elle débute au cinéma en 1969. Depuis, sur les planches, sur le petit écran de la TV, au cinéma, Marie-Christine Barrault poursuit une carrière prestigieuse.

Traduit de l'allemand par Olivier Bournac et Alzir Hella © et (P) Audiolib, 2012

Ce que les critiques disent

A propos de ce titre
Grand Prix du livre audio La Plume de Paon : Grand Prix Littérature classique 2013.

Ce que les membres d'Audible en pensent

NOTATIONS

4.5 (14 )
5 étoiles
 (7)
4 étoiles
 (7)
3 étoiles
 (0)
2 étoiles
 (0)
1 étoile
 (0)
Global
4.4 (11 )
5 étoiles
 (4)
4 étoiles
 (7)
3 étoiles
 (0)
2 étoiles
 (0)
1 étoile
 (0)
Histoire
4.7 (11 )
5 étoiles
 (8)
4 étoiles
 (3)
3 étoiles
 (0)
2 étoiles
 (0)
1 étoile
 (0)
Performance
Trier par :
  • Photo d'abonné Audible
     
    Aubry Françon Saint Etienne, France 19/02/2014
    Aubry Françon Saint Etienne, France 19/02/2014 Membre depuis 2014

    Féru de lectures de quasiment tous les genres, je suis moi-même l'auteur d'un roman paru fin 2015

    VOTE(S) UTILE(S)
    134
    notes
    critiques
    112
    112
    Les membres qui vous suivent :
    Les membres que vous suivez :
    58
    9
    Global
    Performance
    Histoire
    "Sensibilité et amertume"

    Une fois encore, Zweig fait montre, dans ce récit, de son brillant savoir-faire dans l'évocation des sentiments et de la psychologie de personnages d'une complexité très réaliste. 24 heures de la vie d'une femme nous donne ainsi l'occasion, par le biais d'un narrateur tolérant et neutre auquel l'auditeur s'identifie très facilement, de recueillir les confidences d'une vieille dame anglaise sur un épisode de sa vie qu'elle juge peu glorieux voire honteux. Cette parenthèse tourmentée de vie (racontée sous la forme d'un long flashback) nous est contée avec beaucoup d'empathie mais sans sensiblerie comme sait si bien le faire Zweig. Peut-être un ton en-dessous d'Amok ou de la confusion des sentiments du même auteur, 24 heures de la vie d'une femme n'en reste pas moins très agréable à écouter, d'autant plus que l'enregistrement frôle la perfection avec une Marie-Christine Barrault tout en nuances et habitant littéralement les personnages qu'elle incarne par la voix.

    3 sur 3 personne(s) ont trouvé cet avis utile
  • Photo d'abonné Audible
     
    Jean Ottawa, Ontario, Canada 24/01/2014
    Jean Ottawa, Ontario, Canada 24/01/2014 Membre depuis 2013

    J. A. V.

    VOTE(S) UTILE(S)
    23
    notes
    critiques
    16
    16
    Les membres qui vous suivent :
    Les membres que vous suivez :
    7
    0
    Global
    Performance
    Histoire
    "Un amour irraisonné"

    "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme", écrit par Stefan Zweig et lue par Marie-Christine Barrault, (audible.fr) est une histoire captivante par son originalité et la tension dans laquelle l'auteur réussit à maintenir le lecteur.
    L'intrigue débute par la narration anodine d'une anecdote sentimentale. Sans avertissement, une femme mariée, mère de deux enfants, à la vie conjugale sans heurts, décide de tout quitter et de changer de vie avec un homme qu'elle n'a connu qu'une journée.
    Un groupe d'amis discutent et commentent le geste de la femme nommée Gilberte.
    La narratrice est la seule à défendre le geste de la femme infidèle...
    Une vieille dame dans la soixantaine en écoutant ce fait divers se rappelle une passion longtemps dissimulée. Elle décide de partager son vécu avec la narratrice qu'elle prend comme confidente.
    La dame âgée raconte qu'après qu'elle eut vécu une existence conjugale calme jusqu'à la mort de son mari, elle a vécu une expérience sentimentale inoubliable. Alors âgée de 44 ans, elle part en voyage à Monte Carlo.
    Au casino, où elle se rend en mémoire de ce passe-temps que son mari affectionnait, elle est d'abord fascinée par une paire de mains très transparente des sentiments d'un jeune homme. Son altruisme la poussera à secourir spontanément le beau jeune homme qui joue à la roulette et qui perd.
    Involontairement, son désir de secourir se transforme en passion irraisonnée.
    Cette histoire m'a rappelée l'intrigue du roman de Dostoïevsky, "Le Joueur". L'étude de la "maladie" qui s'empare du joueur compulsif est similaire. Le même genre de folie s'empare de celui qui veut gagner à tout prix. Il finit par tout perdre. Alors, le désespoir conduit souvent l'individu au suicide.
    De même, la vieille dame, pour vivre une passion sans précédent, aura tout abandonné ses principes pendant vingt-quatre heures. La honte qui s'ensuit la hante pour le reste de sa vie.
    Enfin, en partageant le souvenir de son amour irraisonné, elle espère trouver un baume à sa peine.
    Je recommande fortement l'écoute de cette histoire qui divertit tout en instruisant sur ce phénomène qu'on qualifie de "coup de foudre" amoureux. De plus, la justesse de l’écriture ravira l’auditeur ou lecteur.

    2 sur 3 personne(s) ont trouvé cet avis utile

Signaler un contenu inapproprié

Si vous trouvez cette critique inappropriée et pensez qu'elle devrait être retirée de notre site, faites-le nous savoir. Ce signalement sera examiné par Audible et nous prendrons les mesures appropriées.

Annuler

Merci beaucoup !

Nous avons reçu votre signalement. Audible l'étudiera le plus rapidement possible et prendra la décision la plus appropriée.